Forum Jeu de Rôle Batman



Carpenter

Copperhead

Mad Hatter

Scarecrow

White shark

Two-Face

Ratcatcher

Kite-man

Lynx

Cluemaster

Carmine Falcone

Catgirl

Simon Hurt

Mahunter


Bluebird

Katana

Red Hood

Talon

The Signal

The Question

Holly Robinson

Jezebel Jet

Julia Pennyworth

Lucius Fox

Max Shreck

Silver St.Cloud

Sarah Essen

Amanda Waller

Renée Montoya

Crispus Allen

Jim Corrigan

Partagez | .
 

 Il faut aimer les petites filles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarInvité
MessageSujet: Il faut aimer les petites filles   Mer 21 Fév - 23:21

« But I don't want to go among mad people," Alice remarked. "Oh you can't help that," said the cat; "We're all mad here. »
Twinkle, Twinkle, Little Bat !



Le Wonderland Gang.

Une idée folle conçue par un cinglé du Chapeau, enfin, aidé de deux abrutis aussi. Deever et Dumson Tweed étaient les deux patients de l'asile d'Arkham qui avaient requis l'aide du Chapelier Fou pour monter un vaste groupe réunissant des cinglés déguisés en membres du conte de Lewis Carroll. Le recrutement avait bien marché ces derniers jours. Une pickpocket blonde du nom de Harriett Pratt endossa le rôle de la hase de Mars, une autre jeune fille, en provenance de Star City, Jenna Duffy, avait rejoint le groupe en tant que Charpentière et enfin, Moe Czysleks, un polonais robuste, avait pris le rôle du morse pour aller de paire avec la Charpentière. Le recrutement se concluait par le Chapelier Fou et les deux jumeaux Deever et Dumson Tweed. Le Thé de fous pouvait être un bon refuge, mais les dernières scènes de crime découvertes ne prêtaient vraiment pas au calme et à l'oubli. Un autre lieu possible pouvait être le Storybook Land, un lieu des plus jovials et des plus agréables que l'on pouvait trouver dans Gotham City, mais on allait éviter quand même. Et même si d'autres criminels affectionnaient des lieux en rapport avec leurs activités, Jervis Tetch avait une véritable passion pour ce lieu débordant d'innocence et de beauté. Notamment tout ce qui avait trait à Alice au Pays des Merveilles encourageait le Chapelier Fou à vagabonder dans les allées fleuries et magiques de cet endroit, sous l'emprise de ses différentes drogues bien entendu. Mais cette nuit-là, on avait profané son lieu de plaisir. Suivit de ses acolytes, Jervis Tetch se concentrait sur les différentes personnes qui avaient put désacralisés SON lieu personnel, sa joie de vivre, son endroit à lui. Mad Hatter grimaçât quand il vit que le cadenas de l'endroit fut coupé et que les portes étaient grandes ouvertes. Qui osait souillé son lieu de merveilles ? Jervis Tetch replaçât son chapeau correctement sur le crane avant de sortir un long révolver à six-coups. On ne savait jamais qui pouvait se permettre une telle horreur. C'est alors qu'un hurlement retentit dans le parc, et le son provenait d'un manège que Jervis Tetch aimait par dessus tout, non, cela ne se pouvait pas, cela ne pouvait pas être possible. On ne pouvait pas corrompre un tel lieu dédié à Lewis Carroll. Se dissimulant derrière les éléments du décor, les compères et le Chapelier virent la scène. La statue de Alice fut pervertie aux yeux de Tetch et du sang maculait le sol divin de cet endroit. Quelques larmes parurent sur les yeux de Tetch qu'il effaçât très vite. Comment pouvait-on souiller cette si pure image d'une jolie petite blonde issue d'un livre ? Même si Alice était en partie brune dans la réalité, et que Tetch assassinait souvent des enfants, Mad Hatter ne pouvait se résoudre à voir son lieu de joie réduit à de la simple barbarie. Claquant des doigts, les deux Tweed firent résonner en l'air le bruit de leurs fusils à pompe. Un bruit qui mettait fin aux réjouissances sataniques selon Tetch. Les hommes du Wonderland Gang parurent, habillés dans leurs costumes, la Charpentière et son marteau, Harriett Pratt dans son costume de Lièvre, Moe en Morse et les Tweeds dans leurs costumes qui leurs allaient si bien. Tetch parut, son arme à la main, souriant.

- "Pas de place, pas de place, pas de place !"


Disait-il en regardant la demoiselle sur son territoire. Jervis Tetch aimait parler en verbes et en rimes, se gardant de garder une quelconque rationnalité dans ses propos. La normalité n'existait pas, la folie si. Tetch, malgré sa petite taille, gardait un aspect légèrement effrayant, son sourire en disait long sur le degrés de schizophrénie qu'il possédait, se prenant vraiment pour le Chapelier Fou du conte de Lewis Carroll. Ses hommes de mains commencèrent à baisser les armes, ne comprenant clairement pas ce qui arrivait dans l'esprit de leur patron. Tetch, lui, continua sur la lancée.

- "Savez-vous que c'est très impoli de s'assoir quand on est pas invité ?"


Lançât-il comme une provocation envers la jeune femme et à ses servants, toujours son arme braquée. Les fous, même entre eux, devaient se montrer particulièrement méfiants. Dans Arkham c'était ainsi. Mais Tetch ne réfléchissait presque jamais sur le pourquoi de ses actions, non. Lui, tout ce qu'il voyait, c'était son propre délire, sa propre folie poussée jusque dans l'extrême, sans jamais rien demander en retour, et pourtant. C'était sous le regard demeuré de ses alliés, que Tetch parlait tout seul, s'imaginant qu'une femme était chez lui, dans son antre, dans son lieu personnel. Tetch ne pouvait certes pas voir l'ultime réalité non, tout ce qu'il voyait lui était insufflé par la folie, par ses propres délires. Il voyait Alice, dévorée par le sang, par la mort, il voyait beaucoup de choses oui, mais il voyait sa pauvre petite Alice qui était maintenant, bouffée par les vers. Il l'avait tuée, il y'a de ça très longtemps ... Tetch s'effondra à terre. De retour dans ce lieu qu'il avait tant aimé, avant qu'une chose ne vienne lui pénétrer dans le regard. Un morceau de papier, attaché au croc de pierre du Jabberwocky. Tetch fit signe à Deever d'aller le récupérer. Qu'était-ce ? Une recette pour faire du thé ? Fichtre non. Ce n'était qu'une invitation, de la part du Docteur Crane, à le rejoindre dans une espèce de coalition. L'idée était tentante, très tentante. Mad Hatter eut un petit sourire. Tetch élargit alors son sourire, ses dents se découvrent. Un grand sourire des plus affreux, empreint de haine. Ses yeux étaient des emplis de furie et de folie. Quelque chose dans le regard pouvait glacer le sang d'une personne normale. Toujours agenouillé, il se releva, Tetch continua d'une voix sereine.

- "Nous recevons donc un Loir pour notre Tea Party, très chers. Mettez-vos plus beaux costumes, nous allons en quête d'un bonhomme de paille."


La voix résonnait dans le crâne du Chapelier Fou, tout semblait être un rêve, un rêve extraordinaire, un rêve de douceur, de tendresse, mais comme vous le savez, tout cela ne dure qu'un temps ... Les rêves de Tetch et de ses drogues ne duraient jamais, et tout finissaient par un cauchemar immonde. Des flots de sang, des décors d'épouvante, un Wonderland corrompu, tout était possible. Tetch était fou, et la folie lui allait pourtant tellement bien quand on le regardait, avec son costume et ses manies bizarres.

Revenir en haut Aller en bas
 

Il faut aimer les petites filles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Almassy, Eva] Petit éloge des petites filles
» La comtesse de Ségur - Les petites filles modèles
» Mes petites filles sages
» Les malheurs de Sophie ; les petites filles modèles en audio gratuit
» Des robes pour les petites filles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Arkham City :: Amusement Miles :: Storybook Land-