Forum Jeu de Rôle Batman



Harriet Pratt

Copperhead

Lady Shiva

Clayface

Bronze Tiger

Clock King

Maxie Zeus

Le Ventriloque

Lynx

Baby Doll

Cluemaster

Carmine Falcone

Catgirl

Man-Bat

Manhunter

Batwoman

Bluebird

Katana

Spoiler

Talon

The Signal


Holly Robinson

Jezebel Jet

Julia Pennyworth

Lucius Fox

Max Shreck

Silver St.Cloud

Sarah Essen

Amanda Waller

Maggie Sawyer

Crispus Allen

James Gordon

Jim Corrigan

Partagez
 

 Danse sanglante [PV Lady Shiva]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
AnonymousInvité
MessageSujet: Danse sanglante [PV Lady Shiva]   Danse sanglante [PV Lady Shiva] EmptySam 10 Fév - 13:06

Plusieurs nuits déjà depuis que Slade était de retour à Gotham… Il avait d’ores et déjà effectué quelques contrats, l’assassinat de petites frappes qui lui permettraient de se faire connaître auprès des grands bonnets de la pègre, et de toucher des primes un peu plus conséquentes. On entendait déjà parler dans les bars des petits faubourgs parler d’un mystérieux assassin qui sévissait sans laisser de traces ni d’indices. La légende était en train de s’inscrire.

Ainsi, Slade ne fut pas vraiment étonné lorsqu’il reçut l’appel d’un de ces mafieux qui dirigeaient certaines zones de la ville. Il avait laissé courir plusieurs rumeurs permettant de remonter à lui, indirectement, ou plutôt à l’un de ses informateurs qui se chargeraient de lui communiquer par le biais de la technologie quelles seraient ses cibles.

L’un d’entre eux, Tony la racaille, s’était fait accoster en fin de semaine dans une ruelle. C’était de ces fins de semaine, où les gens en débauchant du boulot, passaient faire un petit tour au bar, se tenir au courant de l’actualité et parler frivolités avec quelques collègues de bureau. Pour Tony, il était d’usage de se bourrer jusqu’à plus soif afin d’oublier sa morne existence et la banalité de la vie qu’il exerçait. Ainsi, il était à peine conscient, alors qu’il déambulait dans les rues, trébuchant et manquant de chuter plusieurs fois, le regard vague et flou. Il ne se rendit pas non plus compte immédiatement que quelqu’un l’avait aveuglé et bâillonné et qu’un groupe de personnes l’avait fait monter dans une berline noire non immatriculée. Les ravages de l’alcool…


Après une bonne demi-heure à rouler, le véhicule s’arrêta soudainement et Tony fut brutalement expulsé du véhicule et traîné dans un parking désert.

- Bouge-toi, on n’a pas toute la nuit ! Le boss a à te parler, et vite !

- Bordel, ce sac à vin pue l’alcool. Il est complètement torché ! T’es sûr qu’il va se souvenir de ce qu’on lui aura demandé ?

- T’inquiète pas pour ça, à mon avis, son patron est pas du genre à laisser passer une telle erreur. Donc vaut mieux qu’il s’en souvienne…

Au terme de ce court échange, Tony fut finalement amené devant un homme, la moustache bien taillée, un tuxedo gris rayé et chaussé de Richelieu noires. Un véritable portrait de mafioso tiré d’une de ces pulp fiction du début du XX siècle. L’homme était appuyé sur sa canne, statique, et tentant de montrer un certain charisme en bombant le torse, effet complètement annihilé par sa taille de nain. Deux mastodontes à ses côtés, des gros lévriers noirs, censés impressionner ses partenaires lors des échanges, les babines retroussées et dégoulinantes de bave. Des chiens de chasse, mais il était clair que ceux-ci étaient aussi formés pour la chasse à l’homme. Tony fut poussé à terre, à genoux et alors qu’il reprenait ses esprits, son interlocuteur commença à parler avec des relents d’accent italien :

- Tony, mon ami Tony, à ce qu’on dit dans le milieu, tu serais en contact avec quelqu’un qui pourrait m’être très profitable. Tu vois, j’ai entendu dire qu’il cherchait à faire monter ses prix. Coup de bol pour lui, un de mes… vieux rivaux, dirons-nous, attend une livraison sur les docks d’ici quelques jours. Une livraison qui, tu vois, ne m’arrange pas tellement. Du coup, je suis prêt à élever un peu mes standards afin que celle-ci… n’atteigne jamais son destinataire. Je pense que ton contact ne posera pas plus de questions, il est connu pour sa discrétion. La cible s’appelle Luciano, il supervisera en personne l’opération. Tu peux lui dire que j’offre… disons… 200 000 $ pour sa tête. Ça te convient ?

Tony, toujours aveuglé et ne pouvant pas bouger, ne pouvait que dodeliner de la tête pour signifier son acquiescement. Pas vraiment d’autre solution dans l’état dans lequel il se trouvait. C’était accepter ou crever. Une troisième alternative n’était pas envisageable.


- Okay, faites-lui faire un petit tour et foutez-le dehors. Et n’oublie pas ce que je t’ai dit, Tony, je te retrouverais vite sinon !
 
Et c’est par ce moyen que Wilson avait finalement obtenu une nouvelle mission. Rien de bien dangereux, encore une fois… Ce travail serait vite terminé. Un bon lattage de gueule en perspective, pensait-il alors qu’il astiquait son fusil sniper. Ça serait un travail fait proprement, minutieusement et avec l’art qu’il savait montrer lors d’un assassinat. La transaction aurait lieu jeudi soir, à une heure tardive. Les matons avaient été corrompus pour détourner l’œil et laisser passer le troc. Malheureusement pour ces petits gangsters, Deathstroke, lui, serait là et leur en ferait voir de toutes les couleurs. Ou plutôt, ferait disparaître à jamais ces couleurs de leurs yeux.
Revenir en haut Aller en bas
AnonymousInvité
MessageSujet: Re: Danse sanglante [PV Lady Shiva]   Danse sanglante [PV Lady Shiva] EmptyLun 12 Fév - 15:00

Lady Shiva avait ses ordres : Ra's Al Ghul était en ville, et il fallait par dessus tout, lui obéir, et sa volonté serait faite. Néanmoins, il fallait d'abord s'occuper de rétamer la vermine, de bafouer l'ordre des ordures et des racailles qui osaient fouler l'ordre établi par les autorités de Gotham City. D'abord défaire, puis refaire, mais Shiva n'en avait cure, elle avait son ordre, elle obéissait à Ra's et cela, personne ne lui reprocherait de ne pas faire son travail. La nuit s'annonçait froide et dangereuse, mais ça excitait notre maitresse des ombres à un tel point qu'elle se disait que c'était une belle nuit pour tuer et mourir. Quelque temps plus tard, la voici qui se présentait à l'entrée du club "Le Dock 21", un repaire de racailles et autres petits ratés que la ville reflue vers les quais. Fidèle à elle-même. Sa tenue avait changé. Lady Shiva était maintenant pourpre, intégralement brodée de soie or, de pieds en cap, et se complaisait à porter des rangers noires, histoire de bien épaissir la gueule des brutes présentes ce soir : elle entre comme un souffle, neutralisant les deux gardes armés sans même leur accorder la moindre attention. La seule raison de ce relatif excès de violence étant leur tentative de l'empêcher de rentrer. Et probablement à raison, car dans l'arrière-boutique, on ne souhaitait pas être dérangés. Lady Shiva, d'une égalité d'humeur toujours sans faille, se fond dans la masse, ravage les occupants comme un typhon passé trop près des côtes. Elle frappe, moleste et brise toutes les ordures et autres déchets de la vie qui remettent en cause sa présence, et paniquent un peu trop vite en dégainant, ici et là, armes à feu et autres outils de combat improvisés, allant du hachoir à viande à la simple batte de baseball. On aurait dit un automate lancé sur une trajectoire fixe, inconsciente de ses propres gestes, se battant comme à son corps défendant. Elle ressort de l'arène sans même une mèche de travers, et avec seulement quelque gouttes de sueurs versées, et elle ne regrette même pas d'avoir mis un accoutrement des plus légers ce soir - surtout dans cette aire géographique de la ville - au placard au profit de cette espèce de tenue militaire qu'elle portait. Son entrée dans le vif de la réunion est annoncé par un gaillard s'effondrant piteusement dans la porte à battants. Des mafieux, des chefs de Triade, bien. Il était temps de porter l'estocade aux alliés de la dénommée Lin Mei, celle qui avait foulé aux pieds de cette ville, l'intégrité et l'innocence. Car on peut bien dire ce que l'on voulait de Ra's, mais il avait quand même dans l'idée que les enfants étaient quand même les êtres les plus purs de la race humaine, même s'il était prêt à en sacrifier des millions pour réaliser son éden. En attendant, s'en prendre aux Triades était une idée judicieuse, il fallait rappeler à ces monstres qu'ils devaient leur pouvoir grâce à la Ligue des Ombres, et il fallait rappeler à ces chiens qui était le patron. Un pas dans la salle, Shiva enjambe le vaincu, fait tournoyer nonchalamment sa lame dans l'air, parcourt du regard l'assemblée. Elle en connaît la plupart des membres. Elle voit le grand chef, assis en bout de table. Bien, ça simplifiera les négociations.

"Vous avez trahi la confiance du Maitre. Vous avez osé vous en prendre à des enfants ... Avez-vous la moindre explication ?"


Ils tremblent tous, et malgré le fait que j'avais nettoyé l'ensemble de la salle, le courant semble être passé. Dans leur intérêt, il vaudrait mieux. Le coeur de mère de Shiva se saisit en repensant à sa fille, Cassandra, et il s'efface doucement. Elle était Shiva, et Shiva était elle, elles étaient deux, deux identités qui cohabitaient souvent ensemble et qui devaient avancer dans cette vie pleine d'épines. Le regard de Shiva passe ensuite aux subalterne, elle retire ses rangers, comme pour respecter la tradition, et monte sur la table, amusée par la peur de ces gens qui commençaient à trembler. La tueuse sait qu'une seule personne ressortira vivante ce soir, ses pieds touchent le bois poli de la table tandis que de quelques mouvements des mains, le sabre passe. Les têtes s'envolent, elles tombent à terre. Lady Shiva avait connu bien des choses, en son temps, et n'avait pas été épargnée par son passage au sein de la Ligue, loin s'en fallut. Une femme suffisamment détraquée pour précipiter le sort des Triades et des gangs d'Orient en leur fief même, provoquant le courroux du Démon, avec les tourmentes que connaissait actuellement Gotham ? Cela n'était pas nouveau. Mais l'affaire était importante, suffisamment pour que Shiva se sente concernée. Les têtes volent, ne reste que le patron de l'assemblée, un gros homme qui tremblait de tout son long, suant à grosses gouttes. Shiva pose un genou sur la table, légère, son poids ne fait même pas trembler la tête, elle est maitre d'elle-même. Amusée, elle prend la cravate de l'homme avant de le tirer vers elle.

"Ra's Al Ghul m'envoie pour passer un message. Vous savez parfaitement lequel. Lin Mei a scellé votre sort, et vous ne pourrez plus jamais vous cachez aux yeux de l'éternel. Vous êtes morts, vous et vos associations."


Schnikt. La lame de Shiva pénètre le ventre de l'homme qui gargarise son sang dans la bouche, Shiva se relève et tranche la tête de l'homme qu'elle dispose dans le plat de riz qui était servi. Un message ? Surement. Pour quelle personne ? Surement le Batman, ou peut-être pour ceux qui reprendront l'affaire. Descendant de la table, les pieds de Shiva baignèrent dans le sang qui s'était écoulé, satisfaite, elle se dirigea d'un pas calme et amusé vers la sortie. Ce soir, on mettait un terme à cette petite assemblée, et le Démon serait satisfait. Fort heureusement pour eux, ils ont eu droit à une mort rapide. Et Ra's Al Ghul n'est généralement pas si clément que ça vis à vis de ses ennemis. Shiva l'ignorait encore mais elle venait de subtiliser le contrat de quelqu'un d'autre, de quelqu'un de tout aussi dangereux qu'elle. Elle sort du bâtiment, ses rangers de nouveau enfilées, elle sent le froid qui hante les docks, elle sent le calme de cette ville, elle respire à fond l'air marin et tout à coup ... Un bruit, une odeur ... Elle se mit sur ses gardes et ...
Revenir en haut Aller en bas
AnonymousInvité
MessageSujet: Re: Danse sanglante [PV Lady Shiva]   Danse sanglante [PV Lady Shiva] EmptyLun 19 Fév - 15:20

Le froid et la brume maritime se dispersaient sur les docks. Un mince souffle d’air, un embrun de vent virevoltait, alors que le calme et la tranquillité ambiante ne cessaient de s’épaissir entre les innombrables conteneurs prêts à être entassés sur les navires de transport. En altitude, une ombre sautait d’un point à un autre, voltigeant discrètement et gracieusement, se dissimulant dans les noirceurs du port en évitant les rayons de lumière.

Après avoir reçu ses informations de Tony la racaille, l’assassin s’était soigneusement équipé, prévoyant son plan d’action. Il avait décidé de voyager léger, ce qui lui permettrait une plus grande aisance et dextérité, facilitant ses déplacements. Il s’était donc contenté de deux silencieux qui lui permettraient une exécution plus lointaine, d’un coutelas si jamais il devait passer au combat rapproché, ainsi que de la fameuse épée Deathstroke, qui avait marqué sa légende. D’après son plan d’action, le navire qu’il attendait devait arriver vers 22h30 et c’est alors que l’échange aurait lieu. Jusqu’à cette heure-là, sa cible resterait au « Dock 21 », qui contrairement à son nom, n’était pas un hangar mais un club qui rassemblait les petites raclures du port. Pour ne pas risquer de vaines prolongations, il avait décidé d’observer l’entrée du bar pour surveiller l’arrivée de sa cible, mais de ne pas intervenir avant le début de la transaction. Cela ne résulterait qu’en d’inutiles complications, alors qu’éliminer les malfrats en pleine action ferait passer un message. Deathstroke pouvait tuer n’importe quand, n’importe qui.

        Les minutes passaient tandis que le mercenaire attendait patiemment, en hauteur, surveillant les moindres mouvements sur le port. Tout se passait bien jusqu’à présent. Enfin, presque bien… Alors qu’il venait de s’allumer une clope avec son briquet, histoire de tuer le temps, il entendit subitement un fracas tonitruant dans le bar, alors que des échanges de coups se faisaient entendre. Ça, c’était pour le moins inhabituel, et sûrement pas au programme. Slade fronça les sourcils, il détestait quand un plan ne se passait pas comme prévu. Apparemment, quelqu’un avait décidé de prendre ses aises et de lui piquer sa cible, ou peut-être qu’il s’agissait d’un règlement de comptes entre gangs. Quoi qu’il en soit, il allait devoir se rapprocher pour vérifier tout cela.

Redressant son masque sur son visage, il se précipita vers le bar, toujours furtivement, passant d’une ombre à une autre, d’un muret à une corniche. Il arriva finalement en face de la devanture du bar, où il pouvait avoir un visuel sur ce qu’il se passait à l’intérieur. Deux gardes à l’entrée à terre, quelqu’un s’était donc bien introduit dans le bar pour semer le chaos… Aucune trace de balle sur les vitres, cela s’était donc fait de manière rapprochée, peut-être un adepte de la violence gratuite… Quoi qu’il en soit, quel que soit cet individu, il avait voulu voir le sang couler sous ses coups. Ce n’était en aucun cas un assassinat fait pour être discret. On pouvait voir dans la salle principale plusieurs corps entassés de tous côtés, certains la mâchoire bizarrement déplacée. Slade s’attendait désormais à voir plusieurs hommes sortir du bar, pour être parvenu à éliminer tous ces hommes d’un seul coup, ils n’avaient pas dû leur laisser la moindre seule chance de voir venir…

Quelle ne fut pas sa surprise quand il vit quelques minutes plus tard non pas un gang mais une seule femme sortir du bar ! Ses bottes et les poings tachés de sang, elle était clairement l’auteure de ce massacre. Il était quasiment certain que sa cible n’avait pas pu s’en sortir, toutefois il devait vérifier ce détail. Il ne pouvait pas se permettre de laisser son contrat inachevé sur une erreur de débutant. Il attendrait ensuite l’arrivée du navire pour éliminer ceux avec qui ce malfrat devait avoir affaire.
En revanche, cette femme l’intriguait, il se demandait bien comment elle pouvait être parvenue à éliminer tous ces hommes par elle seule. Qui pouvait-elle bien être ? De plus, elle avait éliminé celui qu’il devait assassiner et c’était là un acte qui méritait rétribution. Même si Slade était un criminel, il avait un code d’honneur à respecter, et il s’agissait de toujours remplir sa mission par lui-même. Décidé à tester ses capacités, il se suspendit sur un promontoire au-dessus d’elle avant de se laisser tomber, lame en avant.
Revenir en haut Aller en bas
AnonymousInvité
MessageSujet: Re: Danse sanglante [PV Lady Shiva]   Danse sanglante [PV Lady Shiva] EmptyMar 20 Fév - 11:33

Un homme vint à moi, il se laissa tomber d'un promontoire et ficha sa lame en face de moi, me menaçant "moi", de son arme. Amusée, j'eus un léger sourire. Je connaissais la plupart des grands assassins de ce monde, et je savais parfaitement qui j'avais en face de moi. Il faut dire que l'on ne le croise pas souvent. Mais il savait parfaitement rester à sa place. La discussion promettait d’être mémorable. Deux jeunes femmes en civil passèrent non loin de nous, en courant, pour éviter le froid et la glace des docks, des prostituées, je les avais déjà croisées de vue, et de loin. Le mieux pour elles, c'était qu'elles ne disent rien de rien de ce qu'elles venaient de voir à l'instant, un assassin et un assassin qui se toisaient. J'avais toujours voulu garder une certaine distance avec mes principaux rivaux, mais quand le destin vous force, il faut savoir l'embrasser, le temps m'avait appris que m'attacher aux gens me rendrait la vie compliquée, encore plus s'il s'agissait des personnes avec qui je travaillais. Les liens se resserraient beaucoup plus facilement ... Mais Deathstroke n'était qu'un rival, un rival dont je connaissais la légende et dont je me demandais s'il était parfaitement apte à me tenir tête.

"Enfin je te rencontre, Deathstroke."


Nous étions tous les deux bien face à face, nos regards se jugeaient, se pénétraient l'un l'autre. Plus les mètres s'amoindrissaient, plus mon cœur battait fort, sans doute que je redoutais moi-même ma réaction lorsque je verrais un de mes plus proches adversaires, mais cela m'amusait après tout, le combat était un jeu passionnant. Je restais bien droite, je préférais être indifférente face à un danger impromptu, simplement une habitude stratégique ; j'avais l’œil sur tout. Mon attitude montrait une femme totalement neutre bien qu'à l'intérieur je bouillonnais.

"Il est très impoli de menacer une femme avec une épée, tu sais ..."


Je souris, un peu ironiquement, et lui répond un peu sèchement malgré moi. C'était sans doute immature de ma part de réagir ainsi, car pour lui c'était certainement une insulte, c'était un homme après tout, un homme qui avait une conception de l'honneur, tout comme moi, mais nous étions différents tous les deux, beaucoup trop différents. Ce n'est pas tant l'arme qui me gêne pour tout dire, après tout, je serais capable de le désarmer, mais c'était autre chose qui le rendait dangereux, quelque chose qu'on lui avait insérer dans son corps, un gêne méta-humain qui lui donnait sa force et sa maitrise du combat. J'enlève tout de même mes gants tâchés de sang, il était inutile de les garder de toute manière. Je me demandais ce qu'il me voulait, venait-il me traquer ? Venait-il se mesurer à moi ? Ou bien quelqu'un avait mis une enchère sur ma tête. Fort possible, combien de gens rêveraient de me voir morte ? Combien rêveraient de me tuer, et de prendre ma place au sein de la Ligue des Ombres ? Beaucoup trop.

"Je suppose que je suis un de tes contrats ? Sinon, je n'aurais pas la chance de te voir ce soir."

On dit que seul le Batman peut égaler Slade Wilson. Bien sur, je pouvais le croire, après tout, Batman était un des meilleurs soldats que cette Terre ait porté, et pourtant, quand on y regarde bien, Deathstroke était une aberration de la nature, et il était presque inconcevable qu'une erreur pareille puisse être un des plus redoutables assassins de la planète. Moi, j'avais travaillé sans relâche pour devenir ce que je suis, lui, n'avait été qu'une misérable souris de laboratoire, une anomalie qui s'était révélée miraculeuse, et qui n'avait selon moi, aucune raison d'être devenu un paria.

"Tu ne dis rien ? Ne me dis pas que je t'intimide quand même ?"


C'était amusant. Au fond, les hommes sont tous les mêmes, une fois en face d'une femme, ils se tiennent comme des petits garçons, incapables d'évoluer en adultes responsables, peut-être que cela pourrait être amusant non ? Une chose était certaine, ce soir, je ne me laisserai pas assassiner par un petit garçon. Un fin sourire illumine mes lèvres tandis que le froid s'intensifie, Dieu qu'il fait froid en ce mois de février, je rêve d'être aux Bahamas, à faire fructifier mon argent et à boire des Margaritas sur la plage, tout en profitant des beaux rayons du soleil, mais hélas, je ne pourrais pas en profiter. Ma mission était à Gotham City malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
AnonymousInvité
MessageSujet: Re: Danse sanglante [PV Lady Shiva]   Danse sanglante [PV Lady Shiva] EmptyMar 20 Fév - 14:20

Tombant sur le sol, j’observai celle qui m’avait volé mon heure de gloire. Je ne l’avais pas reconnu de loin, mais je savais désormais à qui j’avais affaire. Une femme reconnue comme une légende dans le milieu des mercenaires, une lame mortelle au service d’une organisation mystérieuse, la ténébreuse Lady Shiva. Réputation néanmoins grandement usurpée à mon humble avis… Malgré son entraînement et les années de labeur qu’elle avait traversées, elle ne représentait toujours pour moi qu’un mouton de plus dans la bergerie. Un vrai mercenaire n’aurait plié devant autre maître que soi-même. Elle était faillible, et ces failles causeraient sa perte.


Plantant mon épée dans le sol, je la jaugeais du regard alors qu’elle s’adressait à moi. Elle se sentait peut-être bien supérieure, au ton qu’elle décida d’emprunter avec moi, mais je la ferais bien vite déchanter. Je n’avais nul temps à perdre ce soir, si elle ne parvenait pas à me satisfaire, elle finirait simplement empalé comme un des innombrables cadavres que j’avais laissés derrière moi.
Alors qu’elle déblatérait des inepties, tentant de m’intimider ou encore de remettre en question ma conception de l’honneur, j’analysais ses mouvements, sa gestuelle, là où je pourrais frapper pour la mettre à genoux, la renvoyer là où était sa vraie place. Pensait-elle réellement que tuer une femme me poserait un conflit éthique ? Nombreuses étaient celles qui étaient passées sous le froid de ma lame ou la chaleur de mon corps, mais peu en étaient ressorties sans être changées à jamais. Je la laissais parler sans dire un mot, esquissant un sourire narquois sous mon masque, sourire qu’elle ne pourrait jamais voir de ses propres yeux. Même si elle s’en pensait capable, elle n’aurait sans doute même pas la chance d’effleurer mon masque. Elle ne ferait que se débattre vainement dans les airs, alors que ses coups ne cesseraient de se jeter dans le vide. Je ferais vite redescendre son sourire de contentement et l’air supérieur qu’elle se donnait. Sa garde était totalement abaissée, son épaule gauche découverte, la jambe droite légèrement en avant (peut-être était-ce son point d’appui ?). Je frapperai vite et fort, au moment où elle se penserait le plus en sécurité.

Attendant le moment opportun, je ne réagis qu’alors qu’elle envoyait sa dernière pique. Peut-être penserait-elle réellement m’avoir choqué, m’avoir intimidé. Peu importait, au fond, j’avais eu le temps d’élaborer un plan d’attaque et de décider de l’attitude à adopter. Récupérant mon sabre, je le fis tournoyer plusieurs fois le long de mon bras, jaugeant mon adversaire du regard tout en faisant plusieurs pas de côté de manière concentrique et sans la perdre de vue.

« Nul besoin de s’évertuer en paroles futiles face à une femme aussi provocatrice et inepte que toi ! Mon sabre saura parler pour moi, quand tu le retrouveras planté dans ta gorge ! »

J’essayai par-là de la provoquer, voir comment elle pourrait réagir, saurait-elle conserver son sang-froid ou m’attaquerait-elle sauvagement, s’exposant ainsi à une contre-attaque des plus féroces ? Je décidai de ne pas lui dévoiler pour le moment les raisons qui me poussaient à lui faire face. Après tout, peut-être ne serait-elle plus après notre passe d’armes ? Et les cadavres n’avaient plus besoin de connaissances.

« Tu n’es pas en position de réclamer les raisons pour lesquelles je suis ici ce soir. Tout ce que tu as à faire, c’est de t’incliner devant celui que tu admettras bientôt comme ton supérieur. Je te ferai connaître des abysses pires que les tréfonds du Tartare. »

A ces mots, je stoppai mon sabre, prêt à encaisser. J’avais laissé des ouvertures, m’attendant à ce qu’elle attaque de front. Malgré la contenance qu’elle tentait d’adopter, elle appartenait sans doute à cette catégorie de femmes consumées d’un feu intérieur. Au moment où elle frapperait, je relâcherai la pression exercée sur ma jambe gauche, feintant son attaque pour la taillader par derrière.
Revenir en haut Aller en bas
AnonymousInvité
MessageSujet: Re: Danse sanglante [PV Lady Shiva]   Danse sanglante [PV Lady Shiva] EmptyMer 21 Fév - 14:49

Les nuits de Gotham n'ont jamais été très sûres depuis très longtemps et pour ainsi dire, La Lady Shiva n'a jamais connu la paix dans cette ville maudite. Tant de crimes, tant de violences, tant d'erreurs de la nature, le chaos était toujours présent dans ce monde. La journée, c'était calme et ce n'était pas souvent qu'on pouvait voir quelqu'un se faire agresser et c'était mieux ainsi à vrai dire. Par contre, lorsque le soleil commençait à se coucher, le début de la tempête s'annonça partout dans Gotham et le mieux à faire, c'était de rester chez soi et de s'enfermer. La police semblait si inefficace contre les criminels et les délinquants qui en profitaient pour poser leur pierre sur l'édifice du crime. Heureusement, il existait des personnes qui étaient là pour surveiller les rues de Gotham et qui faisaient en sorte de maintenir la justice. Et de l'autre, il existait le crime, et la Ligue des Ombres, qui se chargeait de tout réguler, de tout nettoyer sur son passage, tel un rouleau compresseur. Tout n'a pas commencé au hasard, l'apparition de ses justiciers n'était pas due à un coup de tête d'un groupe, non. Une légende s'était installée sur la ville et c'était le Batman qui a ouvert le bal contre les criminels de Blackgate, les fous d'Arkham ou encore contre la mafia. Depuis son apparition, les rues étaient un peu plus sûres et certains ont pris la décision de porter un costume pour aider la chauve-souris dans sa quête de justice. Mais aujourd'hui, Shiva était devenue l'une de ces mystérieuses "anarchistes" qui dérangent, vacillant entre le bien et surtout le mal, qui protégeait la ville depuis les ombres, selon la sainte volonté de Ra's Al Ghul. Bien sûr, elle se contentait des minables et des contrats de la Ligue, pour l'instant, elle devait s'habituer à cette nouvelle vie et interdiction de s'attaquer à un gros poisson tant que Ra's Al Ghul ne l'avait pas permit. Fixant Slade, celui-ci commençait dès alors, à prendre la parole. De vaines menaces qui firent sourire la demoiselle, la reine de la Ligue des Ombres. Après tout, Slade n'était qu'un débutant pour elle, une espèce d'erreur qui ne devait ses talents que grâce à un sérum des plus malsains. Il ne manquait pas de verve, ni d'audace, cependant, des leçons de politesse se doivent d'être apprises non ? Son attitude laissait à désirer, ses gestes parlaient pour lui, il semblait en préparation d'une attaque, il se sentait sur le bord de la guerre, il se sentait prêt à fondre sur l'ennemi, prêt à attaquer. Cela pourrait être amusant.

"Mesure tes paroles, Slade Wilson. Ce serait fâcheux que tu perdes l’œil qui te reste."


Dis-je d'une voix douce et calme, mesurée, prête à recevoir l'homme comme il méritait d'être traité. Shiva parlait sans dégoût, pas un seul son exprimant un moindre sentiment dans ses paroles. Et ses paroles, étaient véridiques, l'Homme, était faible, il était un animal beaucoup plus évolué, mais il restait faible, il ne possédait aucune défense naturelle, aucune carapace comme celles des tortues, aucune griffe comme ceux des félins. Aussi, avait-on décidé de leur offrir la réflexion et la survie, pour qu'ils puissent se faire une place dans ce monde cruel et inhospitalier. La race humaine était une anomalie, dont les pulsions se devaient d'être maitrisées et avilies. Car l'Homme s'arrange pour être le dominant, alors que c'est la Femme qui doit avancer et devenir supérieure. Depuis Caïn, je haïssais les hommes, je les détestais du plus profond de mon âme, et ce soir, il serait peut-être mon moyen d'expulser le feu qui est en la Lady Shiva. Des questions et encore des questions se passaient dans mon crâne. Que faisait Deathstroke à Gotham City ? Ne devrait-il pas être en train de faire le caniche devant Luthor ? Ou d'offrir ses talents à un vieux porc du monde capitaliste qui l'emploie ? Bonne question. Sa présence était dangereuse, surtout pour les plans de Ra's Al Ghul. C'était vraiment étrange comme apparition et comme rencontre, Gotham était le lieu des rencontres des plus improbables au monde. Des criminels les plus tordus les autres que des autres, l'incarnation de la folie scientifique des hommes et c'est quoi la suite ? C'était vraiment hallucinant comme endroit et c'est pour cela qu'elle préfère vivre à Nanda Parbat qu'ici. Pour le moment, la Lady ne faisait que l'écouter et rien de plus, c'était le seul moyen de bien comprendre ses propos, son ton, et ses demandes, et de toutes évidences, il voulait la guerre. Pourquoi ? La question à propos de son identité a été mis au clair par Ra's Al Ghul il y'a des années, quand le Batman était venu à bout de cet homme dans un coin du Final Offer. Shiva savait donc vraiment tout sur tout à propos de Slade Wilson, mais il était une énigme en terme de pensée, de mentalité, c'était assez frustrant en y pensant, il pouvait être l'anomalie qui change toutes les possibilités à Gotham City. Rien qu'en le regardant, Shiva n'avait rien à craindre à propos de sa santé physique, Slade n'était capable de s'attaquer qu'à des gens plus faibles, et malgré mon apparence de femme, j'étais beaucoup plus dangereuse qu'il ne pouvait le croire. Après tout, elle était là pour établir une sorte d'équilibre dans ce monde et nullement pour jouer avec les assassins à deux sous, son but était de nettoyer la planète, de mettre un ordre au chaos, et d'asservir au nom de la Ligue après tout.

"Mon supérieur ?"


Mon sourire s'efface, et je dois dire, qu'il est assez malaisément de penser que je puisse être inférieure face à un homme. Je m'étais battue pendant des années face à Caïn pour montrer que j'étais une femme qui était plus puissante qu'un homme, et ce genre d'insinuations ne me plaisait clairement pas. Je garde mon calme, amusée, et prête à lui apprendre une petite leçon. D'un geste mesuré et posé, je me rue vers lui, prêt à deviner le coup suivant qu'il tentera de me faire subir. Lady Shiva était une combattante émérite dans la mesure où elle "pouvait lire le langage" du corps, de prédire la prochaine posture entamée, mais avec une imprécision comme Slade, il serait peut-être impossible de deviner ce qui allait se passer. Dans la mesure où l'arme, le sabre, était une chose bien trop dangereuse pour un être comme Slade, le but était de le désarmer. Dégainant mon propre sabre, je fonds sur lui, maniant le fer avec dextérité et puissance, dans le seul but de désarmer cet être qui ne méritait qu'une chose : D'être humilié.
Revenir en haut Aller en bas
AnonymousInvité
MessageSujet: Re: Danse sanglante [PV Lady Shiva]   Danse sanglante [PV Lady Shiva] EmptyMar 27 Fév - 9:02

Wilson avait depuis longtemps appris que souvent, une bataille pouvait être gagnée plus aisément par les paroles que par les actes. La rhétorique s’avérait être un talent dévastateur quand on savait l’employer à juste valeur. Le corps ne pouvait atteindre la perfection, s’il n’était pas combiné avec l’esprit. Mens sana in corpore sano. « Un esprit sain dans un corps sain », voilà un dicton qui traversait les époques et pourtant, s’avérait toujours exact encore aujourd’hui. Tout mercenaire qu’il soit, un chasseur de primes se reposant uniquement sur sa puissance physique et son aptitude au combat ne parviendrait jamais à devenir un des maillons supérieurs de la chaîne alimentaire. Dans ce milieu, prévoir et contrôler la réflexion d’un adversaire pouvait s’avérer crucial et permettre d’éviter une erreur qui pourrait être fatale.

Shiva semblait avoir oublié cette partie de son apprentissage. Comme il l’avait prévu, il lui avait suffi de deux petites répliques habilement placées pour la faire sortir de ses gonds. Il était évident qu’une femme ayant autant d’influence dans un groupe aussi dangereux que la Ligue des Assassins succomberait facilement à la colère lorsqu’il remettrait en question sa dignité. Deathstroke était bien conscient de tout ceci, et savait aussi qu’une femme n’accepterait jamais de se sentir diminuée vis-à-vis d’un homme. Il avait déjà connu tout ça auparavant, lors de ses moult rixes avec Adeline. Sous certains aspects, Shiva lui rappelait son ex-femme. Aussi sauvage et farouche lorsqu’elle s’adressait à lui, mais néanmoins très dangereuse, telle une tigresse effarouchée lorsque l’on s’attaquait à sa famille. Adeline était la seule personne ayant réussi à effrayer Slade, ne serait-ce que l’ombre d’un instant. Il avait pu voir à l’œuvre sa force de caractère et son courage, et c’est précisément ce qui les avait rapprochés. Mais il n’avait ensuite jamais su se montrer à la hauteur de ce qu’elle attendait de lui. Alors qu’elle ne rêvait que de s’installer paisiblement avec sa famille, il n’avait jamais cessé de mettre en danger cette même famille. Et l’orbe béant qui marquerait à jamais son visage en était le cuisant souvenir.

Mais ce soir était fort différent et il était impossible que Shiva n’inflige pareille blessure à l’Exterminateur. Malgré sa puissance et son agilité, elle ne restait qu’une étudiante alors que Deathstroke n’avait plus de maître depuis fort longtemps. Il était un chasseur, et un chasseur ne lâchait jamais sa proie avant d’avoir planté ses crocs dans sa gorge. Bientôt, le sang s’écoulerait sur la chaussée, encore chaud des blessures qu’il lui aurait infligées, tandis qu’elle se traînerait auprès de son maître pour implorer son pardon. En infligeant une correction à Shiva, Deathstroke s’assurerait aussi de passer un message à Ra’s al Ghul. Nul ne mettait le pied impunément sur le territoire de l’Exterminateur. S’il osait se mettre sur son chemin, il terminerait dans le même état que son apprentie.

Slade pouvait désormais voir que ses invectives avaient porté leurs fruits. Le masque sur le visage de Shiva s’effaçait, ne laissant plus apparaître que sa rancœur. Alors qu’elle se précipitait vers lui en dégainant son sabre, il appliqua le plan qu’il avait prévu. Cherchant à la décontenancer, il s’élança de même vers elle, laissant sa garde ouverte pour l’inciter à frapper en plein cœur. Au dernier moment, il se jeta à genoux, passant sous la lame du sabre ennemi. Se relevant prestement, il frappa rapidement là où il l’avait voulu. D’une frappe de son épée en arrière, il entailla l’épaule gauche de son ennemie. Rien qu’une blessure superficielle, c’était avant tout un « avertissement », il jouait avec sa proie, tel un lion avec une gazelle. Il se repaîtrait des multiples blessures qu’il lui infligerait, ne laissant qu’un semblant de corps humilié, juste assez fort pour ramper dans son terrier.

Limitant l’espace de réaction au minimum, Slade effectua une rotation, espérant asséner un coup de pied latéral dans les côtes de son adversaire. Avec un adversaire aussi puissant que Shiva, mieux valait toujours laisser un espace de sécurité. Elle était moins lourde, moins pesante et donc sans doute plus rapide. S’il ne prenait garde, elle parviendrait à déjouer sa garde beaucoup trop vite.

« C’est donc ça qu’on vous apprend, dans les centres de formation de la Ligue des Assassins ? Je vois que la légende est bien moins grandiose que ce qu’elle laissait supposer… Au final, tu ne vaux guère plus que les minables que tu as exterminés dans ce bar. »


En maintenant un état de stress sur elle, il allait la pousser à commettre de plus en plus d’erreurs, à laisser de plus en plus d’ouvertures. Et ainsi, il infligerait des blessures de plus en plus importantes, de plus en plus précises. Il allait la laisser croire qu’elle se fatiguait alors qu’il gagnait en force, lui infligeant des blessures qui passeraient vite de superficielles à fatales. Slade pouvait aisément lire sur le corps de son adversaire les signes du combat : les nerfs et les muscles qui se contractaient, la sueur qui perlait, l’adrénaline qui grimpait.

Slade ramena la garde de son épée devant lui, protégeant maintenant ses points vitaux. Nul besoin de prendre de risques inutiles, il valait tout de même mieux ne pas faire trop tarder l’échauffement. Avec une telle ennemie, le rapport de force pouvait vite changer et il n’avait aucune envie de voir la gazelle devenir dragon.

« Chez toi, tu es peut-être une assassin émérite. Mais ici, tu as affaire à un véritable professionnel. Et tu comprendras vite qu’il existe dans cette ville des gibiers auxquels il ne faut pas toucher. »
Revenir en haut Aller en bas
AnonymousInvité
MessageSujet: Re: Danse sanglante [PV Lady Shiva]   Danse sanglante [PV Lady Shiva] EmptyMer 28 Fév - 9:32

Shiva était agacée. Elle avait étudié avec les meilleurs, elle s'était perfectionnée jusqu'à la perfection elle-même, devenant une légende parmi les assassins de cette planète. Peut-être qu'elle perdait la main ... Je me mettais à chercher toutes les trajectoires possibles pour le mettre à terre mais non, il venait de m'envoyer dans le décor, une blessure superficielle dans le dos oui, suivit d'un coup de pied dans les côtes. Cela ne se reproduira pas, sois en certain mon petit Slade. Il n'aura donc pas la satisfaction de me vaincre de la sorte, non. Il allait comprendre sa douleur, il allait comprendre qu'on ne joue pas avec La Lady Shiva. Elle-même qui avait formé les meilleurs élèves, elle qui avait entrainé le Poing du Démon, elle qui avait formé le Batman, elle qui avait apprit à Tim Drale les subtilités du combat armé. Non ... Alors qu'elle était à terre, elle eut un grand sourire, quelque part, c'était stimulant de se retrouver face à un adversaire qui pouvait vous tenir tête, cela changeait énormément des vers de terre qui se dressaient contre moi. Il essaie de te déconcentrer, ne te focalise pas sur ses paroles, et repense à ta formation, repense à ce que tu es : Tu es la maitresse des assassins, la tueuse de Ra's Al Ghul, du démon lui-même. Toujours sur la brèche. Il pérorait, comme le chien qu'il était, une espèce de vieux cadavre boostée grâce à un sérum qui lui rendait sa force. Ne t'en fais pas mon coco, je me charge de toi tout de suite. J'éclate d'un petit rire aigre, amer, quand il me parle de "professionnel", quand il me rabaisse à plus bas que terre, me comparant à ceux que j'avais tué plus tôt dans la soirée. Je souris et malgré la douleur dans mon dos, je n'étais pas dépourvue de combativité.

"Tu te crois tellement supérieur, Deathstroke. Mais rappelle-toi qu'on tombe toujours sur son maitre. Et le tiens, c'est Batman."


Les paroles maudites, c'était certain. Il avait une haine pour Batman qui était connue dans tout le milieu. Mais qui n'avait pas de haine pour le Chevalier Noir ? Batman était un danger et un excellent combattant. Alors que je continue à sourire faussement, j'active un des petits gadgets de la Ligue, un écran de fumée noire épaisse. Un écran de fumée qui me camoufle dans la pénombre, qui me cache et qui me permet de reprendre le dessus. Alors que je me relève et que je me dissimule dans les ténèbres, je reprend mon sabre avant de foncer à nouveau sur le criminel qui avait osé m'attaquer sans coup férir. La douleur me lançait encore, de plus en plus dans l'épaule, mais j'étais entrainée à supporter la douleur. D'un geste, et profitant de l'ombre, je lui rend la pareille en lui sectionnant l'épaule, comme il me l'a fait il y'a quelques minutes plus tôt. Bien que je n'avais pas l'envie de le tuer, car il n'en valait pas la peine, notre combat était voué à l'égalité, nous étions trop forts l'un l'autre pour avoir une défaite. Alors que je m'écarte à une distance raisonnable du meurtrier, tout en gardant ma garde en bonne et due forme, je reprend la parole tout en souriant. Il pensait me faire peur ? Non. Je n'avais pas peur des hommes, je n'avais pas peur de lui. Oh bien sur, il allait se soigner, sa blessure se refermerait, et sa cicatrice disparaitrait dans l'heure qui suivrait, mais je m'en fichais, l'important était de marquer le score entre nous deux, et Lady Shiva ne peut pas se contenter d'une seconde place.

"Pourquoi es-tu à Gotham ?"


Dis-je d'une voix sérieuse. Si Deathstroke était à Gotham, ce n'était une bonne nouvelle pour personne, même pour la Ligue des Ombres. C'était surtout de la curiosité qui m'animait, ce sentiment féminin qui menait à tout et à notre propre perte. Les femmes sont curieuses de nature et je ne dérogeais pas à cette règle implacable inscrite dans mes gênes. Intéressant quand même de le savoir ici, à Gotham ... Il fallait dire que lui et moi, nous avions la même politique, nous prônions les méthodes excessives, les méthodes monstrueuses, celles qui nous transformaient définitivement en âmes perdues et aveuglées par la monstruosité. Slade Wilson voulait la jouer directe ? Et bien soyons directs. Ce vieux mâle, élégant certes, devait apprendre qu'on n'imposait pas ses conditions personnelles avec Lady Shiva.

"Tu n'es pas en train de lécher les bottes de Luthor ? Ou en train de fomenter une nouvelle attaque sur les Titans, alors pourquoi es-tu ici ?"

Je reste de marbre, quoiqu'il arrive, cet homme est dangereux, monstrueusement dangereux et je me devais de faire très attention avec cet homme. Une petite pique, pour le titiller. Je me devais de lui montrer mon désintéressement et ma neutralité. Il ne devait pas se sentir en confiance. Toucher la corde sensible, c'était un de nombreux points que je pouvais retourner contre lui. La guerre, ce n'est pas seulement une histoire de force, mais aussi une histoire de psychologie. Vaincre le mental de l'ennemi, c'est cinquante pour cent de la victoire entre mes mains. Mais il restait toujours un point dangereux : Son imprévisibilité. Ne pas se laisser surprendre, influer sur le fait que je puisse le surprendre, que je puisse réfléchir quelques minutes avant lui, et le poison se distillera dans son cerveau, il perdra pied et je l'aurais. Calmement.
Revenir en haut Aller en bas
AnonymousInvité
MessageSujet: Re: Danse sanglante [PV Lady Shiva]   Danse sanglante [PV Lady Shiva] EmptyJeu 1 Mar - 12:16

        Ma frappe avait finalement atteint son but. Lui infligeant un sévère coup dans les côtes, je l’avais envoyé voler en arrière, le temps de rétablir ma position afin d’encaisser la prochaine attaque. Ces deux coups assénés m’avaient permis de briser déjà un peu sa confiance en elle, j’en étais persuadé ! Une femme aussi fière que Shiva ne tolérerait jamais d’avoir reçu ses coups. Mais j’étais bien déterminé à la pousser encore un peu. Pour le moment, elle était bien décevante, je voulais en voir plus… Mais au moment où je pensais à tout ça, elle se releva et éclata de rire. Une manière comme une autre de cacher sa peur, me dis-je. Elle feint l’amusement, le temps de trouver une parade à mes attaques.

Les mots qui suivirent firent s’effacer ma confidence. Comment osait-elle ? Comment pouvait-elle me comparer avec ce minable encapé en noir ? Batman, mon maître ? Il avait pu me vaincre la dernière fois, mais uniquement car je m’étais laissé déconcentrer, ce qui n’arriverait plus, j’en avais fait le serment. Mes longs mois d’entraînement m’avaient amené à un nouveau stade, j’étais devenu un guerrier supérieur. Et Shiva ne représentait qu’un entraînement, oui, un amuse-gueule avant d’obtenir enfin ma revanche tant désirée. 
Garde ton calme, Slade. Elle use de la même technique que toi… Il fallait que je reste concentré, focalisé et surtout, que je ne la perde pas de vue. Elle saurait profiter du moindre instant d’inattention pour inverser la vapeur, j’en étais conscient.

        Malheureusement, les quelques secondes d’inattention qu’elle avait gagné lui permirent de lancer un écran de fumée qui lui permettant de se dissimuler à ma vue un bref instant. Je dois avouer que je fus surpris, ne m’attendant pas à ce que la redoutable Shiva ne tente de fuir, si tôt. Le combat venait tout juste de débuter, et j’étais loin de l’avoir mise au pied du mur. Toujours décontenancé par le discours qu’elle avait pu avoir, je réagis instinctivement et activais la vision thermique dans mon masque pour déceler ses mouvements de chaleur. En effectuant ce geste, je dévoilais ma garde. A ce moment précis, elle se jeta sur moi, tentant de m’asséner le même coup que je lui avais offert précédemment. Mon corps réagit avant mon esprit, pivotant légèrement mais pas suffisamment. La lame de Shiva, s’enfonça bénignement dans mon épaule, faisant couler mon sang. Juste après ce coup, elle recula comme je l’avais fait auparavant, marquant un espace. Saleté ! Elle joue avec moi ! Elle copie mes gestes !

Alors que Shiva reculait, la blessure qu’elle m’avait infligée saignait légèrement. Rien de bien grave, j’avais encore le plein contrôle de mon bras. Il fallait maintenant profiter de l’espace qu’elle me laissait pour élaborer un plan. Jusqu’à maintenant, nous n’avions fait que tourner l’un autour de l’autre. Il était temps de passer à la réelle offensive. Fini de jouer ! Les moments qui suivraient s’annonceraient décisifs.                                     
Elle tentait encore une tactique afin de me déconcentrer, me traitant de « toutou de Luthor ». Toujours à recycler les mêmes vieilles techniques. Et par ce moyen, elle me questionnait toujours sur les raisons de ma présence à Gotham. Elle devait vraiment en être inquiète, pour se montrer aussi pressante. Mais décidément, je n’étais vraiment pas résolu à lu répondre. Désormais, j’en avais fini avec ces petits jeux, j’étais décidé à me battre réellement.

« Hahahaha !! Tu penses donc encore m’avoir, en égratignant ma fierté. Cela ne marchera plus désormais. Tu as l'air fort désireuse de savoir pourquoi je me trouve ici ce soir. Comme je te l’ai dit précédemment, je ne suis pas résolu à te donner les raisons de mon passage à Gotham. Si tu veux vraiment les obtenir, il te faudra me forcer à te les dévoiler. »

« Je dois reconnaître que je commence enfin à apercevoir un peu de la puissance de la Lady Shiva, dont on m’avait tant vanté les mérites. Tu crois peut-être avoir ébranlé ma confiance, mais ce n’était que passager. Un coup comme ça ne marchera pas deux fois sur moi. Maintenant, je vais te montrer mon réel pouvoir ! »

Discrètement, je tirais de ma ceinture plusieurs ustensiles. J’allais désormais mettre en œuvre mon plan, et une fois celui-ci achevé, elle n’aurait plus aucune échappatoire ! Avant tout, je me jetais sur son flanc droit lui assénant plusieurs coups de sabre, oscillant entre des frappes verticales et horizontales. Ne lui laissant aucun temps de répit, je continuais à frapper encore et encore. Je n’étais nullement déterminé à éterniser notre passe d’armes mais celle-ci s’avérait nécessaire pour la détourner de mon réel objectif. Un coup en diagonale, une rotation suivie d’un coup vertical… Et ainsi de suite, encore et toujours !

Alors que nous étions sabre contre sabre, je pris appui sur elle afin de me projeter en l’air, en profitant pour dégainer un deuxième sabre. Continuant le combat au corps à corps, j’alternais toujours plus vite, toujours plus fort. Jusqu’à ce qu’elle craque ! Mon esprit n’était dorénavant plus que focalisé sur l’affrontement, j’avais évacué toute pensée extérieure, et ne pensais plus qu’au combat. Déceler ses frappes, ses intentions, voilà tout ce à quoi mon esprit s’affairait.

        Dans un ultime moment, je l’acculais au corps à corps, réduisant quasi à néant l’espace entre nous. Pour effectuer mon coup, je devais me rapprocher au minimum. Être le plus proche d’elle possible ! Ce qu’elle ne savait pas, c’est qu’à l’intérieur des protections de mes avant-bras, se dissimulaient des lames secrètes que je pourrais activer grâce à un simple mécanisme afin de lui fendre les flancs. Encore un peu… Maintenant…
Revenir en haut Aller en bas
AnonymousInvité
MessageSujet: Re: Danse sanglante [PV Lady Shiva]   Danse sanglante [PV Lady Shiva] EmptyVen 2 Mar - 12:28

Le combat pouvait être très facile, trop facile. Je venais de le neutraliser avec une facilité déconcertante, tout en lui tranchant un peu son épaule, comme il venait de me le faire. Mon sang coule dans mon dos, je garde néanmoins ma garde bien assurée. Je suis forgée pour ne pas ressentir la douleur, et quoiqu'il pouvait dire, il venait d'être touché en plein dans son égo. Le Batman était son talon d'Achille. Sans qu’il ne puisse rien faire, il s'était quand même fait avoir. C’est dans ce genre de situation que je me rends compte qu’un fossé sépare les petits malfrats des grands criminels. Il faut être très courageux, et avoir une grande volonté pour supporter la crasse de ce genre de criminels idiots qui pourrissaient dans cette ville. Je tousse légèrement, puis sens quelque chose dans mon dos, le sang qui coule me fait légèrement frissonner avec le temps actuel. Il fait froid, c'est sur. Dans mon plus grand étonnement, il se met à parler, à parler pour rien surtout. J'eus un petit rire nerveux, c’était bizarre. Et j’étais très surprise. Il n’avait pas l’air de contrôler ça, c’était comme si il évacuait tout le stress et la peur uniquement dans le combat et dans la bataille. C’est la première fois que je vois ça. Et ça montre à quel point le self contrôle est important, pour éviter ce genre de situation. J’arrive à encore voir de la méfiance dans ses yeux. C’est normal, je ne peux pas faire confiance à un homme comme Slade Wilson, et la suite va encore me donner raison. Je suis potentiellement dangereuse pour lui, même si je n’ai aucune intention hostile à son égard, mais c’est compréhensif, à moi de lui montrer que je ne suis pas hostile. Cependant, les choses ne vont pas se passer de la meilleure des manières et pour tout dire, je sens que ça va encore dégénérer. Soit, je n'ai pourtant pas de contrat sur Deathstroke, mais cela pourrait être amusant ... C'est à ce moment qu'il attaque, et que mon sabre, la lame me défend contre la sienne. Le combat reprend. Il reprend violemment, deux êtres en train de se battre, de se combattre dans un coin isolé, non loin d'un autre massacre.

"Prévisible."


Je dois me méfier de lui, je dois me faire prudence avec ce monstre de Deathstroke. Il était rusé.  Est-ce que j'avais été imprudente ? Venais-je de causer une imbécilité ? Surement pas, je ferai tout pour que ça n'arrive pas. En tout cas, une chose est sure, ce soir, le sang serait versé. Je ne sais absolument pas pourquoi j’ai dis ça. Je crois que c’est le premier truc qui m’est passé par la tête. C’est complètement débile et je ne sais pas si ça va le perturber, même si j’espère que ça le déconcentrera. La fumée de mes gadgets se dissipe rapidement. Il sort un second sabre, j'essaie de résister tant bien que mal, il était agréable de rencontrer un être capable de tenir quelques minutes face à moi. Même si je devais avouer qu'il me donnait du fil à retordre. Nous étions tous les deux des titans, des êtres d'exception, et le combat ne pouvait tourner qu'en match nul. C'était malheureusement la seule conclusion logique. Nous étions si près l'un de l'autre, si près l'un de l'autre ... Je pouvais presque sentir l'odeur de son haleine puante, pouah, surement un ivrogne en prime. Mais il fallait que je reste concentrée, que je fasse attention, nous étions proches l'un de l'autre oui, j'étais exposée, mais lui aussi. Je regorgeais de poisons et de décoctions paralysantes sur moi, une seule petite entaille et nous pourrions presque jouer tous les deux sur le même plan. J’arrive à son niveau, mais c'est un piège qui me surprend, un piège qui me lacère les flancs, qui me fait mal. J'embrasse la douleur, avec un sourire, quitte à pisser le sang, je devais vaincre ou mourir, pour la Ligue des Ombres. Alors que mes flancs étaient endommagés, je sens le sang qui coule le long de ma peau, je sens mes forces faiblir face à cela, mais ma garde ne se désarme pas. Il fallait que je compense le combat de la meilleure des façons. La douleur est un excellent moyen de survivre, c'est dans ce genre de moment que l'on apprend qui on est vraiment, dans ce genre de moment que l'on peut devenir quelqu'un de plus rêche, de plus violent, de plus monstrueux. Oui, c'était ça le but recherché. J'étais à terre, une nouvelle fois, la garde toujours prête à parer les deux sabres qu'il utilisait. C'était un lâche, un homme dont la réputation était surfaite au final.

"Pitoyable ! Tu comptes sur des gadgets pour te battre. Ta réputation est surfaite, basée sur un mensonge. Voila pourquoi le Batman t'a vaincu."


Le pousser à commettre une erreur, et même si Lady Shiva semblait être en fâcheuse posture, elle était quand même non pas dépourvue de ressources. Le combat allait faire mal, très mal. C'était d'abord juger les ressources de l'adversaire, quitte à en souffrir un peu, pour reprendre le dessus face à lui. Oui, c'était affaiblir le plus possible pour ensuite reprendre le dessus. Slade avait une faiblesse. Personne n'était invincible, et pour cela, il allait le payer chèrement. C'était même assez certain. Avec un sourire, ma main inoccupée glisse vers une de mes sacoches accrochées à ma combinaison. Toujours en train de parer les coups rapides et monstrueusement puissants du mercenaire. Je commençais à me fatiguer, à me lasser. Et je ne comptais quand même pas me laisser tuer, surtout par un homme comme lui. Je me devais de le déstabiliser.

"Laisse moi te montrer mes talents ..."


Lady Shiva avait beaucoup de talents, oui. Je me relève alors d'un coup, puis plonge à nouveau dans les ténèbres avant de subtiliser une dague empoisonnée. Une dague versée dans un poison des plus violents et des plus hallucinogènes qui soit. Un cadeau de la Ligue des Ombres. Il allait adorer les visions apocalyptiques, ses peurs devenir réalités. Ce n'était pas le poison de l'épouvantail, ce criminel bas de gamme, mais un poison issu des fleurs du Tibet que Ra's Al Ghul avait gardé pour nous, les meilleurs. Slade allait connaitre le passionnant et langoureux affre de la folie.
Revenir en haut Aller en bas
AnonymousInvité
MessageSujet: Re: Danse sanglante [PV Lady Shiva]   Danse sanglante [PV Lady Shiva] EmptyLun 5 Mar - 10:20

                A l’ultime moment, alors que nos sabres s’entrechoquaient, je sus que ce coup allait changer le déroulement de ce duel. Je croisais du regard les yeux sanglants de Shiva alors que s’actionnait le mécanisme contenu dans mon protège-bras. La lame descendant rapidement perce la surface de sa peau, s’enfonçant dans ses flancs et labourant ses hanches. S’est-elle rendu compte du sourire victorieux que j’eus à ce moment, l’œil frémissant, alors que je voyais son regard se tordre de souffrance ? Je ne le saurais sans doute jamais.

Une chose était certaine, Shiva s’était finalement montré à la hauteur d’un bon duel. Elle était parvenue à encaisser la charge de mes sabres, contrant les attaques de mes deux lames dans un style tout à fait sauvage. Sa bravoure s’en trouvait renforcée par le fait que je n’avais nullement cherché à la ménager. Si elle avait baissé sa garde, elle serait sans doute morte à l’heure actuelle. Encore à présent, elle me narguait du regard, souriant tout en crachant du sang, absorbant la souffrance et s’en repaissant. Enfin elle me montrait ce qu’était être un assassin. Ah, j’avais presque failli attendre… Notre combat allait enfin pouvoir passer à un vrai ni… Mes pensées se figèrent, alors que Shiva tombait à terre.

Je restai debout face à elle, alors qu’elle gisait sur le sol, mes pensées s’entre-déchirant. Mon regard se teintait du noir de l’amertume et de la déception. Etait-ce donc ainsi que se terminerait ce combat ? Avait-elle donc réellement montré tout ce qu’elle pouvait ? Si c’était le cas, la moindre des choses qu’il me restait à faire était de l’éliminer proprement, avec le respect que l’on doit à un guerrier. J’inclinai la lame de mon sabre en travers de sa gorge, tel un bourreau prêt à exécuter la cible qui lui avait été désignée.

« Une dernière volonté avant de t’éteindre, guerrière ? » Encore une fois, refusant de s’avouer vaincue, elle me crachait son venin au visage, tentant de me faire baisser sa garde. Mais je l’en avais assuré, je ne laisserais plus cela se produire. Elle prévoyait sans doute de m’attaquer en traître, avec l’un des poisons antiques de la Ligue. Pensait-elle réellement que je n’avais pas prévu cette éventualité ? Depuis tout à l’heure, j’avais déjà disséminé mes pièges, j’avais trois coups d’avance. Comme toujours.

« Essaies-tu encore de m’intimider avec tes inepties, Shiva ? Je t’ai déjà dit que cela ne fonctionnerait pas deux fois. Batman, encore Batman, toujours Batman... A t’entendre, on jurerait que tu as un complexe d’infériorité envers lui, ou peut-être un désir caché au fond de toi, que tu ne peux t’avouer… Mais comment crois-tu qu’il se bat ? N’est-ce pas lui, qui sans cesse, affronte ses adversaires à coups de Batarangs et autres petites inventions ?

- La lame que j’ai utilisée fait part entière de mon attirail. Tu devrais savoir qu’un assassin prévoit toujours toutes les éventualités. »

Finalement, je retirais mon sabre. Il ne servait à rien d’éterniser ce combat plus que de raison. Il était désormais évident que c’était terminé.

« C’est bon, c’est fini. Je te laisse la vie sauve pour ce soir. Retourne maintenant auprès de ton maître la queue entre les jambes et informe-le bien que nul ne se met en travers de Slade Wilson et d’un de ses contrats. Si tu veux bien m’excuser maintenant, j’ai une mission à terminer… »

Même en l’informant que ce combat était terminé, je devrais prendre garde. Peut-être continuerait-elle à m’attaquer… Shiva pouvait être imprévisible, je devais rester sur mes gardes et me préparer à la moindre éventualité. Dans l’état où elle était désormais, elle ne pourrait plus m’attaquer de front, elle serait donc forcée de m’attaquer en traître. Elle disparut soudain dans les ombres, me menaçant toujours de sa voix. Elle était là, quelque part, mais impossible de dire où pour le moment. Je devais me placer de sorte à la faire tomber dans le piège que j’avais disposé depuis tout à l’heure.

Flash-back :

Shiva venait de m’entailler l’épaule, je perdais légèrement mon sang mais rien qui ne me forcerait encore à abandonner le combat. Il était temps de passer à la vitesse supérieure. Toujours calculer plusieurs coups à l’avance, c’était ainsi que Slade Wilson raisonnait… Discrètement, j’avais sélectionné une part de poudre dans ma ceinture. Cette poudre serait l’engin final de sa défaite. Je devais dorénavant la distraire, la faire se concentrer sur un autre point, lui faire évacuer la possibilité que je puisse avoir un autre plan.

Je lui assénai coup sur coup, d’abord avec un sabre, puis un autre, la forçant à se battre corps et âme alors que j’éparpillais autour de la scène de notre duel la poudre fatidique. Je pourrais l’éliminer avant grâce à la lame que je gardais cachée, mais la poudre serait réellement l’ultime test que Shiva aurait à surmonter ce soir. Si elle parvenait à y réchapper, on pourrait dire qu’elle aurait gagné mon estime, du moins mon respect. Si elle parvenait à éviter ce piège, alors je garderais bien en mémoire le nom de Lady Shiva en tant que menace et potentielle rivale.

Désormais, je me préparais au requiem final. Je me plaçais au milieu du cercle que j’avais tracé, attendant l’assaut qui ne tarderait à venir. C’était maintenant que ce combat allait s’achever. Soit Shiva parviendrait à m’infliger une ultime blessure, soit je la ferai brûler en enflammant les cendres. Une chose était sûre, c’était maintenant que tout allait se jouer.

« Montre-moi donc ce que tu sais faire, assassin ! »

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
AnonymousInvité
MessageSujet: Re: Danse sanglante [PV Lady Shiva]   Danse sanglante [PV Lady Shiva] EmptyJeu 8 Mar - 10:22

Un silence pesant s'installa entre les deux rivaux, ne cessant de s'observer, Deathstroke sentant la surprise qui régnait en Shiva, la simple question qui lui posa en disait long. Tout ça pour lui ? Pour le voir ? Elle se retint de rire au nez du mercenaire, certes il est une proie à abattre, un rival de taille, mais ça serait lui faire trop d'honneur que de faire tout ça pour l'attirer "lui" ici. Elle écarta les bras sans aucune crainte, sortant des ombres, il était clair qu'il n'était là que pour son propre profit, qu'il n'avait nullement l'intention de s'en prendre à la Ligue des Ombres. Je me devais de répondre d'une voix presque amusée, mais toujours avec ce coté plutôt glacial dans le ton que j'employais. J'étais motivée à combattre un homme comme Slade oui, mais pour le moment, il s'était montré débordant de ressources. La prochaine fois que nous nous rencontrerons, tout cela se passera selon mes méthodes, sur mon sol, selon ma façon de combattre. J'avais une certaine estime pour lui, mais au final, ce n'était qu'un mercenaire qui ne pensait qu'à ses propres intérêts, il n'était pas là sur l'intervention d'une puissance personnelle non, il était là uniquement parce que sa "mission" était plus importante que tout. Malgré mes blessures,

"Tu te surestimes un peu trop. Tout ça n'avait pas pour simple but de te combattre ici. Mais ta présence dans cette ville confirme parfaitement ce que je pensais depuis le début."


Entre les habitants qui commenceraient à se poser des questions sur la présence repérée de Slade Wilson et la Ligue des Ombres faisant des siennes un peu partout dans Gotham, surtout dans Chinatown, Slade deviendra bien assez vite l'ennemi N°1 à abattre que ça soit par les criminels ou même les forces de l'ordre et qui sait, pourquoi pas des héros ayant l'esprit faible en voyant ça. Non, toute cette mascarade avait un but bien précis, celui de faire payer le Batman et à commencer par le mental. Slade était quelqu'un de vicieux, de dangereux, de monstrueux, et pourtant, je me doutais au plus profond de moi-même qu'il souhaitait faire payer le Batman pour son humiliation. Peut-être que le grand Ra's Al Ghul pourrait trouver en lui un combattant émérite. Mais si cela venait à se produire, j'entrerais en guerre contre Ra's. Je refuserai catégoriquement d'accepter Deathstroke pour entacher l'honneur de la Ligue des Assassins. Gotham ne se retournera pas contre Slade tout de suite, mais en voyant les différents meurtres perpétués partout dans Gotham, là ils commenceront à se rendre compte que le mercenaire commence à se faire ressentir, qu'il commence à prendre de la place, et là, le Batman viendrait pour lui. Il en faut peu à ces innocents pour croire quelque chose, une vidéo et tout paraîtra bien clair pour eux. C'est ainsi que fonctionne le cerveau humain "On croit que ce que l'on voit". Et puis, quelque part, il serait fort amusant pour moi de monter des preuves pour abattre ce rival et le trainer dans la boue. Amusant petit stratagème oui, je pourrais très bien faire cela. Mais cela n'était pas digne de moi. Je n'étais pas un de ces criminels ridicules costumés, je suis quelqu'un de pragmatique après tout, quelqu'un de relativement normal. Néanmoins, mentionner chauve-souris commença petit à petit à le mettre sur les nerfs, sur la défensive, et je m'amusais en voulant le provoquer de la sorte. Une menace mineure qui pourtant lui a causé de nombreux tords ? Une menace mineure qu'il a eut du mal à envoyer à Arkham ? Deathstroke n'aimait pas vraiment ça qu'on se foute de sa gueule et encore moins en parlant du Batman qui n'est rien d'autre qu'un homme voulant imposer sa loi alors qu'il ne vaut pas mieux que tout les criminels. Un masque pour cacher son identité, une manière brutale pour arriver à ses fins, vaut-il vraiment mieux qu'eux ? Non, il ne vaut pas mieux. Seule comptait la justice de la Ligue des Ombres.

"Nous sommes amenés à nous revoir, Slade Wilson. Sois certain que la prochaine fois, notre combat ne tournera pas en victoire."


Je tourne les talons, blessée physiquement, oui. Mais aussi au niveau intérieur. Mon égo avait prit un coup, un vilain coup. Cependant, j'avais quand même gardé mes poisons pour le moment, je ne tenais pas à ce qu'il se rende compte de la portée de mes capacités, autant rester dans les ombres non ? Et des choses plutôt intéressantes à garder en tête pour notre prochain combat, si je prenais en compte les erreurs de cette fois qui ne risquaient pas de se répéter. Respirant profondément presque légèrement haletante sous le coup de l'adrénaline, le regard de Shiva s'assombrit aussitôt qu'elle fut hors de portée de l'assassin. Oui, il était fort, très fort. Il me faudrait un peu de temps pour me remettre de mes émotions, de me remettre de ce combat. Il était temps de passer aux choses sérieuses. Elle était vêtue de son éternelle robe traditionnelle rouge à manches courtes tenant quasiment de la chemise, d'un ample pantalon de cuir brun et d'une espèce de ceinture tenant autant du harnais et lui cernant les hanches d'autant de points d'attaches pour divers pièces d'outillage. Le spectacle de la plus grande tueuse du monde n'osant même pas affronter le regard du mercenaire le plus monstrueux du monde était matière à pitié. Les jours de Shiva semblaient compter, et celle-ci rassembla ses forces pour relever ses yeux et tenter de reprendre du poil de la bête. Cela dura une seconde, après laquelle elle tenta de s'arc-bouter sur un point au centre de son visage, pour maintenir l'illusion de sa majesté vacillante. Shiva se redressa, fière, et quitta ce port d'une certaine élégance dans la démarche, malgré ses blessures apparentes.
Revenir en haut Aller en bas
AnonymousInvité
MessageSujet: Re: Danse sanglante [PV Lady Shiva]   Danse sanglante [PV Lady Shiva] EmptyDim 11 Mar - 9:59

        Le round final allait commencer, mais tout n’était pas encore écrit d’avance, loin de là. Shiva pouvait se montrer pleine de ressources, et c’était lorsqu’on acculait un animal sauvage qu’il se montrait le plus dangereux. Donc prudence était mère de sûreté, nul besoin de prendre de risques à ce stade du combat.

Jauger son adversaire, savoir d’où elle allait sortir, d’où viendrait son assaut final, voilà à quoi étaient occupées mes pensées. Aurais-je réellement pu m’attendre à la suite ? Sans doute, mais j’étais pourtant légèrement surpris. Encore une fois, Shiva savait prendre ses adversaires au dépourvu. Elle me concédait la victoire, uniquement cette fois. Soit, mon objectif n’était pas de la tuer, pas ce soir en tout cas. Elle m’avait offert un défi, me permettant de savoir où j’en étais, si j’étais à même d’affronter les horreurs que m’enverraient cette ville. Et la réponse était sans conteste oui, la prochaine fois que je croiserais le rongeur aux grandes oreilles, je lui ferais sa fête. Et personne ne pourrait se mettre en travers de ma route.
Je restai silencieux face à Shiva. Notre échange était terminé, il ne servait plus à rien désormais de la provoquer ou de l’intimider, nous avions conclu notre altercation. En la vainquant, j’avais fait passer un message aux acteurs agissant dans l’ombre et à un en particulier. Si Shiva était à Gotham, c’est que son maître y était forcément aussi. Ce message lui était directement adressé. « Reste en dehors de la route de Deathstroke l’exterminateur, ou tu en paieras les conséquences ! » Lui et toute sa petite Ligue pouvaient se targuer d’être des assassins, mais ils n’égaleraient jamais l’expertise que j’avais acquise. Chacun son combat, je leur avais intimé de rester en dehors de leurs affaires, et je comptais leur rendre la pareille.


« Tu peux informer ton maître que je n’interférerai pas avec ses plans, tant qu’il ne s’immisce pas en travers de moi et ma cible. Tu vois très bien de qui je veux parler. »

Je pouvais être arrogant, mais il me fallait tout de même rester lucide. Je m’étais désormais fait une ennemie jurée en la personne de Shiva qui si elle en avait l’occasion, n’hésiterait pas à m’écorcher vivant comme elle me le rappela. « Adieu, guerrière. Que ton chemin soit pavé des cadavres de tes ennemis. »

Et peut-être aurais-je un jour toute une Ligue à affronter… Il fallait que je me prépare, je ne pouvais attendre l’assaut sans me préparer à une contre-attaque. Si jamais cela arrivait, je devais être prêt. Mais ceci serait un combat à mener pour plus tard. Je devais désormais m’assurer que ma cible était bien morte, même si je ne doutais pas du résultat. Une lame plantée dans son ventre redondant, l’homme baignait dans son sang. Bien, Shiva avait fait mon travail et bien fait. Ressortant du bar en marchant sur les cadavres laissés au sol, je respirais à nouveau l’air marin.

Au loin, la sirène d’un bateau annonçait son arrivée imminente, remplie des trafiquants d’armes avec qui le tas de graisse à l’intérieur aurait dû conclure son marché. Ressortant ma Deathstroke de son fourreau, j’en essuyai le sang avant de me diriger vers le ponton d’amarrage du navire. Quelques têtes à faire sauter et je pourrais rentrer pieuter, c’était loin d’être le plus dur que j’ai eu à faire ce soir.

Arsonist's lullaby. « When I was a man I thought it ended. When I knew love's perfect ache. But my peace has always depended on all the ashes in my wake. All you have is your fire and the place you need to reach. Don't you ever tame your demons, but always keep 'em on a leash .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Danse sanglante [PV Lady Shiva]   Danse sanglante [PV Lady Shiva] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Danse sanglante [PV Lady Shiva]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lady Shiva
» Livres - "La poupée sanglante" / "La machine à assassiner" de Gaston Leroux
» Danse Butô/Butoh
» Lady Catherine
» Lady Susan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Gotham City :: Tricorner Yards :: Port Adams-