Forum Jeu de Rôle Batman



Carpenter

Copperhead

Mad Hatter

Scarecrow

White shark

Two-Face

Ratcatcher

Kite-man

Lynx

Cluemaster

Carmine Falcone

Catgirl

Simon Hurt

Mahunter


Bluebird

Katana

Red Hood

Talon

The Signal

The Question

Holly Robinson

Jezebel Jet

Julia Pennyworth

Lucius Fox

Max Shreck

Silver St.Cloud

Sarah Essen

Amanda Waller

Renée Montoya

Crispus Allen

Jim Corrigan

Partagez | .
 

 Old Gotham : Zone de Guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Compte fondateur
Masculin Messages : 1013
Date d'Inscription : 22/03/2016
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Légende Urbaine.
☠ Relations conflictuelles :: ► Batman, Le Pingouin, Jeremiah Arkham, Sébastian Hady, Lincoln March, Bruce Wayne, Oliver Queen, Robert Kane.
♣ Vos Alliés : : ► L'Ergot.
avatar
La Cour des Hiboux
MessageSujet: Old Gotham : Zone de Guerre   Mar 6 Mar - 17:26

La Zone de Guerre.


Afin de préparer vos batailles et d'éviter d'éparpiller vos rp's, vous trouverez ici matière à approfondir. En effet, si jamais un criminel décide de prendre un lieu précis d'un quartier, il peut tomber nez à nez avec un des protecteurs du-dit quartier. Cela peut vous permettre de trouver une certaine résistance et une certaine qualité de combat pour la prise ou la perte d'un lieu. Car oui, prise ou perte, il faudra vous y convenir. Les défaites font autant partie de vos personnages que les victoires, et puis, la défaite vous permet de trouver une nouvelle rage pour vous motiver non ?
Bref, bienvenue dans le topic Zone de Guerre : C'est à vous d'imaginer le lieu, d'imaginer ce que vous désirez, et en fonction de ce qui sera fait, décidera du futur de la zone.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gothamcityrebirth.forumactif.org
avatarInvité
MessageSujet: Re: Old Gotham : Zone de Guerre   Mar 1 Mai - 19:52




Old Gotham : Zone de Guerre


Son arrivée à Gotham City s’était plutôt bien passée, il n’aurait pu rêver meilleur accueil. Ses supérieurs à Los Angeles avaient réussi à lui fournir pas mal d’informations et de dossiers, que ce soit sur les forces de l’ordre locales, la ville en lui-même et sur le crime qui rongeait Gotham. Cela lui permis de signer en connaissance de cause, il ne pouvait  comme ça pas dire dans qu’il ne savait pas dans quel merdier il s’engageait. Non il en avait parfaitement conscience. L’apport massif d’informations vint cependant des responsables de l’expérience à laquelle il avait participé, des personnes liées au gouvernement, ainsi que des investisseurs privés. Ces personnes avaient des documents classifiés qu’il fut très intéressant de découvrir, mais il y en avait tellement qu’il n’eut pas le temps de tout lire. Si cela avait été le cas, il aurait été certainement mieux préparé à ce qu’il devait affronter.

La majorité du personnel du GCPD s’était montré plus qu’accueillant lors de son arrivée. Thomas Silent était son commandant, il était quelqu’un de très compétent dans ce qu’il faisait et ça serait un vrai plaisir de le seconder dans la gestion de l’unité. En plus de cela, les personnes composant l’unité du SWAT étaient tous sympathiques et avaient tout fais pour qu’il s’intègre facilement, et il avait l’impression d’avoir plutôt bien réussi son entrée. Pour finir, il avait fais la connaissance de collègues d’autres départements, comme Rose avec qui il avait pu longuement discuter dans la salle d’entrainement, c’était important de nouer de bonnes relations inter-services. Et puis, James ne connaissait personne ici, s’il arrivait rapidement à se faire des amis, c’était tant mieux. Cependant les événements au Pauli’s Diner le firent redescendre sur Terre. Il pensait que cette nouvelle vie qui s’offrait à lui permettrait d’enfermer dans un coin dans sa tête les malheureuses péripéties survenues à Los Angeles. Mais le massacre dans le restaurant ne fit que les remettre sur le devant de la scène.

La perte de son ancienne escouade, c’était sa faute, pleinement, il en était le responsable, il n’aurait pas dû se porter volontaire pour cette expérience foireuse, il n’aurait pas dû chercher à convaincre ses coéquipiers de le suivre dans ce projet. Mais ce qui s’était produit au restaurant, était-ce sa faute ? Il essayait de se convaincre que non, ces tarés auraient tout de même tués tout le monde, même s’il n’avait pas ouvert sa grande gueule. Pourquoi l’avoir laissé en vie lui, plutôt qu’un autre ? Il l’ignorait. Maintenant, il devrait vivre avec ce nouveau poids sur ses épaules, cette nouvelle culpabilité qui l’accablait en plus de l’ancienne. Ce n’était pas la grande forme pour James, non il n’allait pas bien du tout. Certains de ses collègues semblaient inquiets pour lui, bien qu’il essaye de faire bonne figure pour que l’on pense qu’il se portait comme un charme. C’était sa faute, à elle. A Cheshire. Il s’était laissé duper au départ sur sa réelle identité à cause de ses belles paroles et du fait que c’était une femme séduisante, mais elle et ses complices avaient massacrés tout le monde.

Elle avait découpé les personnes présentes, alors qu’elles étaient inconscientes, dont des flics. Le lieutenant était marqué par cela, c’était donc ça Gotham ? Comment une telle concentration de tarés avait pu se former dans cette ville sans que personne ne fasse rien ? Il ressentait pleinement un désir de vengeance, la prison semblait un sort bien trop doux pour cette femme, non il lui réglerait son compte. A leur prochaine rencontre, cela serait bien différent. Il n’y aurait pas d’arrestation, pas de procès. Cela sera uniquement entre lui et elle. Il avait presque terminé son service, la nouvelle équipe était arrivée, ce qui voulait dire qu’il n’irait pu en intervention. Cependant, il ne comptait pas partir maintenant, il comptait aller patrouiller un peu, il avait besoin d’être un peu seul, histoire de réfléchir. Il s’était vêtu d’un gilet par balle dissimulé sous un uniforme de police et se rendit dans le garage pour préparer une voiture et faire une petite virée dans le quartier de « Old Gotham », histoire de montrer aux citoyens que la police était encore présente dans ce quartier. James rangea un fusil à pompe Benneli M3 dans le coffre et s’assura qu’il avait assez de munitions.

Alors qu’il allait s’en aller avec la voiture de service, un membre de l’unité vint à sa rencontre et insista pour l’accompagner, refusant qu’il reste seul, probablement qu’il craignait qu’il fasse une connerie. James refusa, mais O’brian ne l’entendait pas de cette oreille et lui demanda de rester là, il allait revenir avec des donuts pour la patrouille. Le lieutenant lui fit croire qu’il l’avait convaincu et dès qu’il fut sorti de son champ de vision, James démarra et emprunta la voie pour quitter le parking. Il venait de se présenter au garde à la sortie, la barrière se leva, quand la porte du côté passager s'ouvrit . Sur le coup, il éructa de colère et beugla :

« Merde O’brian ! Je t’ai dis que je voulais être seul, tu… »

Puis quand sa tête se tourna sur la droite, plus aucun mot ne sortit, sa bouche resta entrouverte, il déglutit. Le commissaire ! S’il s’était attendu à cela, non, il n’aurait jamais cru cela. Il avait bien l’air bête maintenant.

« Veuillez m’excuser, commissaire, je pensais qu’il s’agissait de quelqu’un d’autre. » Il fallait reconnaître ses tords, c’était la moindre des choses, il tendit sa main en guise de salutations. « Je suis arrivé depuis peu, nous ne sommes pas encore croisés, lieutenant James Horgald, commissaire. »

James l’avait déjà aperçu de loin, mais jamais il n’avait pas encore eu le loisir d’aller se présenter, ce qu’il aurait faire depuis le premier jour, après tout, c’était Gordon qui menait la barque ici. Il extirpa le véhicule du garage, direction Old Gotham !




panic!attack
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
MessageSujet: Re: Old Gotham : Zone de Guerre   Mar 1 Mai - 21:58

J'étais de patrouille ce soir-là, j'avais besoin de sentir le terrain, de voir ce qui avançait vraiment à Gotham City. La nuit était belle oui, trop belle pour être honnête en cette veille de printemps. On signalait quelques innondations dans le quartier de Coventry, les pompes qui semblaient ne plus vouloir s'activer pour renvoyer l'eau là où elle était d'habitude. Bon, pas grand chose à signaler dirons-nous, à part peut-être la prévision d'une tempête orageuse qui arrivait pour cette semaine. Dans cette ville, il faut être attentif aux signes, et quand certains se produisaient, des choses horribles pouvaient arriver à Gotham City. Et pourtant, je n'avais pas été assez attentif. Non, je ne l'avais pas été. Tout ça était malheureusement mal orchestré et le temps allait me donner raison. Après avoir enlevé mon ciré jaune et remis ma veste, je remonte dans la voiture en compagnie d'un agent que j'avais attribué pour la patrouille. C'était un nouvel arrivant qui se trouvait dans la voiture de police, une jeune recrue qui était arrivée récemment à Gotham City, et qui avait déjà eu sa part d'horreurs, cette ville ... Il valait mieux continuer à bien faire son travail, sinon, ça se terminait mal. Je m'installe à la place du mort tout en rendant son salut au jeune homme. Les erreurs de personne, ça peut arriver, pour moi, ce n'était pas la chose la plus importante.

"Démarre la voiture, fiston."


C'est au moment de redémarrer qu'on entendait la voix de Sarah Marsh, la communicante entre les patrouilles, qui hurlait sur les canaux de la police les rapports de police qu'on recevait au standard. Des crises de couples, des gens qui se bagarraient, c'était bon pour les agents de maintien, pas pour des gens comme nous, et pourtant, parfois, il fallait faire sa part. Ma mine est grave, mes mains tremblent et je saisis une cigarette et je l'allume pour calmer mes nerfs et ma peur, j'avais peur de ce qui allait se passer oui, j'avais très peur au fond de moi. Gotham City était en proue à un mauvais changement, un changement qui ne me plaisait absolument pas. Pas de nouvelles de Specter, aucunes de Batman, on ne pouvait compter que sur nous pour le moment. Et pour tout dire, je me demandais comment on allait reprendre la ville avec si peu de matériel. La recrue à mes côtés continue à conduire, je sais que je ne devrais pas fumer, que ce n'était pas bon pour moi. Je ne l'entend pas, cette petite voix dans mon crâne qui me sert de conscience, et j'allume la cigarette, j'en avais besoin, vraiment besoin. Pour tout dire, j'avais qu'une seule envie, sentir cette odeur de nicotine qui me rassurait dans les plus mauvais moments. On en avait bien bavé ces derniers temps, et là, pour tout dire, je devais avouer que ce n'était clairement pas la meilleure des nouvelles. Gotham City se retrouvait une nouvelle fois en zone de guerre, et que dirait le maire après ça ? Cobblepot s'en foutait. Des gens comme moi peuvent mourir, il s'en tartine.

"Horgald c'est bien ça ? Pas trop tendu ?" 


La recrue pouvait avoir eu une mauvaise expérience de la ville. C'était possible après tout. Quand on voit le taux de criminalité et les horreurs qui en découlent, il fallait avouer que cette ville savait retourner les esprits. Notamment ce pauvre Dent, je portais encore la cicatrice de cette défaite au fond de mon âme. Que pouvons-nous dire du GCPD ? Que pouvons-nous dire de ce que nous avons fait pour les citoyens de cette ville au final ? Que Jim Gordon et Harvey Bullock ont été incapables de sauver ces gens ? Que la police est incapable de se protéger elle-même ? L'ombre de Loeb n'avait jamais été aussi pressante au fond de moi. Je me rappelais de ses paroles : "J'ai toujours aimé ce fauteuil, et la vue qu'il offrait." J'avais peur oui, peur de voir ce pourquoi tout ce que j'ai fait, tout ce que j'ai combattu, réduit à néant. La recrue semblait un peu désabusé dans le regard, peut-être que je me faisais des idées. Après tout, on parle d'une ville qui tire sur ses propres flics, que ce soit le maire ou les truands, la différence n'est clairement pas différente. Lorsqu'on arrive à un croisement, je retire mes lunettes pour les essuyer.

"Quand je suis arrivé à Gotham, je me suis dis que je pouvais apporter une différence ... Parfois, je me dis que j'ai fais une connerie en venant ici."


Dis-je à la recrue qui conduit, avec une pointe de remord dans la voix. On fonce à travers les allées, les rues, on emprunte des raccourcis et enfin on y arrive. Les gratte-ciels laissent la place à des immeubles de petites tailles, la pauvreté, les bidonvilles, les refuges ... Le décor habituel pour nous autres Gothamites. Je regarde tristement la scène. Ce soir, j'avais une sale impression. Je reprend une clope et j'écrase la précédente avant de la lancer par la fenêtre, pour l'écologie, on repassera. Je regarde patiemment les bâtiments, et je remet mes lunettes sur le nez. Il faut que je redonne de l'aplomb à mes hommes, que j'appelle mes hommes, et je leur redonne la confiance dont ils ont besoin. Ils ont besoin d'un chef, d'une unité, d'un leadership. Je devais agir en commissaire de police et ne plus rester en arrière, bien à l'abri dans le QG.

"Tu sais à quoi tu t'en tiens, fiston ? Une vie difficile, et pas sur que tu tiennes jusqu'à la retraite. Surtout à Gotham. Je dis pas ça pour te faire peur, mais je tiens pas à ce que tu sois surpris."

Le microphone de la radio grésille. J'attendais avec impatience ce que nous pourrions faire pour reprendre le contrôle de la ville. De toute évidence, Batman allait nettoyer la ville de fond en comble, et nous pourrions ensuite investir les lieux, sans gros dommages tout en coffrant les bandes les plus dangereuses, Batman était une aide inestimable, c'est vrai. Mais il y'avait aussi de nombreux accès dangereux, et des souterrains qui menaient sous la ville, comportant encore d'autres grands dangers. Des gangs, Killer Croc, j'en passe et des meilleures ... Encore beaucoup de travail à accomplir ... Encore de nombreuses nuits blanches à éprouver dans ce foutu bureau, tout en entendant les autres gueuler sur de nombreux cas impossibles à résoudre. Bordel. On approchait du Old Gotham, une zone à haut risque, qui était encore un peu sous le giron de Cobblepot. Mais au moins, ce n'était pas Chinatown. Déjà ça de gagné. Il fallait quand même rester prudent. Le flingue sous l'imper, il fallait rester prudent.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Old Gotham : Zone de Guerre   

Revenir en haut Aller en bas
 

Old Gotham : Zone de Guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Roman SF] Zone de guerre de Dan Abnett
» [40k] Zone de guerre Damocles
» Vraks : Zone de Guerre
» [Scénarios] Zone de guerre Tempestora
» Zone de Guerre Vassal 40K

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Gotham City :: Old Gotham-