Forum Jeu de Rôle Batman
 

Partagez | .
 

 Alberto Falcone : Holiday

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nouveau Membre
Masculin Messages : 3
Date d'Inscription : 07/02/2018
avatar
Alberto Falcone
MessageSujet: Alberto Falcone : Holiday   Dim 11 Fév - 22:37



logo





Nom & Prénom du Personnage : Alberto Falcone
Alias : Holiday
Nationalité : Italo-Américaine
Âge : 37 ans
Métier : Entrepreneur
Votre but à Gotham City : Faire agir les familles de Gotham City.


_______

Quelle est ton expérience Jeu de Rôle ? Bonne smile
Quelle fréquence de jeu peux-tu investir sur notre forum ? Je suis souvent là
Es-tu un Double ou Triple compte ? Si oui celui de qui ? Changement de "Daggett" pour "Alberto"

Liens éventuels de ton personnage : La Mafia de Gotham

Parle nous un peu de toi : Vous me connaissez déjà smile

Comment nous as-tu trouvé ? Google

Veux-tu être Parrainé ? Non smile

Es-tu d'accord avec les règles en vigueur sur notre forum ?
Description physique (10 lignes minimum) :

Alberto Falcone est quelqu'un d'aspect chétif. Durant toute sa vie, il sera choyé, protégé. D'apparence fragile, le jeune homme arbore néanmoins de superbes traits de Romain. Fidèle à sa race, le jeune Alberto a de splendides cheveux noirs élégamment brossés dans un aspect presque "Sinatra", une coiffure des plus classes et des plus traditionnelles. Malgré d'épais sourcils noirs, Alberto Falcone porte de superbes lunettes violettes pour camoufler son regard et se donner une personnalité des plus mystérieuses. Sa bouche est fine, presque effacée, son nez est droit et comme la plupart des facettes de son physique, le côté italien de son père, Carmine Falcone, ressort. Ses tenues varient du plus sobre au plus luxueux, parfois arborant des smokings chics à des tenues banales composées de nombreuses chemises blanches et de vestes noires ou bleus, Alberto n'oublie pas la fameuse cigarette, symbole de tout charme dans une société en permanence à la recherche du chic et du bon genre. Néanmoins, lorsque l'autre surgit, Holiday, c'est une tout autre carrure qui s'agite devant les yeux de ses victimes. En permanence plongé dans l'obscurité, on ne discerne qu'un long chapeau feutre et un imperméable usé et fripé qui camoufle la moindre de ses actions. Des gants noirs et au bout, un .22 orné d'une tétine en guise de silencieux. Alberto Falcone est certainement un homme ayant à la fois, le bon gout, et le mauvais. Comme ses deux personnalités.

Description mentale (10 lignes minimum) :

Si Alberto peut se montrer parfois froid et empreint de sarcasmes et d'amertume, il peut aussi éprouver beaucoup de rancœur pour son père et sa famille. Après avoir été refusé dans les affaires de sa famille, Alberto a longtemps rogné son frein et méprisé sa sœur Sofia et son frère Mario pour avoir eu le consentement de leur père pour entrer dans les affaires de la famille. Alberto, lui, dû faire des études à Harvard, il devint un grand licencié en matière de droit juridique et de commerce. Ses études longues font de lui quelqu'un de cérébral, d'intelligent, qui sait se fondre dans la masse élitiste de Gotham City. Il sait qu'il doit attendre de montrer ce qu'il vaut à son père. Une autre chose des plus déplaisantes qu'il a put observer : le dédain de sa famille pour le petit responsable de la mort de la mère et épouse de Carmine Falcone. Après tout, Alberto est l'enfant chéri du Romain, mais il est aussi responsable de la mort sur la table d'opération de la femme du Romain. Et cela, il s'en veut énormément. Alberto vit dans le calme en apparence, mais le chaos lui brise son esprit ... Et de ce chaos est né Holiday. Alberto ne sait plus réellement s'il est bien le Holiday dont parlent les journaux. A vrai dire, il s'en moque. Il sait qu'il doit tuer les jours fériés, qu'il doit mettre à bas les principes établis de la Pègre de Gotham City. Holiday n'a qu'une chose en tête, montrer à son père, à Carmine Falcone, que les empires s'écroulent un jour où l'autre, et que le règne des Falcone a assez duré. Il est temps que les mafias de Gotham laissent la place aux nouveaux arrivants.

Histoire (20 lignes minimum) :


Qui suis-je réellement ? Je suis le cadet des enfants de Carmine Falcone. Cadet ? Pas vraiment, l'histoire m'apprendra plus tard que Kitrina n'est autre que la fille de Carmine Falcone et de Sofia ma sœur, une liaison incestueuse pour engendrer une petite bâtarde idiote et abrutie. Vous savez ce que l'on dit des enfants issus de l'inceste ? Les tares consanguines sont leurs meilleures armes, folie, auto-destruction, bref, j'en passe et des meilleures.
Pour ma part, je fus hélas le dernier de ma mère "Louisa Falcone", qui mourut d'après ce que m'a dit mon père, en couches. Mais on apprendra encore plus tard, que celle-ci fut envoyée dans un couvent de bonnes sœurs en Italie pour la cacher et la mettre en sécurité. C'était aussi pour camoufler et faire taire les rumeurs sur une possible fille ainée qui fut abandonnée par Milos Guapa, "Le Gardien" de Carmine Falcone.
Tant d'histoires dans notre famille, tant de jolies histoires qui enfoncent le drame de plus en plus profond.

Pour ma part, je fus élevé comme un Falcone, jamais rien ne manquait. Tandis que Gotham City percutait et s'enfonçait dans la crise, je ne manquais de rien. Sauf peut-être d'un père et d'une mère. Bien sur, Angelo Mirti, dit "Le Tueur" et Milos étaient de bons précepteurs, de bons professeurs, mais papa était toujours pris dans ses rendez-vous, dans ses affaires. Je voulais l'aider, je voulais mon papa, je voulais tant qu'il soit auprès de moi. Mais hélas, les mensonges successifs, le temps qui passe, et l'absence du père, les remords, la haine grandissent et j'éprouvais plus de rancœur que d'amour pour ce père qui se servait de nous pour ses propres intérêts. Il m'éloigna, quelques années plus tard, loin de Gotham City, pour ne pas que je me mêle de ses affaires de crime. Je fus éloigné pendant six longues années de la famille, laissant juste les vacances pour voir la famille de loin et repartir pour Harvard. Néanmoins, j'étais devenu le cerveau de la famille, j'étais sorti avec la rage, le désir de vaincre et je décrochais la mention, j'étais major de ma promo, mais hélas, cela ne dépoussiéra pas le cœur de mon père. J'étais son enfant chéri oui, mais un jouet dans les mains de ce maniaque de la pègre. Quelques mois passèrent et je le vis, toujours à s'auto-féliciter de faire tomber Dent dans la honte, à cogner les petites frappes, à extorquer du fric et à me laisser en plan, comme si je n'étais qu'une honte infâme, indigne de participer à ses affaires. Et ça m'énervait passablement, enchainant cigarette sur cigarette pour cacher ma colère et garder un calme froid, un calme presque ... Psychopathe.

Je regardais le mariage de mon cousin Johnny Viti. Marié à une sublime femme, blonde, italienne, tous les atouts qui semblaient parfaits. Elle avait une belle poitrine, une gorge si blanche, si douce, si tendre. Il faisait chaud cette soirée-là, cette soirée du mariage de Johnny, et je me rappelle de Bruce Wayne qui écoutait à la porte du bureau de mon père. Je m'en fichais de ses excuses, je me fichais de ses complots. J'observais et attendait patiemment mon heure. Holiday, quant à lui, s'était déjà occupé d'un petit gang, un gang d'irlandais qui bossait pour le Romain. Leurs morts a passablement énervé mon père, mais elle me fit sourire.

Ce n'était que le début après tout ...



©️️ A-Lice | Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Alberto Falcone : Holiday

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth ::  :: Fiches des Personnages :: Votre Candidature-