Forum Jeu de Rôle Batman



Carpenter

Copperhead

Mad Hatter

Scarecrow

White shark

Two-Face

Ratcatcher

Kite-man

Shauna Belzer

Lynx

Cluemaster

Carmine Falcone

Catgirl

Simon Hurt

Mahunter

Zatanna Zatara

Bluebird

Katana

Red Hood

Talon

The Signal

The Question

Holly Robinson

Jezebel Jet

Julia Pennyworth

Lucius Fox

Max Shreck

Silver St.Cloud

Sarah Essen

Amanda Waller

Renée Montoya

Crispus Allen

Jim Corrigan

Partagez | .
 

 Le bûcher de Gotham - Intrigue pour tous.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Vengeur
Masculin Messages : 231
Date d'Inscription : 27/09/2016
avatar
Jessica Ann Moore
MessageSujet: Re: Le bûcher de Gotham - Intrigue pour tous.   Lun 25 Déc - 17:30

Il était réconfortant de voir autant de justiciers réunis, mais cela n'avait rien de surprenant pour autant. Après tous avaient choisis de défendre Gotham et même si certains et certaines avaient refusés la proposition de Batman cela ne changeait rien à ce fait. Je n'étais pas en compagnie du groupe de Justiciers que j'avais vu se former. Je me trouvais sur les escaliers extérieurs d'un des immeubles qui entouraient Gotham Plaza. Je ne ratais rien du spectacle attendant l'ordre d'agir. La foule me semblait partagé entre l'incrédulité et une certaine empathie avec la situation. Je pouvais percevoir certaines personnes soutenir les propos du grand chef de cette folie. Pouvais-je leur en vouloir, après tout, il n'y avait pas que du faux dans ses propos. Quoique son couplet sur leur supériorité gâché pour beaucoup le reste. Quoiqu'il en soit la cours des hiboux faisait partit des méchants, de ceux qu'il fallait faire tomber. J'allais dire abattre mais, Batman interdisait que l'on tue. Mon attention se portait principalement sur Gordon, la seule personne qui avait de l'importance à mes yeux. Non pas pour ce qu'il représentait en tant que symbole, mais car il avait été sympa avec moi et m'avait plus d'une fois donné ma chance, malgré le passé de ma famille et mes démêles avec les services internes. Cet homme était l'un des piliers de notre ville, un homme intègre et juste. Les accusations portaient contre lui, était fausses, s'il avait laissé agir les Justiciers, c'était car ils étaient les seuls armes à sa disposition pour lutter contre la corruption et la criminalité qui gangrène toujours la ville. Corruption que la cours des hiboux incarné, avec ses idées suprématistes. 

Alors que la situation s'approchait du point critique, je sentais l’adrénaline se répandre dans mon corps. Ce dernier se tendait prêt à bondir et à l'action, on n'avait pas le droit à l'erreur, il fallait neutraliser le Chef de cette bande de fous en premier, avant qu'il ne puisse allumer les bûchers. Alors que je percevais l'ordre d'agir, l'obscurité s’abattit sur nous tous. La bonne nouvelle était que les torches s'éteignirent, elles aussi. Activant la vision nocturne de mes lunettes, je bondis de mon observatoire et me dirigea vers ma cible, le commissaire Gordon ... " Je me dirige vers Gordon " ...Dans l'obscurité, l'échange d'information devenait primordiale, surtout avec un groupe si important en action. Le chaos gagna rapidement la foule, ce qui n'était pas une bonne chose, surtout si vous deviez vous la traverser. Mais heureusement la ville offrait de nombreuses opportunités, tel que les bornes incendies, les lampadaires ou les véhicules garés. 
Je pouvais percevoir que les combats avaient commencé, et quelque chose m'inquiéta. Je n'aurais jamais imaginé que nos ennemis puissent être aussi redoutable. Vous en connaissez beaucoup des méchants pouvant tenir tête à Black Canari ou à Batwoman. Je savais que Batman avait perdu un bras dans un affrontement avec la cours de hiboux, mais je n'avais jamais imaginé que sa blessure avait été causée par un seul adversaire. Avais-je le niveau pour affronter de tels adversaires, des délinquants, des hommes de mains, OK, mais des assassins super entraînés. Je me posa cette question alors que j'exécutais une roulage sur le toit d'une voiture me permettant d'éviter les badauds présent. C'est alors que j’aperçus une scène assez étrange, nous n'étions pas les seuls à affronter les soldats de la cours des Hiboux. Après tout le fait que le Joker fasse partit des sacrifiés pouvait expliquer la présence de criminels. D'ailleurs celui que je remarquais, Freeze, avait fort à faire face à l'un de ses assassins. Sans hésiter un seul instant, je l'ignora le laissant se débrouiller tout seul. 
Je parvins dans une zone plus dégagée, proche des bûchers, pour me rendre compte que le Commissaire n'était plus attaché. Non loin, du moins proche de moi, j’apercevais Batwing au prise avec un de ses assassins, un ergot. Si Gordon n'était plus sur le bûchers cela signifiait-il qu'il avait été mis à l'abri ? Je n'eux pas le temps de me poser bien longtemps la question. Des détonations se firent entendre, proche, une chance qu'aucune balle ne fut perdue. La cible des tirs m'était clairement visible, il s'agissait d'un ergot se dernier sembla tomber, pour se relever. Vous le croyez ça, un mec vient de se prendre plusieurs balles et se relève. Quoi qu'il en soit, il semblait intéressé par quelqu'un et vu qu'il ne s'occupait pas de Batwing, cela voulait dire qu'il avait Gordon pour cible. N'écoutant que le sang dans mes tempes, je bondis sur le dos de ce dernier, plantant mes lames de poignets au niveau de l'intersection entre son cou et ses épaules. Normalement ce genre d'attaque couche pour de bon celui qui la subit. D'ailleurs celle-ci et mon saut, je parvins à lui faire mettre un genou au sol. Je crus entendre un léger cri de douleur s'échapper du masque que portait l'ergot que je venais de poignarder. J'ai honte de le reconnaître mais un sourire sadique apparut à cet instant sur mon visage. Sourire qui disparut lorsque je me retrouva propulsé du dos de l'ergot par ce dernier. Dans le mouvement l'une de mes lames se brisa restant coincée dans la plaie faite. Il ne me fut pas difficile de me rattraper et de me retrouver dans une posture de combat. Je n'avais put voir la cible de celui qui me faisait face, mais cela n'avait plus d'importance, j'avais au moins attiré l'attention de l'assassin sur moi ... "Ne me regarde pas de la sorte, tu vas me faire rougir " ... me faire rougir, le rouge de ma tenue et de ma perruque, vous comprenez. Laissez tomber, c'est nul et ce n'est pas le moment, surtout que dans l'obscurité il n'était pas certains qu'il puisse distinguer la couleur de ma tenue. 

De plus mon humour, ou la suite de ma tentative d'humour, resta bloqué dans ma gorge, lorsque je le vis retirer la lame que j'avais plantée comme si de rien n'était. Au même moment, une petite voix se fit entendre, elle m'était familière et me poussait à sortir mes pistolets et laisser parler la fureur vengeresse qui dormait en moi. Mais j'avais décidé de suivre un exemple et de me montre digne de lui, ce n'est pas devant une difficulté que j'allais reculer. Si mon ennemi semblait apprécier les armes blanches tranchantes et létales, je dégaina mes tonfas. Un jour il faudra que je pense à les faire équiper d'un taser. Il me semblait clair à se posture, que mon adversaire était un maître dan l'art du combat, mais il semblait faire preuve d'une certaine nonchalance. Je décida de passer à l'attaque, ne pouvant me permettre de lui laisser l'initiative. Mes attaques étaient rapides et précises, mais ses parades l'étaient plus. Pas de doute, il me surpassait dans l'art du combat armé. Avec un meilleur entrainement et plus d'expérience, j'étais certaine de pouvoir le vaincre, mais aujourd'hui, pas certaine. Malgré tout, je ne pouvais m’empêcher de sourire, la rouge folie que j’hébergeais se réveillant sous le choc de nos armes. Il parvenait par moment à placer un contre, un seul pour l'instant était parvenu à atteindre une partie non protégée de mon corps, laissant une entaille rouge. Rien de bien grave, quelque points et dan deux jours plus aucune trace. Avoir la certitude, que tant qu'aucun coup décisif soit porté, je ne pouvais pas mourir faciliter le fait de devoir affronter un monstre comme celui qui me faisait face. Monstre, pas seulement pour sa maîtrise martiale, mais aussi pour sa capacité de guérison. Au vu des blessures qu'il avait déjà subit, il devrait être mort et non entrain de m’entraîner dans une danse où celui qui conduisait n'était certainement pas moi. Sa lame trouva une nouvelle fois, une faille dans ma défense et une légère entaille marqua mon cou. Mais j'avais put placer un cou, visant la plaie encore saignante que je lui avais faite. Tout autre aurait lâcher son arme, ou baisser son bras, mais lui. Heureusement pour moi, il ne semblait pas des plus investit dans notre affrontement, je vous l'avais dit, un nonchalant, voir un fainéant. D'ailleurs cela était perceptible dans ses passes d'armes et la vigueur de ses attaques. De ce que j'avais put entre apercevoir, les autres ergots montraient plus de puissance et de force. Lui me semblait peut être un poil plus faible, mais comment en être certaine, je n'avais jamais affronté d'ergots avant lui. D'ailleurs plus faible ou pas, il parvint à le désarmer, tout en entaillant mon bras droit. Sans mon fidèle trench coat, j'aurais été nettement plus blessée. D'ailleurs ce dernier donné des signes de faiblesse, lorsque dans un mouvement rotatif, j'avais sentit la lame de l'ergot entailler ce dernier au niveau de mon dos. Cela faisait quelques temps que notre danse avait commencé et si je m'habituais à son tempo, mes attaques semblaient peu efficaces, voir totalement inefficace. De plus, je commençais à cumuler plusieurs blessures, prisent séparément, elles n'étaient pas assez significatives, mais combinées, cela pouvait devenir une tout autre histoire. Par chance pour moi, je possédais une endurance assez remarquable, bien supérieur à la plupart, même à celle que pouvais développer les meilleurs athlètes. De plus le saignement des plus légères entailles avait cessé, quand à celui de ma blessure au ventre et au cou, il s'était réduit. Et si je commençais à perdre trop d'énergie, j'avais une option de secours dans l'une des poches de ma ceinture, deux petites gélules. Pour l'heure, je lachai mon dernier tonfa et me préparai à rentrer dans un combat à mains nues. Ce style de combat m'était plus pratique et je le maîtrisais bien mieux. De plus, il me permettait de laisser parler ma violence sans retenue, que voulez-vous que je vous dise, je préférais sentir les os de mes adversaires se briser sous mes poings, qu'une lame pénétrer leur chair. Appelez cela, comme vous voulez, mais pour moi il y avait quelque chose de moins intime, je suis une jeune femme plus pudique qu'il n'y parait ... " Tu te défend bien, mais tu ne vaux pas la chauve-souris " ... Un compliment, une insulte, une critique ? Si c'est le cas, il aurait put développer un peu plus, se montrer constructif. Je ne savais pas quoi répondre, si ce n'est par une série d'attaques. Vous trouvez qu'il faut être fou pour attaquer à mains nues un adversaire qui se bat avec des dagues. Peut être, après tout j'ai passé deux années à Arkham, ce n'est pas rien. Quoiqu'il en soit, je me sentais plus à l'aise, sans parler de l’excitation qui me gagnait, ainsi que ma soif de violence qui apparaissait sur mon visage. Outre cela, je ne craignais pas d'être blessée, cela faisait partit du job et puis je m'en remettais toujours, quelque soit la gravité des blessures. D'ailleurs, il faut quelque peu surpris, d'une part, je n'étais pas aussi affaibli que je devrais l'être et mes attaques avaient pour but de tuer et non de le neutraliser. Ce qui était assez rare chez ceux qui suivaient la voie de Chevalier Noir. Je parvins à le frapper à la gorge, et à lui briser le larynx. Pour ce faire j'avais dut accepter que sa lame entaille profondément le côté droit de mes hanches. Il recula, ce qui ne fut pas mon cas, ignorant la blessure, me servant de la douleur pour nourrir ma folie meurtrière, dont j'avais un peu relâcher la laisse. Je lui bondis dessus me jambes enserrant sa taille, plaçant son visage au niveau de ma poitrine. Mais il n'eut pas le temps d'admirer la vue, que mes doigts s'enfonçaient dans ses yeux, dont la protection avait été détruite par un tir précédent. Cette fois-ci il lacha un cri de douleur et tenta d'attraper mes bras pour les éloigner de son visage. Ce qu'il parvint à faire, la différence de force étant en sa faveur. Je dus me séparer de lui, évitant par la même de me faire égorger. Ce fut dans un mouvement acrobatique plein de fluidité de grâce que je parvins à m'éloigner du danger. Mais lorsque je finis mon mouvement je dus mettre un genoux au sol, sentant un violente douleur se répandre dans tout mon côté droit. Même aveuglé par mon attaque, il était parvenu à m'atteindre dans mon esquive. Un coup de pied latéral venait de me briser quelques côtes et me couper le souffle.


Résumé: J'ai pris pour adversaire Alton Carver, permettant ainsi à Eddy de retrouver des force. Il est clair que l'avantage est détenu par l'Ergot, mais je lui offre une belle résistance. Mes années à pratiquer des sports de combats me permettent de donner le change. Malgré tout, la différence de force se fait ressentir et le combat tourne nettement à son avantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wolf cop
Masculin Messages : 161
Date d'Inscription : 06/07/2017
Localisation : Gotham

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Flic honnête et efficace
☠ Relations conflictuelles :: ►Toute personne ne respectant pas la loi
♣ Vos Alliés : : Mon arme de service et mes deux sabres
avatar
Thomas Silent / NightLaw
MessageSujet: Re: Le bûcher de Gotham - Intrigue pour tous.   Mar 26 Déc - 23:54





L'ordre d'assault est donné, je vais pour me jeter dans l'action lorsque les lumières s'éteignent... C'est le noir complet!!! On ne voit plus rien, Batman est magicien ou quoi? C'est parfait, me concernant je ne peux réver mieux. Ils ne vont ni me voir ni m'entendre et pourtant ils vont sentir mes sabres leur sectionner les membres voir les fendres en deux. Batman a dit pas de mort!!! Je ne lui garantie rien, je n'oublie pas que se sont des criminels et je sais très bien qu'aucune solution légale ne pourra être aussi efficace que la peine capitale.

Mes pieds touchent le sol, j'effectue une roulade pour amortir ma chute et d'un éclair je sors mes sabres et fonce à travers les civils encore présents.

"Au réseau de Nightlaw, pour info la poubelle humaine est pour moi, terminé!!!"

J'arrive face à cet homme ou plutot cette chose et je me demande pourquoi dois je le sauver. C'est un criminel qui n'a plus rien d'humain, de plus une fois libéré il est capable de s'en prendre à nous.

"Hey, écoute moi je suis là pour t'aider alors pas taper moi ok?"

Je ne suis même pas sur qu'il comprenne ce que je lui dit... Je lève mon sabre droit et m'apprète à couper ses liens lorsque par reflexe je bloque avec mon sabre gauche une griffe qui allait me hacher le visage. Je rétorque par une tentative de balayage et me retrouve à distance raisonnable. J'analyse rapidement mon adversaire, il est grand, très musclé et porte des armes courtes. Il devrait donc être assez lent et va devoir rester au contact pour vouloir me toucher. Pas le temps de finir mon analyse que l'individu me fonce dessus. Il se déplace beaucoup plus rapidement que prévu. Les coups s’enchaînent et des étincelles flashent dans l'obscurité à chaque contact entre nos lames. Je ne m'attendais pas à une telle énergie, je suis surpris et il arrive à basculer dans mon dos pour me lacérer et me faire poser un genou à terre. Croyant en avoir déjà terminé avec moi, l'ergot déclare:

"Je suis le boucher et au nom de la cours je vais te découper en morceaux!!!"


---------
résumé: Je m'occupe de Solomon Grundy et me retrouve à combattre l'ergot Felix Harmon dit le boucher. Ce dernier m'a surpris et blessé légèrement pour l'instant au niveau du dos alors que j'allais libérer Solomon.
Le combat est donc engagé, l'ergot m'a surprit et à le dessus pour le moment. Grundy est toujours attaché.

Chef Thomas SILENT
Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Thomas Silent / NightLaw le Mer 27 Déc - 0:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte fondateur
Masculin Messages : 1010
Date d'Inscription : 22/03/2016
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Légende Urbaine.
☠ Relations conflictuelles :: ► Batman, Le Pingouin, Jeremiah Arkham, Sébastian Hady, Lincoln March, Bruce Wayne, Oliver Queen, Robert Kane.
♣ Vos Alliés : : ► L'Ergot.
avatar
La Cour des Hiboux
MessageSujet: Re: Le bûcher de Gotham - Intrigue pour tous.   Mar 26 Déc - 23:56


La Chute du Hibou


Viennent les Flammes purificatrices ...


La brume, la nuit, tout fut fait pour camoufler le bûcher et le Plaza Gotham. Tout fut parfaitement orchestré pour que tout puisse être caché aux yeux du Grand Duc, et même si celui-ci était humain, il plaçait sa confiance dans les Ergots, les hommes qui ne pouvaient pas le trahir, qui ne pouvaient décemment pas le trahir. Est-ce le fait de magie ou d'un évènement qui faisait que le bûcher était une hérésie ? Il fallait l'espérer, il fallait marquer les esprits de Gotham City, il fallait leur montrer que rien, ni personne ne pouvait entraver la grande marche du retour à l'ancienne Gotham. Personne ne pouvait se dresser face à la Cour des Hiboux sans en payer le prix. Oui, personne ne pouvait trahir le Grand Duc et ce soir, la mort des Justiciers de Gotham City était assurée. Malgré les différents combats qui semblaient faire rage, ceux-ci étaient perdus d'avance. Personne ne peut vaincre un Ergot, personne ne peut abattre la puissance d'un des plus dangereux ennemis et protecteurs de Gotham, notre Gotham. Le Grand Duc paraissait cependant satisfait de la situation, et cette obscurité n'allait plus le déranger pendant encore très longtemps. Alors que la pénombre semblait diminuer petit à petit, le Grand Duc s'approcha du premier poteau. Celui de Rupert Thorne, un des mafieux les plus dangereux de tout Gotham en terme d'importation de drogues. Ce gros obèse, ce porc, ne méritait que sa propre sentence. Le Grand Duc fit quand même bien attention, une partie du bûcher avait été détruit, et bon nombre de ces pécheurs étaient enfuis, mais il en restait quelques uns, quelques uns qui allaient quand même brûler. S'avançant vers Thorne, tâtonnant dans l'obscurité, il mit le feu et le brasier commençait à prendre. Il hurla, longuement tandis que sa chaire se calcinait. Personne n'aurait pût le sauver, personne. Et pourtant, quelque part, un léger regret de la part des justiciers non ? Peut-être que oui, peut-être que non. Mais vous savez ce que c'est pas vrai ? Quand un criminel meure à Gotham, une autre tête de l'hydre de haine repousse. Qui reprendrait les affaires de Rupert Thorne ? Double Face peut-être ? Ou encore même Sionis ? Bonne question. Thorne fut le premier, et peut-être pas le dernier qui brûlerait ce soir. Alors qu'il s'était embrasé, Thorne poussa son dernier râle, mourant après d'horribles douleurs. Rupert Thorne avait peut-être été un des pires salauds, un des pires trafiquants de stupéfiants de la ville, mais il ne méritait pas un sort aussi peu enviable. Pas une mort aussi abjecte que celle-ci. Le sourire s'étira sur le visage camouflé du grand Inquisiteur de la Cour, il était satisfait, voila une victoire volée aux justiciers de la ville de Gotham, et il y'en aurait d'autres. Grundy par exemple, vous savez parfaitement que, quoiqu'il arrive, il reviendra. Mais ce que peu ignorent, c'est qu'en calcinant son corps et en tranchant sa tête, le dénommé Cyrus Gold peut très ne jamais revenir une nouvelle fois. Voila l'idée qui était intéressante avec ce criminel, vaincre la non-mort alors que la Cour l'avait fait. Le Grand Duc reprit de sa voix tonitruante, à l'adresse de ses Ergots et de la population de Gotham City, ces pauvres moutons coincés dans leurs habitudes.

"Vois Gotham ! Vois la mort d'un de tes bâtards !

Toujours plongé dans la pénombre, on pouvait quand même distinguer le feu purificateur qui couvait sur le poteau de Thorne. Il restait Strange et Grundy à purger. Les autres furent sauvés et même si les Ergots faisaient de leur mieux, ce n'était toujours pas assez pour nettoyer cette ville de fond en comble. Fort heureusement, personne ne peut déterminer la faiblesse des Ergots, enfin, il y'avait une, voire deux personnes qui pouvaient le deviner, mais encore fallut-il qu'il le découvre et ils seraient peut-être morts avant de pouvoir y penser. La victoire était à portée de main, et même si les cibles étaient échappées, elles ne pourraient pas se cacher bien longtemps aux yeux de la Cour des Hiboux. Alors que les Ergots surprenaient leurs adversaires grâce à leur rapidité, à leur régénération, et à leur puissance, il fallait noter que ces pauvres héros étaient bien peu de chose face à la puissance incarnée ... Le Grand Duc éprouvait une espèce de fierté, ce soir, il avait montré à tout Gotham que la Cour n'était pas qu'une comptine idiote et qu'il était stupide de défier ce qui était trop fort. Les héros, dont Batman, allaient le payer de leurs vies, ils seraient un exemple. Ce combat par exemple, entre Black Canary et Lady Shiva, il était passionnant dans la mesure où une criminelle et une justicière se sont alliées face à deux des plus monstrueux des Ergots, et malgré une belle prise mortelle, Harmon se releva. Tous les Ergots n'avaient qu'un seul ordre : Tuer. Ils déploieront ce qui était important : Dagues, objets tranchants, poisons même. Tout était bon pour infliger un maximum de douleur avant une mort inévitable. La soif de sang enivrait le maitre de la Cour des Hiboux, la mort de Thorne avait réveillé une pulsion d'adrénaline qui parcourait tout son être d'une délicieuse sensation de désir de sang. Il désirait plus de morts, encore, et encore, et toujours. Alors qu'il se dirigea vers le poteau d'Hugo Strange avec une certaine précaution dans ses gestes pour ne pas se casser la gueule dans les parties qui ont été détruites par les combattants, le Grand Duc se rapprochait de Strange avec une aisance diabolique dans les mouvements.

"Arrêtez de jouer avec ces moucherons, Ergots de la Cour. TUEZ-LES TOUS ! TUEZ-LES TOUS ! HOMMES, FEMMES, ENFANTS ! Tous ceux présents sur cette place ! Faites un exemple ! Montrez ce dont nous sommes réellement capables !"


Il était temps d'arrêter la plaisanterie. Il était grand temps de mettre un terme à cette confrontation ridicule. Ils étaient faibles, tous faibles. Coincés dans leur code moral qui leur interdisait de tuer et de protéger les faibles. Seuls les plus forts méritaient de survivre, les ordres ne méritaient que la mort, car c'était cela la logique de l'Humanité. Survivre ou mourir, et les plus forts, c'était la Cour des Hiboux. Le Grand Duc invectivait ses troupes à arrêter de jouer avec ces héros et autres criminels ridicules. Tenant sa torche dans la main, il continuait à parler, à continuer à montrer que toutes ces batailles ne servaient à rien. Il fallait que Gotham tombe pour qu'elle puisse se relever, que tous les déchets du passé puissent laisser la place qui revenait de droit à la Cour des Hiboux. Le combat faisait rage, vraiment. Batman, Canary, Shiva, Freeze, Constantine, Attano, Nightlaw, Batwoman et biens d'autres étaient sur le qui-vive, occupés à sauver des vies ou à combattre, ce n'étaient que des cancrelats, des insectes. Ivre du carnage et du combat, le Grand Duc commençait à perdre la tête, petit à petit, emporté par l'ivresse du combat, de la mort et de tout ce qui se passait. Il hurlait et se parlait à lui-même tout en avançant péniblement vers le poteau d'Hugo Strange.

"Vous n'êtes pas dignes de la Cour des Hiboux ! Vous n'êtes que des insectes et nous allons vous dévorer ! L'un après l'autre !"


Il brandit alors sa torche, prêt à renouveler une nouvelle fois ce qu'il venait de faire à Thorne. Qui pourrait l'empêcher de commettre un tel acte ? Personne ? En attendant, la guerre contre les Ergots faisait rage, salement rage.

Gotham City Rebirth



- Thorne a grillé. Mes félicitations !

- L'Ergot s'apprête à faire flamber Strange comme une crêpe, si quelqu'un peut le sortir de ce guêpier, n'hésitez pas !

- Le combat fait rage, malgré le fait que les Ergots sont en position de force, il faut que les Justiciers, ou bien Mister Freeze, ou celui qui récupère le pistolet cryogénisant que Shiva a lancé tente de geler un Ergot pour voir si ça fonctionne, et ça risque de fonctionner. Pour les justiciers, dont Batman, théoriquement, vous devez avoir quelques bombes givrantes non ?

- Offrez une belle fin de combat à vos adversaires. Montrez la résolution du combat. Soyez inventifs et audacieux.

- Le prochain poste, celui qui suit le mien, doit faire mention de la découverte de la glace comme point faible.

ATTENTION : Thomas Harper : Harmon s'occupe déjà de Shiva et de Canary.


- Pour ce qui est du Grand Duc, attendez-vous à une surprise. Par contre, si quelqu'un peut lui enlever sa torche cligne



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gothamcityrebirth.forumactif.org
avatarInvité
MessageSujet: Re: Le bûcher de Gotham - Intrigue pour tous.   Mer 27 Déc - 1:43

Black Crowns Si elle avait été une fervente pratiquante du catholicisme, sans doute que Dinah n'aurait pas parlé ainsi des seins de la Vierge Marie. Ou même, elle aurait adressé une dernière prière en faisant par la pensée la croix. Sans doute. Mais en vrai, alors qu'Harmon s'apprête à la charger après une tentative avortée de Nightlaw de venir lui en mettre une, elle court vers celui-ci, poings serrés et prête à trouver de quoi le mettre à genoux pour de bon. Et si il fallait envoyer Staunton sur lui pour qu'il ferme sa grande bouche de dents effilées, elle le ferait. Mais à sa grande surprise, Shiva apparaît, déstabilise Staunton qui s'apprêtait à venir trancher Dinah dans le dos pour ensuite sauter et venir asséner un coup normalement fatal pour un être humain normal. Canary en profite pour de son côté pivoter sur ses bottes, prendre de l'élan et venir fracasser définitivement le masque de l'Ergot moins imposant avec son poing américain.
"Ne m'oblige pas à crier, chéri."
Crache-t-elle sèchement avant de le désarmer par une clé de bras. Staunton fait alors exprès de se luxer les articulations pour se sortir de la prise, au grand dégout de la justicière qui alors se retourne vers Shiva, avec la haine enflammant son iris bleuté. Le tout, en maîtrisant son adversaire du mieux qu'elle peut.
"Shiva ! Fais lui balancer son poing !"
Certes, elles ne sont pas amies. Certes leurs ambitions sont divergentes. Mais sur ce point elles se retrouvent : il faut à tout prix mettre hors combat ces deux fous furieux.
"MAINTENANT !"
Sur ce, après une lutte sans merci pour garder le contrôle de l'Ergot qui l'a tout de même bien lacérée aux bras durant cette maîtrise, Dinah le chope par l'épaule, profite du masque cassé pour venir lui asséner un violent coup de matraque dans la gueule puis elle se penche au moment de son recul pour le choper à la jambe et le balancer dans un effort surhumain vers Harmon et Shiva. Elle se retrouve fesses à terre, entend un bruit sourd et des craquements d'os vraiment très prononcés sous l'immense poing du géant Ergot.

Bien que cette semi victoire soit acquise, quelque chose d'autre vient accaparer l'attention de Canary. Un bûcher. Mis en feu. L'odeur de chair brûlée vient déjà lui titiller les tympans et elle ne peut voir qu'avec horreur Thorne prendre feu. Rapidement. Trop rapidement.
"Et merde ! meeeeeerde !"
Laissant Shiva seule, et si elle pouvait s'en excuser elle le ferait, Dinah court à toute vitesse vers le Grand duc, et donc le prochain bûcher, non sans bousculer quelques passants et en venant frapper des tireurs dans le tas de gens.
"Thorne est hors course ! Je me dirige vers Strange !!!,hurle-t-elle dans le communicateur
- En joue !!!"
Une flèche violacée perce alors de sa couleur pétante la pénombre à une vitesse assez puissante. Huntress vient de frapper directement la main du Grand Duc. Dinah en profite alors, sans aucune hésitation, pour venir frapper la torche et l'envoyer valser six mètres plus loin.
"Tu en as mis du temps Huntress !
- Problème technique, Canary. Et j'aime me faire désirer."
La blague serait bien venue dans un tout autre contexte. Mais pas avec une Canary qui rend au quart ses poumons et couverte de ce qui semble être le sang d'Ergots, mais aussi de victimes collatérales. Une deuxième flèche, puis une troisième viennent libérer Strange de ses liens. Elle regarde le Grand Duc un moment, sans une once de compassion, ni aucun regret concernant ce qu'elle s'apprête à faire. Cette fois, elle le tient. Elle fonce vers lui et saute, venant frapper de sa matraque son visage masqué. Puis elle le rattrape aux épaules, le jauge, avec son masque à moitié explosé. Ashbird vient faire part de sa situation à ce moment là, ce qui la déstabilise quelque peu, au vu du grand foutoir que devient ce combat.
"Ok Ashbird. Batwing ? Situation ? Bats ? Red-Bat ???? Quelqu'un ? ! J'ai le Gr..."
Quelque chose vient lécher son bassin à l'arrière arrière furtivement, puis la brûler, la faire grimacer puis hurler de douleur. Sa ceinture à grenades tombe alors à terre. Un deuxième coup vient la transpercer vers la cage thoracique puis elle tombe en avant. À genoux, et repliée sur elle même, Dinah retient comme elle peut un deuxième cri quand son épaule est maintenant lacérée. Entaille moins profonde. Mais assez puissante pour la faire saigner. Merci la veste. Son cri est tout de même moins contrôlé que le précédent et la jeune femme regarde comme elle peut celui qui l'a attaqué. Staunton. Sérieusement. Même après s'être fait pilonner comme un pauvre grain de poivre, il était encore debout. Enfin, de moitié. Assez pour marcher et revenir faire chier son monde.
"Maintenant, fini de rire."
L'Ergot commence à s'avancer, dague pointée vers la justicière. Justicière qui serre alors les dents, le front en sueur et bien plus blanche qu'à l'accoutumée avant de voir une de ses grenades se déclencher. Quelque chose de froid vient alors envelopper les pieds de l'Ergot, le bloquer. Celui-ci semble soudainement moins en joie. Canary fulmine, ne tient plus et instinctivement, inspire longuement, ouvre la bouche : Le Cri sort. Staunton n'a que le temps d'ouvrir la bouche, une bouche à moitié déchiquetée pour sentir ses jambes gelées se décoller du bois de la plateforme et voir la glace faite d'azote liquide l'englober jusqu'au torse. L'onde sonore le projette loin, et cette fois, en tombant à terre, il semble se briser et ne pas se régénérer aussi facilement qu'avant.

Surprise, mais quand même alerte par rapport à sa situation, Dinah se met à rouler pour se détacher de la possible zone d'attaque du Grand Duc. Elle croit comprendre. Enfin, de ce qu'elle a vu ... Staunton n'a plus bougé une fois gelé. Alors elle se met en relation avec tous les communicateurs possibles, et hurle l'ordre, toujours recroquevillée et à terre, blessée.
"LA GLACE ... ! C'EST LA GLACE ! SI VOUS AVEZ DES GRENADES, DES BOMBES DE CE TYPE, BALANCEZ LES !!! Rgh ...!"
Elle serre les dents, touche le creux de ses reins et voit ses doigts rougir. Son pouls est fort, trop fort. Et elle se sent se vider très lentement sur le bitume. Dos contre celui-ci, elle fixe le ciel d'abord avec inquiétude, puis fièrement en arquant faiblement ses sourcils. Vraiment, qui a dit que la vie de justicier était faite de moments où vous vous retrouvez fesses à terre avec une entaille courant de votre colonne à toute la chair menant non loin à votre rein droit ? Elle croit entendre Huntress lui hurler quelque chose, son nom sans doute. Mais peut-être que ce n'est pas elle. Dinah ne sait plus à force de se concentrer pour ne pas ressentir la douleur. Bon, au moins les autres vont s'en sortir maintenant. Normalement.

© 2981 12289 0

Résumé:
 


Dernière édition par Dinah Lance-Black Canary le Mer 27 Déc - 13:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
MessageSujet: Re: Le bûcher de Gotham - Intrigue pour tous.   Mer 27 Déc - 11:15

Que dire face à toute cette haine permanente ? Que dire face à tout cela ? Alors que je rentrais du travail, c'était en entrant dans mon appartement que je me dis enlever, je n'avais pas compris ce qui s'était passé. Pour tout dire, j'ai juste eu le temps d'enlever mes escarpins qu'une forme se jeta sur moi et le vide m'emporta. Que s'était-il passé ? Pourquoi moi ? Il fallait croire que même dans son propre lieu de repos, on était à la merci des sociopathes et des monstres de Gotham City, comme toujours ... En attendant, bah je pouvais pas faire grand chose. Lorsque je repris connaissance, j'étais ligotée, ficelée comme un saucisson. Une belle merde si vous voulez savoir. Pour ma part, je n'étais pas particulièrement contente d'avoir un sac sur le visage, des problèmes pour respirer et cette chaleur qui se dégage de ce genre d'expérience, je n'étais pas bien. Pas bien du tout, et ajoutez à cela le manque d'eau et de nourriture, déjà que j'avais pas mangé la veille à cause d'une affaire qui me restait sur les bras, oui, mais non, ça n'allait clairement pas pour moi. C'est alors que quelques heures plus tard, ou quelques jours ou quelques mois, je ne sais plus ... Le temps passe si lentement quand on est enfermé, condamné à la réclusion et à attendre des actes, qu'on se demande combien de temps s'écoule quand on reprend le cour de sa vie. Mais la normalité, à Gotham, ça n'existe pas. Quand je me réveille, c'est pour mieux voir une population hébétée, sur un Gotham Plaza bloqué, et une espèce de type déguisé en plumeau nocturne qui me fait la leçon sur ma sexualité. COMMENT POUVAIENT-ILS LE SAVOIR ? C'était là, la grande question, j'ai toujours montré une certaine vie secrète, un pendant de ma vie que j'avais caché à tous, et maintenant, tout cela était étalé sur la place publique. Je rougissais de honte, et de colère surtout. Surtout quand le grand sachem commençait à dire que j'étais une erreur de la nature, une dérive, un péché ... Attend que je mette la main sur toi, espèce de tyran d'opérette, on verra lequel de nous deux est une erreur de la nature, un dépravé. Je ronge mon frein, mais la colère m'emporte quand même. J'avais envie de lui faire avaler sa langue à celui-là.

"Non mais tu t'es vu, espèce de cannibale préhistorique ?!"

Hurlais-je tandis que la foule scandait des insultes, réclamant un bûcher, un jeu de joie des plus monstrueux. Porcs que vous étiez, on se crève le cul pour ces gens-là, à leur sauver la vie et ils réclamaient un barbecue géant. Ah mais oui ... Je tourne la tête et je vois le Joker, Thorne, et même Grundy. Gordon est même là. Je comprend un peu mieux pourquoi ils réclament un bûcher, mais MERDE ! J'ai rien fait moi. C'est alors que le monstre s'apprête à nous faire flamber, comme des crêpes, et c'est alors que ... Le noir complet, l'obscurité. C'est alors que quelqu'un vient pour moi, je ne discerne pas trop bien la forme mais c'était Batwoman, elle venait à mon secours avec une autre de ses alliées, une dénommée Flamebird que je ne connaissais pas du tout. Avec un sourire narquois, j'espérais au moins castrer l'autre plumeux mais le mieux était de filer et de laisser ça aux justiciers, je ne serai d'aucun secours et d'aucune aide pour eux, face à ces monstres qu'on appelle "Ergots." Le mieux pour moi était de filer et d'appeler du renfort, d'appeler le SWAT et de faire en sorte de ramener au moins, un semblant d'ordre dans ce coin paumé. Ouais, c'était une belle merde, et Gotham City avait besoin de renforts. Peut-être qu'on devrait appeler Métropolis peut-être ... Alors que Batwoman me file une paire de lunettes pour voir dans le noir, je suis Flamebird jusqu'à une certaine sécurité relative dans une ruelle adjacente. C'est à ce moment-là que je regarde la jeune justicière d'un air plutôt sérieux avant de reprendre.

"Va aider Batwoman, elle va avoir besoin de toi. Je saurai me débrouiller. FONCE !"

Que devrais-je faire ? Quitter la scène ? Oui, c'était le mieux. Si on venait à coincer ce connard de Grand Duc vivant, je lui rendrais une petite visite dans les cellules du commissariat, histoire qu'on règle ces histoires de "dérives" de mano à mano, sans bûcher et sans liens pour me retenir. Je me ferais un plaisir de lui apprendre deux trois petites choses sur notre monde moderne à ce crétin. Alors que je renvoie Flamebird vers Batwoman, je me dirige vers l'appartement en question, en attendant que Kate revienne ...
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
MessageSujet: Re: Le bûcher de Gotham - Intrigue pour tous.   Mer 27 Déc - 13:14

Coincé sur ce fichu poteau, ouais, je me suis fait salement avoir tu parles. J’avais suffisamment à faire, autre chose à faire que d’écouter les élucubrations d’un cinglé bon pour Arkham. J’avais espéré une mort un peu plus digne que ça pour tout dire, mourir des mains d’un hibou, tu parles d’une veine. Comme si on avait besoin de ça au final ? Gotham City s’enfonce de plus en plus mais je ne me faisais pas de soucis : Batman allait intervenir, il venait toujours. Par contre, là où ça se corse comme disait Napoléon, c’était au niveau de toute cette merde qui allait nous retomber sur le coin de la gueule après cette nuit. Oui, on allait peut-être voir la fin de la Cour des Hiboux, mais que se passerait-il après ? Une période d’accalmie ? De calme avant la grande tempête ? C’est alors qu’au moment où je croyais que tout serait fini, ou le calvaire d’un vieil homme brisé par les évènements allait enfin prendre fin, on vint m’accorder encore quelques jours de plus dans la balance. C’était le héros connu sous le nom de Batwing, un des héros alliés au Chevalier Noir lui-même. Connaissant Batman, il devait se frotter au plus dur de la bataille, et je pouvais le comprendre : Quand on voyait ces monstres avec une telle agilité, une telle force, on savait que Batman était bel et bien le seul à pouvoir mettre un terme à tout ça. Alors que Batwing me détache avec l'aide d'une autre personne que j'avais reconnu comme étant le barman du Black Canary, j’en profite pour poser ma main sur l’épaule des jeunes garçons. L’air agréable, j’essaie de leur donner confiance pour le combat horrible qui allait se dérouler. J'étais exténué, fatigué, et j'avais besoin de prendre quelques forces avant de revenir plus fort dans cette bataille qui était déjà assez monstrueuse.

« Bonne chance, fistons, faites attention. »


Dis-je avant de prendre la poudre d’escampette. Des ordures comme le Joker ou Thorne ont eu moins de chance, et même si Thorne avait fini flambé, je ne l’enviais pas et je ne lui souhaitais pas une mort aussi atroce. Thorne avait menacé ma famille bien trop souvent, et cette mort empêchait une véritable justice d’être appliquée, je suis un peu déçu de cela mais on ne peut plus faire grand-chose pour le parrain de la ville. Il était mort, et fallait faire avec. Alors que la pénombre était quand même assez importante, il me fallait quand même quitter ce lieu pour rejoindre le GCPD et lancer la contre offensive. Me dirigeant vers une voiture de police désertée et immobilisée, je me refuse à quitter cette zone de guerre. C’était ma ville ! Ce n’était pas le commissaire de Gotham qui allait prendre la fuite et qui allait se terrer comme un rat dans son Q.G. Non, c’était ma ville ! La mienne ! Et personne ne m’empêcherait de la défendre. Dans le véhicule, j’ai accès à la radio, heureusement que ça marche encore, par contre, où sont les deux flics de la patrouille ? Bonne question. Je prend l’émetteur avant d’émettre sur la fréquence d’urgence :


« Ici Gordon ! Que toutes les forces de police se dirigent vers le Plaza ! C’est un appel d’urgence ! On reprend notre ville ce soir ! »


Théoriquement, les forces de police ne tarderaient pas à intervenir, ils étaient au courant, mais la place était bloquée, et les hommes de Gordon étaient surement derrière ces amas de véhicules. Surement. Oui, on reprend notre ville ce soir, il le fallait. Après tout ce qui s’était passé, il était maintenant temps de mettre les poings sur les « i » et de montrer aux civils que le GCPD n’est pas un pantin inactif qui attend bêtement qu’on leur demande de prendre les criminels arrêtés. Non, ce soir, c’était différent. Un changement ? Peut-être … J’appelle les membres de la police pour venir débloquer cette situation. Et je ressors du véhicule avec un fusil à pompe chargé. Prêt à en découdre avec ces monstres. Je sors du véhicule, armé et prêt à me défendre. Le mieux pour le moment, c’était de faire en sorte que les citoyens soient hors de danger et qu’ils aillent se dissimuler en dehors du Plaza. Il fallait qu’on évacue, le temps de terminer toutes ces histoires, après, on se concentrerait sur les Ergots. S’ils voulaient ma peau, il faudra qu’ils y mettent le prix ! Je ne compte pas me laisser abattre aussi facilement. Il y’a encore un Gordon en vie à Gotham, et celui-là compte bien leur en faire voir de toutes les couleurs. J’arme l’arme avant de tirer un coup dans l’air.


« Citoyens de la ville, suivez-moi ! Je vais vous mettre à l’abri. »



Direction le bureau du procureur. Il était suffisamment grand pour contenir une population assez importante avec toutes les salles de tribunal et les bureaux. On allait en avoir besoin de toutes manières. Il était certain que le maire n’ouvrirait pas ses portes à ses propres citoyens. Prenant la tête des civils, je me dirige d’un pas certain vers le bureau du procureur pour mettre en sécurité tous ces gens.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
MessageSujet: Re: Le bûcher de Gotham - Intrigue pour tous.   Jeu 28 Déc - 18:08


Tu es différente
Strix

La guerre contre la Cour des Hiboux avait commencé, le Réseau du Batman et des justiciers indépendants étaient à la fête pour écraser ses hiboux. Il y avait eu des prisonniers dont Maggie Sawyer que Kate avait très mal pris le fait qu'ils avaient osé s'en prendre à sa bien-aimée. La rousse était en colère et enragée afin de leur faire payer cette erreur. Cependant, elle devait mettre tout ceci de côté afin de garder son sang-froid ainsi que sa lucidité pour ne pas foncer tête baissée et mourir bêtement. Pour cela, Batwoman avait dû faire alliance avec le Réseau en rejoignant Black Canary sur le tout du Plaza avec Flamebird avant d'être suivi par Nightwing, Batman et un autre justicier dont elle ne connaît pas le nom. Ensemble, ils allaient devoir affronter la Cour des Hiboux, mais selon Dinah, il y avait des renforts sur place et d'autres qui n'étaient pas loin de la scène de combat. La justicière se sentait presque rassurer, elle le sera totalement lorsque Maggie sera en sécurité. L'obscurité, aucune lumière en ces lieux, c'était le moment parfait pour aller secourir Maggie et les autres otages. Lunette thermique et c'était parti pour le sauvetage de sa promise. Suivi de Bette qui surveillait ses arrières, la rousse avance vers le bûcher et grâce à cette vision nocturne, elle pouvait voir où se trouvait sa petite amie. Un Ergot est venu à leur rencontre, Flamebird l'affronte pendant que Kate libère sa blonde. Chose faite, elle lui donne des indications et remplace sa cousine pour qu'elle puisse amener Mags en sécurité.

L'affrontement entre la femme Ergot et Batwoman s'était prolongé et emmené dans un bâtiment à l'écart des autres. Ceci dit, Kate allait avoir beaucoup de mal à l'affronter, cette fille était très douée aux arts martiaux et elle avait l'impression que l'Ergot pouvait anticiper ses mouvements. Un facteur de guérison des plus poussés, impossibles de la tuer et de plus, très bonne combattante. Franchement, la rousse ne savait pas comment l'avoir sur le coup. Il fallait trouver un moyen de l'immobiliser pour du bon avant de se faire tuer par elle. Une guerre d'usure pourrait peut-être amener à la vaincre, peut-être, Kate n'était pas trop sûre de son coup. Au vu de ses compétences hors du commun, les Ergot devaient sans doute posséder un moyen d'avoir une endurance au-dessus de la moyenne. Dans tous les cas, ça ne sera pas un combat des plus aisés. La voilà en train de dégainer son épée, elle ne semble pas plaisanter comme c'était attendu de la part de la Cour des Hiboux assez proche de la Ligue des Assassins en quelque sorte. Deux batarangs envoyés vers cette Hibou qui dévie rapidement les projectiles de Kate et lui fonce dessus pour tenter de la trancher. Kate l'esquive de peu, sentant une légère douleur à sa cuisse droite et sans pouvoir contre-attaquer, elle se fait à nouveau submerger d'assaut. La rouquine utilise ses poings métalliques sur ses avant-bras pour parer les coups de sabre. Elle bloque l'épée, d'un mouvement de bras, elle écarte la lame avant de frapper l'Ergot d'un coup de pied au niveau du menton en la faisant reculer de quelques pas. Batwoman n'en a pas fini même si ses armes ne fonctionnent pas sur elle, elle n'hésite pas à en lancer sur des piliers. Un moyen d'assurance comme une autre.

Un coup de pied dans l’abdomen, Batwoman tombe au sol et Mary la chope par sa cape et sa ceinture, elle soulève la chauve-souris rouge puis la claque violemment contre une table qui se brise au contact. Kate lâche un cri de douleur avant d'en faire un second après avoir reçu l'épée de Mary dans son épaule droite. Cette dernière prend le temps de la retirer lentement, laissant le sang de la justicière se vider peu à peu sur le sol. Un coup sur le genou de l'assassin et Kate se relève rapidement malgré la douleur avant de la désarmer en plantant un batarang dans la main de l'Ergot. La rouquine l'enchaîne de coup de poing avant de claquer la tête de son assaillant contre un miroir et cela, à plusieurs reprises lui octroyant son masque d'hibou par la même occasion. Suite à cela, la rousse la lâche et recule en voyant le visage de cette fille. L'Ergot se maintient contre un meuble en se relevant en étant un peu sonné, Kate y voit son visage enfin ce qu'elle pouvait voir, car ce dernier était caché par des bandages. Était-il défiguré ? L'ergot se regarde dans le miroir, se touchant le visage et semble perdu. Rien qu'en regardant cette scène, Kate voyait quelque chose d'humain en cette fille. Soudain, Black Canary parle du point faible des Ergot : la glace. Dommage, Batwoman n'avait pas prévu de bombe avec effet de glace dans sa ceinture. Cette Ergot, avait su surpris Kate, Mary Turner séchait ses yeux ? Elle venait de pleurer ? Les Ergot qu'on pourrait qualifier de monstre et d'assassins sanguinaires, l'un d'eux avait versé des larmes ? Cette Ergot a un coeur, est humain...elle est différente. Rien qu'en voyant cela, Batwoman n'avait guère envie de la tuer ni même de la congeler sur place.

« Tu sembles différents des autres...Tu as une partie encore humaine contrairement aux autres. Tu as un coeur. Il est encore temps pour toi de te rendre ou mieux...de me laisser t'aider. »

L'Ergot se retourne, prend son masque et le remet sur son visage, ce n'était pas bon signe. Batwoman allait devoir la vaincre pour rendre son argument un peu plus crédible, pourtant, elle venait de le battre. Mary fonce sur Kate et l'attaque de toutes ses forces, la rousse ressent ses coups, cette colère, mais ça venait pas contre Kate. Ça se sentait dans sa façon de la taper, elle ne visait pas les poings vitaux de la chauve-souris. La rouquine répond par un coup de boule qui la fait reculer et lui demande de se calmer, mais sans succès. Par erreur, Kate appuie sur un bouton, ce qui enclenche les dispositifs explosifs sur les piliers qu'elle avait balancés plus tôt. Le bâtiment s'effondre sur les deux femmes, à l'extérieur, un souffle de fumée masque toute la place. Impossible de savoir qui était dans le bâtiment à par une personne, Flamebird. Difficile de savoir si Batwoman et l'Ergot étaient toujours en vie, les communications étaient coupées. Étaient-elles mortes ? Pour le moment, tout le monde semblait trop occupé à survivre face aux Ergots pour y aller voir.

Du côté de Flamebird, elle avait dû quitter Maggie, car cette dernière pouvait se débrouiller seule et lui avait demandé de rejoindre Batwoman. Cependant, Kate ne voudrait pas qu'on vienne l'aider surtout si elle s'est enfermé dans un bâtiment avec son adversaire. Le mieux qu'elle pouvait faire, c'était d'aider les civils à évacuer la zone. Les héros affrontent les Ergot tout en faisant en sorte de sauver les otages. On pouvait tout dire sur les justiciers de Gotham, mais quoique ce n'était que des humains et n'ayant pas les pouvoirs d'un Superman, Wonder Woman ou d'un Flash, ils arrivaient à gagner à tous les coups malgré les coups durs et les épreuves qu'ils devaient endurer. Cette volonté, cela motivait Bette à devenir meilleure et surpasser les aînés comme Batman ou Batwoman par exemple. Au loin, elle voit Black Canary au sol, blessé voire gravement blessé. Par chance, Bette avait des connaissances en médecine grâce à ses entraînements, mais juste du premier secours. La jeune justicière s'y avance et se tient à ses côtés.

« Tenez bon, Black Canary, je vais vous sortir de là. Ce n'est pas un endroit pour soigner une telle blessure. »

Bette arrache un gros morceau de sa cape et la pose sur la blessure de Dinah. Elle lui prend sa main et la pose dessus. « Maintenez le, il faut faire une pression dessus pour éviter de perdre trop de sang. Il faut te lever et je vais t'aider. Quittons cette endroit pour te faire soigner. »

Flamebird aide Dinah comme elle peut afin de l'emmener loin de cette zone. Cependant, le bâtiment où se trouve Kate vient de s'effondrer et plus aucune nouvelle de sa cousine. De plus, elle ne l'avait pas vu si elle était sortie ou non de la bâtisse. Cependant, la blonde doit être forte et mettre Black Canary en sécurité. Le visage de Bette semblait triste et terrifier, elle avait peur que sa cousine était morte dans cet éboulement du bâtiment. De plus, le nuage de poussière ne rendait pas la visibilité facile pour se rendre quelque part. Cependant, une main vient se poser sur l'épaule de Flamebird, c'était Huntress qui venait les aider. Une personne en plus, cela allait être très utile pour sauver la vie de Dinah qui semblait être urgent. « Il faut trouver un moyen de transport et l'emmener à l'hôpital ou chez quelqu'un qui a de bonnes compétences en médecine pour la soigner, Huntress. Et vite ! »

De l'autre côté de la ville, dans un appartement, Jacob Kane avait assisté à la scène de l'effondrement du bâtiment. Sa propre fille, sa dernière fille n'était pas sortie du bâtiment, elle affrontait encore cette Ergot. Est-ce que cela voulait-il dire qu'elle était morte ? Les yeux du Colonel brillaient, dû aux larmes qu'il retenait. Si Kate mourrait, Gotham et Batman connaîtront sa colère.

©️ HELLOPAINFUL




Résumé :

1/ Kate affronte Mary, mais le combat semble compliqué et elle se fait blessé.

2/ Kate découvre le visage bandé de Mary et l'Ergot perd son côté assassin pour laisser son côté humain agir en se regardant devant un miroir. Par pitié, Kate ne souhaite plus la tuer et découvre que cette Ergot possède une part d'humanité en elle.

3/ Mary sous l'effet de la colère ou du chagrin, sans doute, un souvenir douloureux, affronte Kate de manière violent et Kate ne se laisse pas faire pour autant.

4/ Batwoman appuie sans faire exprès sur un bouton, cela déclenche une explosion que fait effondrer le bâtiment où elle est. Batwoman et Mary sont à l'intérieur, difficile de savoir si elles sont encore en vie ou si elles sont morte. À suivre au prochain post.

5/ Flamebird sauve Dinah et tente de l'emmener loin de la zone de combat pour qu'elle se fasse soigner. Huntress les rejoint pour les assister. (Dinah, si quelque chose ne va pas, dis-le moi xD)

6/ Un nuage de poussière dû à l’éboulement du bâtiment s'installe sur la zone de combat. La visibilité est faible même pour les Ergots.

Revenir en haut Aller en bas
Wolf cop
Masculin Messages : 161
Date d'Inscription : 06/07/2017
Localisation : Gotham

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Flic honnête et efficace
☠ Relations conflictuelles :: ►Toute personne ne respectant pas la loi
♣ Vos Alliés : : Mon arme de service et mes deux sabres
avatar
Thomas Silent / NightLaw
MessageSujet: Re: Le bûcher de Gotham - Intrigue pour tous.   Jeu 28 Déc - 18:58





Je suis légèrement blessé, un genou à terre mais je ne suis pas encore vaincu contrairement à ce que pense ce Boucher. Je regarde rapidement autour de moi et constate que le réseau est comme moi en difficulté, ces ergots sont vraiment sur-entrainés et très rapides. Je reçois l'info comme quoi la glace est le point faible des assassins de la cour. Mais sans déconner, je ne me ballade pas avec une machine à glaçon sur moi. Enfin soyons positif Batman doit avoir ça dans ses gadgets. 
Je remarque également que Gordon est libre et il s'occupe déjà de mettre en sécurité les civils. Il est vraiment à la hauteur de sa réputation de flic, je me doute qu'il a prévenu le GCPD et le SWAT va être engagé sous peu. Je vais donc avoir à justifier de mon abscence en tant que chef... Pour le moment j'ai un problème plus important à gérer, l'odeur de chair calcinée se fait sentir. C'est Thorne qui flambe, rien de très grave pour ma part mais certains de mes camarades ont l'air mal en point, le temps presse ils ont besoin d'aide. Une haine monte alors en moi, je ressere mes mains sur les poignées de mes sabres et pose mon regard dans celui de l'ergot. 

"Nous allons en finir maintenant, Il est temps que Justice soit faites!!!"

Je me lève et défie le boucher en lui faisant signe pour lui signifier que je l'attends. L'ergot réagi et fonce griffes en avant, je me poste et enfonce mes appuis dans le sol prêt à l'accueillir. J'esquive l'attaque directe et réplique avec des coups toujours plus rapides et puissants. Alors que je pense prendre le dessus le boucher d'un mouvement innatendu me blesse à la cuisse gauche mais enchainant et répliquant je le taillade à mon tour sur le bras gauche. Ma plaie saigne mais n'est pas profonde, elle affaiblie juste mon appui sans m'empécher de me tenir debout. L'ergot quand à lui ne saigne que quelques secondes, la blessure guérie sous mes yeux et il ne semble ressentir aucune douleur.

"Le hibou tu guéries vite c'est chouette lol !!!!"

Trève de plaisanterie, il faut que je prenne le dessus sur le combat. Je ne peux continuer à perdre du temps, je dois me débarraser du boucher. Alors qu'il me fonce à nouveau dessus je bloque son attaque et recule sous les coups à répétition. Persuadé que mon recul démontre sa supériorité il ne se rend pas compte que je l'amène où je désire et une fois à distance de lame de Solomon je tranche ses liens.

"Allez mon gros à l'ATTAQUE!!!!"

En disant cela j'espère juste qu'il a bien compris qui était son ennemi.... Je suis rapidement rassuré, Grundy se jette sur le boucher et malgré les coups il arrive à le saisir et l'immobiliser en le serrant dans ses énormes bras de couleur vase. Je n'hésite pas une seconde et d'un geste précis je lui tranche l'intérieur des cuisses au niveau des artères afin qu'il se vide rapidement de son sang. Cela fonctionne mais seulement pendant un temps bref, les plaies se referment à nouveau rapidement. 

"Mais c'est quoi ce bordel!!! Ils ne sont pas humain, on s'en débarrasse comment?"

J'active mon commutateur "Quelqu'un a de la glace car je galère là!!!"

Bon Batman ne va pas être content mais fini de retenir mes coups, l'ergot doit mourir. On va voir si en tranche il arrive à se régénérer!!! Grundy malgré son gabarit ne peut retenir plus longtemps le boucher qui se déchaine et arrive à se libérer les bras. Solomon ne le maitrise plus que par la taille. Je réagi immédiatement, mes sabres fendent l'obscurité et tranchent les avants bras de l'ergot au niveau des coudes. Ses griffes en tombant sur le sol sonnent tel un gong signifiant la fin du combat et le sol se recouvre de son sang. Je m'apprette à l'achever, j'arme mon geste pour le décapiter lorsque un objet percute le torse de l'ergot et le congèle sur place. Grundy se retrouve bloqué, ses bras qui tenaient le boucher sont pris dans la glace.

"Ne bouge pas Solomon on reviendra s'occuper de toi plus tard."

J'active mon commutateur "Réseau de Nightlaw, merci pour le rafraichissement!!! Mon ergot est hs et Solomon Grundy ne causera pas de problème pour l'instant."

Au même moment une explosion se fait entendre, un batiment de la place s'effrondre entrainant une épaisse fumée sur l'ensemble du champ de bataille. Il n'y avait plus de lumière et maintenant une couche de poussière réduit encore la visibilité. Je ne vois plus rien autour de moi, je ne sais pas à qui apporter mon aide.

"Réseau de Nightlaw, on en est où? Je ne vois plus rien qui a besoin d'un coup de main?


Résumé:
Je me suis débarrassé de l'ergot et Solomon Grundy ne peut bouger
Je recherche à qui apporter mon aide car on ne voit plus rien

Chef Thomas SILENT
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 307
Date d'Inscription : 06/06/2017
Localisation : Appartement dans Central Gotham

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Citoyen / Héros plutôt inconnu
☠ Relations conflictuelles :: ►Tous ceux qui perturbent Gotham
♣ Vos Alliés : : ►La Justice ?
avatar
Alphonse Baker
MessageSujet: Re: Le bûcher de Gotham - Intrigue pour tous.   Sam 30 Déc - 1:15

ft.

X

Le bûcher de Gotham
  Il ne fallut que quelque instant pour voir la plaie de l'Ergot cicatriser:

"C'est pas juste ça, tu triches" disais-je à l'Ergot.

Heureusement en le frappant je lui avais fêlé une lunette. Si leurs lunettes leur permettaient de voir dans le noir alors il est aveugle d'un œil. Sa lunette jaune gauche était fêlée d'un trait net.
J'entendis dans mon oreillette Nightlaw qui allait libérer Solmon Grundy, je n'ai jamais compris pourquoi les justicier sauvait les criminels alors qu'ils sont sensés en débarrasser la ville. Peu importe, ce n'était pas la question. Je courus sur l'Ergot puis au dernier moment je glissai au sol pour le tacler, mais il sauta puis ce retourna vers moi. Je pris donc appuis au sol pour me propulser sur lui et le plaquer contre le mur en face. A ce moment-là, j'entendis Black Cannary répondre sur la fréquence du réseau, elle avait précédemment informé que Thorne était mort. Un rapide coups d’œil derrière moi m'avais suffis à voir les flammes le consumer. Un criminel de moins dans Gotham. Elle avait d'ailleurs sauvé Hugo Strange. Mais cette fois elle ne put finir sa phrase. Que lui était-il arrivée ? Je tournai la tête tenant les épaules de l'Ergot contre le mur et vis Black Canary à genoux, dos à un Ergot:

"Et merde !"

Je me retournai la tête face à Xiao Loong et vis son poing me percuté le crâne. Je tombai lourdement en arrière avec seul mes ailes pour amortir ma chute. Je vis ma vu se troubler puis les sons résonner dans ma tête. Un court instant après, je vis l'ergot se rapprocher de moi. Lorsqu'il allait m'écraser le crâne avec son pied, je roulai au sol pour l'éviter, me relevant alors. C'était donc ça le "Justicier" à quoi je ressemblais, un gars en combi' avec des ailes qui au moindre coup tombe dans les vapes, c'est chez Lexcorp qu'il a été entraîné ou ailleurs ? Qui lui a donné cette combinaison qui le rend plus ridicule que puissant ? Je fus pris de vertige et ne voulant pas paraître ridicule ou vue comme un justicier faible, je repris mes esprits plus déterminer que jamais à vaincre cette Ergot. Je bondis sur l'ergot pour lui faire une feinte, le déséquilibré et le maître au sol. Une fois au sol, les mouvements sont très réduits, les déplacements ne sont que latéraux et les esquive se voit gravement réduites. C'était donc le bon moment pour lui fracasser le crâne avec mes poings rougissants de chaleur. Je ne pouvais en constater les dégâts à cause de son masque, mais ça me servait de défouloir. L'Ergot finit par réussir à me pousser et à se relever. J'avais une idée, une attaque où il ne pourrait sûrement pas survivre. J'essayai de l'attraper, mais il m'esquiva puis m'asséna un coup derrière la tête. Je tombais à quatre pattes, la tête penchée vers le sol. Je fus surpris de voir comment il réussissait à se battre sans armes. Au moment où il me fonçait dessus pour m'achever, je l'immobilisai puis le ceinturai :

"Tu es prêt pour un petit voyage ?"

Je m'élançai dans le ciel et m'envolai le plus haut possible, jusqu'à que la fréquence du réseau s'interrompt, jusqu'à que je puisse voir presque tout Gotham. Une fois assez haut, je tombai avec lui, essayant de rester stable avec mes ailes pour maîtriser ma chute. Une fois près du sol je lui attrapai la tête de façon à qu'elle soit la première à heurter le sol. Ses protections étaient dans un sale état. Je me relevai gardant les yeux sur sont corps inconscient, couché au sol. J'entendis Black Canary nous avertir que la glace était le seul moyen de les vaincre. Elle n'était pas morte, elle ne devait quand même pas aller bien. J'entendis ensuite NightLaw en demander. Lui aussi ce battait contre un Ergot. Il fallait que je les aide. Je regardais l'Ergot mort à mes pieds. Alors que j'allais allumer mon communicateur pour les avertir que j'avais tué Xiao Loong, je le vis se relever.

"Bordel de ...!!! Ici AshBird, Je ne dispose pas de Glace, est-ce que l'un de vous pourrait m'aider à me débarrasser d'un Ergot. Merci, Terminé"

je rallumai mon communicateur ayant oublié:

"Une fois que j'en ai fini avec ce monstre je viens vous aider, je crois que certains d'entre vous on besoin d'aide et de soins. Tenez bon, on y est presque !"

Pour ma pars j'avais oublié la douleur que me provoquais mes griffures dans le dos à chaque mouvement. C'était un endroit bien choisit par l'Ergot, un mouvement des bras ou du dos et les douleurs se faisaient ressentir. Mes ailes et mon dos étaient ensanglantés, mais il ne fallait pas que cela me dérange. Je pensais aux autres qui devaient être victime de bien pire. Il me fallait de quoi congeler l'Ergot. Mon truc c'est plus le feu... Tant pis il fallait que je tente, il fallait que je vois si je pouvais le vaincre par le feu. J'enflammais mes poings, les flammes montaient jusqu'en haut de mes bras.

"Ce soir on reprend notre ville !"





Résumé : Blessé, AshBird Continue son combat contre l'Ergot Xiao Loong désarmé.
Après avoir essayé à de nombreuse reprise de le tuer, AshBird toujours déterminé à vaincre son ennemi, attends l'aide de quelqu'un pour lui procurer de la glace et ainsi se débarrasser de l'Ergot.
Il va en attendant essayer de le tuer par le feu.
(MP moi s'il y a une incohérence par rapport au Rp dans mon post.)




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: Le bûcher de Gotham - Intrigue pour tous.   Sam 30 Déc - 16:27

Il semble que le combat soit plus intéressant que prévu non ? Suivant l'ordre de Canary, j'exécute son ordre pour envoyer valser cet Ergot de malheur qui ne méritait qu'une chose : Un coup bien senti. Et malgré la performance de mon attaque, je m'attendais quand même à ce qu'il se relève. Black Canary quitte alors le combat pour se diriger vers un des bûchers qui venait de prendre feu. J'eus un sourire en voyant le cadavre calciné de cette ordure de Rupert Thorne en train de flamber. Il ne méritait que cela de toutes manières, et puis, cela nettoiera un peu la crasse qui entachait cette ville. Le maitre suivait surement cela grâce à son réseau de caméras. Gotham City était une ville qu'il espérait conquérir de toutes manières, et un jour, il serait satisfait de voir que Gotham lui appartiendrait. En attendant, il fallait continuer le nettoyage des ordures. Rupert Thorne, on le surnommait "L'Ogre de Gotham", pour ma part, je ne voyais qu'un escroc qui essayait de se faire un nom dans la ville. Il y'était arrivé oui, mais à quel prix au final ? Je m'en moquais. Le maitre serait quand même satisfait de voir une menace potentielle en moins. Par contre, pour Black Canary, ça avait l'air d'être une sorte de défaite. Dois-je me sentir concernée par tout ce qui se passe ? Non, bien sur que non, et malgré tout, j'étais là, à combattre les Ergots. Est-ce que je le faisais pour moi ? Quelque part oui, car après tout, c'était jouissif d'infliger les techniques les plus mortelles et les plus dangereuses sur des êtres capables de vaincre la mort, et j'en tirais une espèce de joie qui me comblait intérieurement. J'adorais infliger cette souffrance, tout en restant dans un code moral de l'assassin. Ne pas céder aux pulsions meurtrières bêtement, il fallait respecter son adversaire et le prix qu'il valait. Le prix des Ergots ? C'était de monter dans l'estime de mon maitre, de lui montrer que Lady Shiva reste la seule à être la meilleure dans son domaine. On pourrait même parler d'une certaine rivalité avec tous les autres : Après tout, je ne tenais pas à donner mon titre de Destructrice des Mondes à des imbéciles comme Slade Wilson ou encore ce pauvre type de Floyd Lawton, je valais mieux que d'être rabaissée à leurs niveaux. Alors que je me retrouve en face de Harmon, je vois qu'un autre justicier tente de s'introduire dans mon combat. Soit. S'il y tenait.

"Je te le laisse, petit. Essaie de tenir deux minutes."

Dis-je avec un sourire. Après tout, j'avais proposé mon aide à Black Canary, pas à un jeune imitateur qui se croyait plus intéressant que moi. Après tout, cet Ergot "Harmon", il était imposant, et j'étais plutôt intéressée de voir ce qui allait se passer entre les deux. Black Canary venait de porter un coup fatal face au Grand Duc, et je saluais sa performance. Bien que j'appréciais cette jeune femme qui avait tout d'une assassin refoulée, elle pourrait être très utile pour les prochains préparatifs du Maitre quand il viendrait de nouveau dans cette ville du péché. J’espérais quand même de mon côté, que ce "Mister Freeze" récupère son arme, après tout, il était normal que pour un combattant, il puisse disposer de son attirail, surtout quand l'adversaire est bien plus puissant que prévu. Et surtout que grâce à Canary, indirectement, la glace était bel et bien la seule faiblesse de ces monstres de la Cour des Hiboux. Cette fois, nous les avions. Alors que la voix de Ra's Al Ghul surgit dans mon oreille, j'eus un certain sourire en observant la situation.



Ra's Al Ghul : "Finalement, les oiseaux ne sont que bien peu de choses face à l'hiver glacial."


"Dois-je kidnapper le docteur Fries, maitre ?"


Ra's Al Ghul : "Victor Fries est un homme qui a tout perdu. Si nous voulons son entière coopération, nous devrons le faire venir à nous de lui-même. Ce sera en temps et en heure, Shiva."

"Très bien."


Ra's Al Ghul : "Quoiqu'il arrive, le Grand Duc doit être capturé. Ne laisse pas les justiciers le capturer."

"Bien, maitre."


Pas de félicitations à propos de mes prouesses. La seule récompense que Ra's Al Ghul puisse vous offrir, c'était la vie. Malgré l'obscurité, je tentais de discerner mon entourage. J'essayais de comprendre ce qui se passait malgré cette purée de pois qui nous entourait. Pour ma part, mes sens m'alertaient, j'essayais de me mettre en phase, en harmonie avec cette pénombre qui nous submerge. Après tout, je faisais partie de la Ligue des Ombres, j'avais adopté l'obscurité pour m'en faire une alliée. Et c'était vrai. Batman se démenait avec les Ergots, Canary était mal en point, et d'autres héros continuaient le combat tandis que des otages comme Gordon, Strange ou Sawyer étaient sauvés. Bien, cela me laissait un beau tête à tête avec le Grand Duc. Alors que je me dirige vers ce qui semblait être les restes d'un Grand Duc qui avait sombré dans la folie, le visage complètement brisé, il ne suffisait que d'un coup pour faire voler le masque en éclats, mais pourquoi gâcher la surprise ? Après tout, il était à ma merci, et telle la veuve noire, j'attendais de fondre sur lui pour le dévorer, pour lui apprendre qu'il ne faut pas s'interposer entre les plans de Ra's Al Ghul. Les Ergots restants, qui entouraient encore le Grand Duc qui était dans la faiblesse, ne seraient qu'un petit combat d'échauffement, et ça tombe bien, j'avais besoin de me dérouiller un peu. Faisant craquer la jointure de mes doigts, je fonce vers le premier de ces emplumés pour lui apprendre quelques leçons de combat dont il se souviendrait. Après, je m'occuperai du Grand Duc, si je ne perd pas de temps.



- Je laisse Nightlaw gérer Harmon, tout seul, comme un grand.
- Je me dirige vers le Grand Duc, cela sera un beau final, je suis prête à lui fondre dessus. En attendant, je m'occupe des quelques petits ergots qui le protègent.
- Je ne m'occupe pas de Dinah blessée, ou encore de Batwoman qui a disparu dans l'immeuble. (Et oui, je suis une salope sans cœur smile )
Revenir en haut Aller en bas
Arkham Asylum
Masculin Messages : 39
Date d'Inscription : 13/12/2016

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: Un génie glacial...
☠ Relations conflictuelles :: Tous le monde qui se met entre moi et Nora
♣ Vos Alliés : : La glace et les machines
avatar
Victor Fries / Mr. Freeze
MessageSujet: Re: Le bûcher de Gotham - Intrigue pour tous.   Dim 31 Déc - 8:58



Les combats démarrent tout autour de moi. Il est inévitable que je vais devoir terrassé cet ergot moi-même, mais je suis presque certain qu'il n'y aura personne pour lui prêter main-forte: tout ses alliés sont occupés, la plupart par ces justiciers que je méprise tant. Pour ce soir, exceptionnellement, je vais devoir me battre avec eux. Alors que mon adversaire se met en position d'attaque, je vois le Joker se faire emmener par le Batman. Dommage pour le clown, mais je n'irais pas attaquer le seul homme qui a réussi à me vaincre pour le sauver. De toute manière, il va finir à Arkham et s'évadera de nouveau. C'est aussi prévisible que ma victoire sur cet hiboux.

''Alors Monsieur Fries, vous ne bougez pas, que vous arrive t'il? La peur peut-être?''

Il est rapide, trop rapide pour que je l'attaque directement. Il faut quelque chose pour le distraire... Pour créer une ouverture. Oh? Il y a cette femme de la ligue des ombre, Shiva si je me souviens bien, qui me lance quelque chose... mon arme! Bien évidemment,  l'ergot bondi et l'attrape en plein vol avant d’atterrir sur ses pieds avec un air victorieux. Pauvre idiot, il n'a rien compris...

''C'était cela votre plan, me congeler? Vous sous-esti-"

*WUMMMMM*

L'abruti a la tête congelé s'effondre au sol, elle éclate complètement dès qu'elle touche au sol, laissant un corp sans vie. En m'approchant de ce cadavre pour reprendre mon arme, j'obtiens le dernier mot en lui lançant:

-''Mes bras tirent aussi de l'hélium liquide sous pression, tu aurais du le deviner en regardant mes tuyaux dans mon armure, idiot.''

J'entend d'ici que les justiciers se partagent la faiblesse des ergots: la glace. Bien évidemment que je le savais: c'est MON sérum qu'ils ont utilité après tout. Quand je l'ai créé, j'ai bien pensé qu'il fallait que je garde un avantage sur eux. Bref, les autres ergots sont occupés et les autre combattants semblent bien tenir le coup. Sachant que leur faiblesse est connu par tous maintenant, ils vont rapidement prendre l'avantage. Je dois donc partir d'ici bientôt... Tien? Je reconnais ce jeune homme qui a tenté de m’empêcher de m'évader d'Arkham: Ashbird. À ce que je vois, il semble en difficulté. Bien, j'imagine que puisqu'il est dans mon chemin, je peux aller aider lui donner un coup de main. Je m'approche de l'ergot qui est en face de lui par le coté et dès qu'il est assez proche je vise l'emplumé et...

*WUMMMMMM*

Zut, il a esquivé, mais entre moi et le jeune homme, il n'y a plus aucun obstable. Il semble un peu craintif de me voir. Il doit savoir pourtant que ce n'est pas le moment de recommencer le combat que nous avions débuté à l'asile.

-''HEY! LE PHÉNIX! ATTRAPE!''

Je lui lance mon fusil cryogénisant directement dans ses bras. Il attrape, mais ne semble pas trop comprendre pourquoi j'ai fait cela. Tant pis, il n'a pas besoin de comprendre que mon armure projette le même rayon glacial, ni qu'il doit juste se battre et se débarrasser de ceux qui se sont opposés à moi et à ma vengeance. Je passe à coté de lui en direction de l'auto-proclamé ''Grand Duc''.

-''Tu n'as droit qu'à une dizaine de tir avec cette arme, vise bien et bonne chance.''

Alors que je m'éloigne de lui, je vois son adversaire qui reviens. Contrairement à moi, ce jeune justicier est presque aussi agile que nos ennemies, je doute qu'il aille un quelconque soucie pour viser et toucher sa cible.

-''Et si jamais je te recroise, c'est toi qui va finir congeler, alors à l'avenir, reste hors de ma vue.''

Un petit avertissement en guise d’au revoir pour l'avertir qu'il est toujours dans ma liste de cible à abattre. Heureusement pour lui, il est encore loin d'être une priorité, malgré les bêtises qui a osé me dire lors de notre première rencontre.

Je m'approche du chef de ces emplumés par derrière. Heureusement pour moi, Lady Shiva s'occupe de ses gardes du corps alors qu'une autre justicière, Black Canary, a distrait ce chef costumé en hiboux. Très bien. Alors qu'il ne prête aucune attention à moi, j'agis brutalement et sans prévenir: je l'attrape par la tête et le soulève. Son ridicule masque déjà brisé tombe au sol alors qu'il se débat inutilement. Je lui fait un magnifique sourire plein de colère.

-''Alors cher ''ami'', tu as bien profité de MON sérum, j'espère? Tu as oublié un détail, mais je vais te rafraîchir la mémoire. ''

Enragé, je lui fracasse son visage de grand maître sur le totem où était attaché il y a peu le docteur Strange. Je recule un peu et je fracasse encore sa tête sur la stucture en bois, encore et encore et encore pour que chacun de mes mots lui reste dans la tête.

-''NE. TOUCHE. PAS. À. FERRIS. BOYLE. JAMAIS!"

Après avoir jeter un regard à son visage assommé et amoché, je lance le ''grand maître'' hiboux vaincu tête première devant les pieds de Shiva. Elle pourra faire ce qu'elle veut avec, je lui la laisse, mais elle devrait s'en occuper pendant qu'il est encore trop étourdis pour se relever. Quand à moi, je regarde aux alentours. Je viens certainement de me faire remarquer, je dois être sur mes gardes aux cas où quelqu'un tente de m'attaquer. Maintenant que je n'ai plus rien à faire ici, il est temps pour moi de partir.

Quand est-ce que l'hélicoptère que j'ai appellé plutôt arrive?

_____________________________________________________
-En Résumé: Ephraim Newhouse a été vaincu, son corps sans vie et sans tête est abandonné sur place.  Victor croise brièvement Ashbird et le voyant en difficulté, il lui donne son arme cryogénisante presque vide afin qu'il se débrouille. Profitant de l'effet de surprise, il attaque par derrière le grand Duc et le neutralise avant de l'offrir à Shiva qui lui a été d'une aide non négligeable contre l'ergot Newhouse. Estimant qu'il en a terminé et voyant que les autres prennent l'avantage, il attend maintenant son transport pour partir du plaza avant que les justiciers lui tombe dessus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 73
Date d'Inscription : 21/08/2017

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: justicer
☠ Relations conflictuelles :: ► les vilains de gotham
♣ Vos Alliés : : ►batfamily, Le Reseau
avatar
Dick Grayson/ Nightwing
MessageSujet: Re: Le bûcher de Gotham - Intrigue pour tous.   Mar 2 Jan - 16:48

Au lancé de signal, je saute dans la foule, je m’en prends a plusieurs Des hommes de Freeze qui vide leur chargeur.
De part cette initiative, je vois tous les autre se mettre au prise avec des Ergots.
On a beaucoup de cible a sauvé on commence par qui ?
Je continue ma course pour aller chercher le Joker mais batman me devance.
Je laisse en suite Dinah avec Strange.
Je fini alors pas donner un coup de main à Nightlaw avec Grundy.
Mais a mis distance je suis stoppé par une immense armure a la forme de Hiboux.
Un coup de hache vient empêcher toute négociation.
Je fais un saut en arrière.
 
- Une Hache à deux mains, c’est une blague ?
 
J’espèrai que le maniement de cette arme indiquait que mon adversaire était mal dégrossi et bourrin.
Je décide alors de le charger, j’évite son attaque sa lourde hache en passant par-dessus lui. Encore en l’air, tentent de le foudroyer avec mon bâton. L’Ergot pivote et me gifle du plat de sa lame. Malgré l’impact, je retombe maladroitement sur mes pieds.
Ça fait mal. Je sens étourdit.
Comment un homme de se gabarit et dans une tel tenue peux réagir aussi vite.
La cours des hiboux a de très soldat, je comprends pourquoi Batman a eu du mal.
L’ergot m’attaque à nouveau, ces attaques totalement maitrisé et m’oblige à les parer.
Il me fait reculer, mais son assaut sans retenue me permet d’observer son style de combat.
J’ai trouvé une faille.
Alors qu’il mais un puissant coup vertical j’accompagne son mouvement, la lame de sa ache s’enfonce dans le sol de quelque centimètre, je prends une impulsion, et lui assène un puissant coup de genoux, de quoi lui faire sauter quelques dents.
Je prends ensuite appuis sur ces épaules pour un salto comme sur cheval d’arçon.
A mi-chemin, je croise mes bâtons sur son cou, pour le faire me suivre dans ma chute.
Dès que mes pieds touche le sol, d’un mouvement fluide, je libère un de mes bras, et aide sa tête de rencontré le sol, d’un coup de coup, puissant et sec.
Son crâne se fracasse contre le sol dans un craquement sourd désagréable.
Alors que je pense que le combat terminé et commence a tourné les talons, j’entends un bruit sourd.
Du coin de l’œil, je voix, un lame arrivé à mon visage, j’ai à peine le temps de baissé sa tête. En résulte la perte d’une mèche de cheveux.
De ma chute, je commence une rotation pour emporter les jambes de mon adversaire d’un coup de pied.
Celui-ci, comme si il voyait avenir, bondit avant même que mon pied ne l’atteigne.
D’un mouvement fluide, lève sa hache pour me séparer en deux.
J’évite la descente de celle-ci en la détournant avec mes bâtons.
Et si on refaisait la même.
Le tranchant de sa hache s’enfonce à nouveau.
Sauf que cette fois si, une charge en plein torse vient me surprendre a la remonté.
Je serre les dents, il me coupe le souffle.
Il me plaque au sol.
Et commence a m’étrangler.
Je lui assène plusieurs coup de bâton électrifié  dans l’estomac, le foie, enfin tous les poings sensible.
L’ergot ne réagis pas et je commence a vraiment manquer d’air.
Je regarde alors rapidement autour de moi. Et je vois la solution.
D’autre héros autour de moi semble avoir trouvé une solution au problème des ergots.
La glace.
 
- Tu sais qu’il n’y a pas que Batman qui a des joujoux.
 
Dis-je d’une voix étranglé.
Je sors alors deux petites billes noires. De petit dispositif explosif gelant.
J’en lance une sur le visage. Et lui écrase une sur son bras droit.
Je frappe de toutes mes forces restant sur le bras. L’ergot lâche sa brise avant que je le touche et roule sur le côté et se relève, il semble déstabilisé.
Il pose ses mains sur son masque glacé.
Je ne lui laisse pas le temps de constaté, je sors une grappe de grenade givrante.
A la suite d’un coup de pied sauté, qui le fait tomber au sol, je lance tous mes projectiles givrants.
Nightwing 1 Ergot 0.
Je prends un instant pour récupérer pleinement mon souffle.

J’observe les alentours.
Je vois la nouvelle, Red bat, face a autres ergot.
Je cours vers elle, il me reste quelque bille givrante, elle seront pour lui.
A porté, je siffle puis lance 3 billes givrantes sur l'ergot qui semble rafraîchir la cible, et le reste a Jessica.

Red bat je te laisse le terminer. refroidit le, c'est super efficace.


Résumé:

  • Jonas a été rafraîchit.

  • Nightwing vole au secours de Red Bat/ jessica


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 2299
Date d'Inscription : 13/12/2016
Localisation : Gotham City - Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Chevalier Noir / Play-Boy Millionnaire.
☠ Relations conflictuelles :: ► Joker, Double-Face, Pingouin, Harley Quinn, Poison Ivy, Black Mask, Le Chapelier Fou, Magpie, White Rabbit. Etc.
♣ Vos Alliés : : ► Nightwing, Robin, Damian Wayne, James Gordon, Alfred Pennyworth, Cassandra Cain, Kate Kane. Etc.
avatar
Bruce Wayne / Batman
MessageSujet: Re: Le bûcher de Gotham - Intrigue pour tous.   Mar 2 Jan - 22:43

Batman
The Dark Knight
The Dark Knight.

Qu'est-ce qui fait de moi un héros ? Pourquoi en suis-je arrivé à là ? Être un héros, ce n'est pas seulement que de distribuer les coups, ni de casser les os des pires raclures de la ville. Être un héros, c'est savoir faire la part des choses, savoir intimider quand il le fallait, savoir jouer et mettre au pas ceux qui s'écartent du droit chemin. Être un héros, ce n'est pas que de tomber sur le criminel assoiffé de sang, non, être un héros, c'était être humain et se lancer corps et âme dans une croisade des plus difficiles à venir au bout. J'étais Batman, propulsé à être un martyre pour cette ville, sans vrai connotation religieuse cependant. Ce soir, sur cette place, en compagnie de héros et d'Ergots semblables aux petits truands de bas étage, je sentais la peur, la peur de ce monstre que j'affrontais ce soir, et pourtant, je pensais qu'il essayait de jouer avec mes nerfs, que son petit discours était bien joli, bien tourné, bien feint, mais pourtant, j'avais envie de lui donner ma chance, de lui donner sa chance, de lui donner une chance de se rendre sans qu'il ne vienne ne à le regretter. Et il allait quand même le regretter, son choix, ses conséquences. Après tout, des enfants terribles à Gotham City, il y'en avait. Beaucoup d'orphelins, et quand on essayait de comprendre l'histoire des Ergots, c'était ça, de pauvres enfants oubliés de Gotham City qui étaient tombés dans les mains de salopards comme le Grand Duc ... Comme Jason, il aurait pût devenir un Ergot quand on y pense ... Jason ... Cette épine au fond de mon âme, cette épine qui a déchiré mon être quand je l'ai revu, vivant, dernièrement. Jamais plus, je n'entrainerai de jeunes élèves après le Réseau. Jamais. Prenant une voix calme et bien distincte, je parle à Ballard, et quand Batman parle, on l'écoute, une seule fois. Cette fois, le Batman allait montrer à la Cour des Hiboux, que, malgré un bras en moins, il n'en fallait pas plus pour que le Chevalier Noir reprenne sa ville, avec de nouveaux alliés, bien déterminé à faire la vie dure au Grand Duc et à ses sbires.

- "C'est terminé pour toi et ta clique ! Maintenant, vous allez payer !"


Je regarde l'Ergot, droit dans les yeux, ma figure est fermée, imperméable. Le bruit du tonnerre commence à se faire pressant, la pluie ne tarderait pas. Le Batman ne doit pas que être vindicatif, il doit laisser sa chance, après tout et je lui avais donné, une seule sommation, et il avait fait son choix. Jaugeant la situation, je prend une allure plus froide, plus ténébreuse que je ne l'étais déjà, comme si je me détachais de toute pitié, de toute possibilité de survie pour lui, comme si son sort était déjà scellé. Mais la peur serait un bon moyen pour lui de ne plus recommencer à sévir où à travailler pour la Cour des Hiboux. Cela était déjà arrivé que de petits truands aient mis à un terme à leurs carrières criminelles simplement après m'avoir croisé, une seule nuit. Et ce soir, Le Réseau et moi-même, nous allions inspirer la force et le respect devant toute cette ville, devant ces caméras, malgré la pénombre. Nous allions montrer que nos valeurs fonctionnent. Alors que la faiblesse des Ergots résonne dans mon communicateur, je m'autorise un léger sourire avant de me préparer à lancer mes bombes de givre à la ceinture. Et dans un mouvement assez rapide, je lui lance en plein visage. L'homme se raidit sous l'effet de la glace, il devient moins rapide, je lis dans ses yeux la peur, la peur et la surprise. Et sans qu'il n'en vienne à le voir. Il prend une méchant droite dans les gencives, et un autre dans les côtes, c'est le genre de truc qui fait très très mal. Il a bien tenté de m'envoyer son pied, mais une parfaite défense et une bonne armure, ça aide aussi. Je continue à lui lancer quelques bombes de givre, histoire de le ralentir, de le figer sur place, ce qui arrive désormais. Il était maintenant immobilisé et complètement vaincu. Pour le moment, car la température actuelle ne permettrait pas le maintien de la glace, ce pourquoi j'appelle le GCPD sur un canal de la police.

- "Gordon, si vous me recevez. Prévoyez des camions frigorifiques. Les Ergots sont sensibles au froid, ils deviennent calmes."


Et ce n'était clairement pas des paroles en l'air. Cette nouvelle faiblesse se révèlera utile dans le futur si jamais on venait à les croiser à nouveau. Venait maintenant le problème du Grand Duc qu'il me fallait gérer. Il fallait faire tomber le masque, une bonne fois pour toute. Alors que je me dirige vers celui-ci, je remarque que Lady Shiva était déjà sur place, prête à en découdre avec lui. Et Dinah lui avait fracassé son masque, sans qu'il ne révèle son masque. Freeze aussi eut son mot à dire à propos de cela, mais ce soir, Victor ne serait pas mon pire ennemi. Non, ce soir, on allait mettre un terme à une menace pire que le cryogéniste givré. Arrivant sur place, il fallait maintenant me montrer plus dur. Reprenant le communicateur, j'appelle mes alliés. Je jauge Shiva, je ne sais pas pourquoi elle est là, mais ce n'était pas innocent. C'était certain. Que venait faire Ra's Al Ghul ici-même. Inutile de chercher pourquoi Shiva est ici, elle travaille toujours pour le Démon après tout. Appelant mes alliés, ma voix se fait plus pressante. Batwoman était en danger, et je ne pouvais pas encore m'occuper d'elle pour le moment.

- "Batwing, Nightwing, Flamebird, allez voir ce que devient Batwoman dans l'immeuble. Retrouvez-là."


Me dirigeant vers le Grand Duc qui est à terre, je prend mon temps et je savoure ce qui allait se passer. D'un geste, je lui écrase le nez à travers le reste du masque après un coup fort contre le visage. Nous allions porter le coup de grâce, très bientôt, et les Ergots seraient renvoyés dans une cage à Blackgate. Quand au Grand Duc, il ne serait plus un problème pour personne. Je saisis le corps presque brisé de ce crétin et je le traine en le soutenant par le bras bionique. Un regard pour la jeune femme répondant au nom de Shiva, je venais réclamer mon trophée après tout. Je m'arrête devant elle, nous sommes à quelques centimètres l'un de l'autre. L'idée d'avoir une alliée de plus était tentante oui, mais elle avait déjà à mes yeux, une loyauté envers la Ligue des Ombres. Elle devrait faire ses preuves si elle désirait m'assister, ce dont je doutais, et quand je verrai son travail dans les rues, nous en rediscuterions. Mais cette vie de justicier, je ne la souhaite à personne et surtout pas à elle, elle serait dangereuse, non pas pour la ville, mais pour elle-même surtout. Je lève le corps de l'Ergot grâce à mon bras bionique et je le montre aux Ergots qui combattent encore. Cette fois, c'était terminé.

- "Cessez le combat, Ergots ! Votre Cour et vos maitres sont vaincus !"


Je jette le corps du Grand Duc, tous allaient enfin voir son affreux visage. Tous les Gothamites, une fois le brouillard levé, verraient le visage du responsable de cette abomination. La Cour des Hiboux touchait à sa fin, et j'y veillerai.



- Batman a maitrisé Ballard.
- Avec Shiva, nous sommes au niveau du Grand Duc, son visage est encore camouflé par la brume mais je pense que "La Cour des Hiboux" va nous révéler qui il est réellement.
PS : J'ai eu l'accord pour le mettre à terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vengeur
Masculin Messages : 231
Date d'Inscription : 27/09/2016
avatar
Jessica Ann Moore
MessageSujet: Re: Le bûcher de Gotham - Intrigue pour tous.   Mer 3 Jan - 7:53

J'entend le message, je ne peux m’empêcher de sourire, voilà une nouvelle qui réchauffe les coeurs, du moins si on possède l'équipement adéquate. Je parle bien sur, d'armes frigorifiques ou de nature similaire et pas d'avoir un cœur. Tout le monde à un cœur, même les Ergots, du moins je le pense. Alors que je réfléchissais à comment utiliser l'information donnée, j'entendis une voix m'interpeller, au moment ou mon adversaire vint voir ses ardeurs se faire refroidir. Il me fallut quelques secondes pour réagir, bien sur je rattrapa sans soucis les billes lancées par Nightwing. Nightwing venait de m'appeler par ce nom de code que je m'étais auto-attribué, étais je entrain de rêver ? Quelque part au fond de moi, la fan que j'avais été se réveilla pour se transformer en midinette. Mes joues devinrent légèrement plus rouges et cela n'avait rien à voir avec une quelconque fatigue ou blessure. Je n'avais pas encore atteint ma limite, malgré le mal que me donnait l'Ergot. Ressaisit toi, ma fille, ce n'est pas le moment pour cela.   

Je regarde les trois billes, fait un signe de la tête pour le remercier et me lance à l'assaut de mon adversaire. Ce dernier semble perplexe, ne comprenant pas trop ce qui lui arrive, ni quel adversaire choisir. Je profite de cette seconde, pour placer mon attaque, celle-ci va faire mal et ne sera pas très propre. Il réagit enfin, il a fait son choix et ce dernier se tourne vers moi. Mais voilà c'est trop tard, les billes givrantes de sexy, mais faut pas y penser, Nightwing, faisaient leurs effets. Au meilleur de sa forme mon adversaire me dominait, que cela soit sur le plan physique que dans la maîtrise du combat. Mais au vu de son état, cet avantage avait disparut, sans parler du fait que sous l'effet du froid, ses capacités régénératrices et son endurance semblaient souffrir. Alors que pour ma part, j'étais au top de ma forme. La confiance que j'avais perçut dans le ton et dans le comportement de l'allié le plus ancien du Batman, m'avait boosté au delà de mes limites. Je pus éviter l'attaque de l'ergot sans trop de soucis et projeta l'une des billes en plein dans sa face. Celle-ci explosa à l'impact libérant son contenu et commençant à geler le visage de ma cible. Ce dernier dans un réflexe, arracha son masque laissant apparaître un visage haineux, qui offrait un spectacle digne d'un maquillage de film d'horreur. Sous l'effet du gel, sa régénération avait stoppé et on pouvait encore voir les stigmates des tirs qu'Eddy avait réalisé, sans parler de mon propre ouvrage sur ses yeux. D'ailleurs je lança un coup de poing vers l'un de ces derniers, le seul encore en étant. Mon bras fut intercepté et la lame de l'Ergot traversa la protection de mon manteau pour venir entailler mon bras. Coupure peu profonde, mais qui demandera des points et laissera une légère cicatrice. Mais ma diversion avait marché, la paume de mon autre main vint s'écraser sur la cavité orbitale ravagé par mes doigts. Peu après la bille y éclata, libérant le gel réfrigérant à l'intérieur même de celle-ci. L'Ergot ma frappa, au visage, d'un revers de la main que je ne pus éviter. Sous la force de son coup je perdit l'équilibre, mais des années de danse et de pratique de sports de combat avaient ancré dans mon corps certains réflexes. Pivotant sur moi même et utilisant le déséquilibre, je vint frapper l'Ergot au niveau de son visage, à l'aide du talon de mon pied droit. A une certaine époque, pas si lointaine, il m'arrivait de lever la jambe pour le plaisir de certains. Mais cette fois-ci, il n'y eu aucun plaisir offert, si ce n'est pour moi lorsque je sentis mon talon briser la mâchoire de mon adversaire. Ce dernier était sonné, voir plus que cela sous l'effet combiné de mon coup et de l'intérieur de son crane qui gelait. Il me restait une dernière bille et je comptais bien l'utiliser, alors que je terminais mon mouvement acrobatique par une roulade assez peu gracieuse. Que voulez-vous, l’élan donner par mon cou, la force d'inertie ou toute autre règle de physique, la douleur qui me vrillait les côtes, tout cela me fit perdre l'équilibre. Quoi qu'il en soit, une fois revenue sur mes jambes, je lança ma dernière bille. Celle-ci atteignit l'Ergot au niveau de son torse, à l'emplacement de son cœur. S'il s'était agit d'un tir, j'y aurais logé trois balles. Mais je ne m’arrêta pas là et vins le plaquer assez brutalement qui possible, avant de le retourner face contre terre et lui ligoter les mains dans le dos. Il semblerait que j'avais gardé quelques réflexes de mon époque au sein du GCPD. Mes instructeurs, m'avaient toujours félicité pour ma maîtrise de cette technique de neutralisation, même s'ils me trouvaient un peu trop brutal. Mais que voulez-vous, il fallait bien faire comprendre à tout ces criminels que la voie qu'ils avaient choisit, les conduisait vers la douleur. Ceci ne concernait peut être pas l'Ergot, car il gisait sous moi inconscient. Sans sa capacité à se régénérer, il subissait le contre coup de toutes les blessures qu'il avait subit. D'ailleurs il n'était pas le seul, je prendrais bien un bain et pourquoi pas avec Nightwing ou Batwoman. Mais trêve de rêverie, le message que je capta me ramena à la réalité. Même si on semblait remporter la victoire, certains des nôtres étaient encore en danger, de plus la situation n'était pas sous contrôle. 



HRP:
> je viens de neutraliser Alton Carver, grace aux billes de Nightwing, il est ficelé et prêt à être livré.
> J'observe la situation, soufflant un peu, 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte fondateur
Masculin Messages : 1010
Date d'Inscription : 22/03/2016
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Légende Urbaine.
☠ Relations conflictuelles :: ► Batman, Le Pingouin, Jeremiah Arkham, Sébastian Hady, Lincoln March, Bruce Wayne, Oliver Queen, Robert Kane.
♣ Vos Alliés : : ► L'Ergot.
avatar
La Cour des Hiboux
MessageSujet: Re: Le bûcher de Gotham - Intrigue pour tous.   Jeu 4 Jan - 20:35


La Chute du Hibou


La fin est le début de quelque chose d'autre. Bon ou mauvais, il faut l'embrasser


La fin de la Cour des Hiboux. Non, ce ne pouvait pas être possible, ce n'était pas possible, cela ne se pouvait pas ! De toutes parts, les Ergots faisaient face à des héros et des héroïnes qui venaient de découvrir le terrible secret. Ils venaient de faire la découverte de l'ultime faiblesse, mais pourtant, pourtant la chaleur ambiante pourrait reprendre non ? C'était la fin, le masque brisé, on pouvait voir les traits d'un homme que tous avaient déjà vu au moins une fois dans un journal. Le masque était tombé et tandis que Batman avait trainé l'homme, le Grand Duc sur la place, ce-dernier était vaincu. Rapprochant sa main vers la bouche, il en était venu à une dernière action de courage, qui selon son esprit, serait cité comme dans toutes les grandes légendes. Il se voyait déjà au Valhalla, parmi les dieux, parmi les héros, il se voyait en sauveur de Gotham City, mais il avait échoué. Mais il avait perdu, et pourtant, tout était si bien parti. Hady et son accident, l'attaque du Manoir Wayne, les exécutions de criminels sur ce Plaza même, tout cela avait été une réussite. Le point parfait fut la capture du Batman et de son bras qui fut tranché aux yeux et à la vue de tous, de tous les membres de la Cour. Mais depuis que cette milice avait arrêté de nombreux membres de la Cour, tout avait changé. Gotham s'était rebellée contre l'homme qui était maintenant à la vue de tous. Tous pouvaient le voir, sur les caméras on retransmettait en direct son visage. L'homme avait les traits fins, gracieux et pourtant, ce soir, il exprimait la colère. C'était le candidat raté au poste de procureur de Gotham City, le dénommé Lincoln March. Perdant des dernières nominations au poste de procureur de la ville, March s'était enterré au plus profond d'un terrier avant de revenir sous les traits du Grand Duc, maitre de la Cour des Hiboux. Est-ce qu'il était le véritable Grand Duc ? Peut-être que oui, peut-être que non. En tout cas, lui qui avait tant espéré devenir un procureur exemplaire, lui qui a eu un parcours aussi parfait que James R. Specter, s'était laissé entrainer dans le gouffre de la haine et de la jalousie. Gotham City devait être purgée. Alors que Batman suspendait son corps face à une foule qui ne comprenait plus rien, March, dont le sang s'écoulait de la bouche, eut un rire amer avant de briser le silence, face à tous. Il toussota, du sang coule encore un peu de sa bouche.

"Bande de crétins, guignols, vous n'êtes que des menteurs et des traitres. Cette ville va exploser, elle finira par exploser et vous regretterez de ne pas m'avoir écouté, de ne pas avoir accepté le destin que j'offrais pour cette ville ..."


La cape du Grand Duc se déchira et il tomba à terre, il tousse une nouvelle fois, un sourire sur le visage. Tandis que les Ergots étaient en train de perdre, tandis que beaucoup d'autres étaient en train de se faire battre par les justiciers, tandis que ses bûchers s'éteignaient, le calme reprit place. Il tenta de se lever, de se dresser face à Batman, mais il n'y arriva pas. C'était le reflet du miroir, quelqu'un qui était brisé, quelqu'un qui avait espéré pouvoir saisir une chance de rendre Gotham City plus pure, plus lumineuse, et sans crime. Il était le reflet brisé de l'espoir, d'un homme qui avait cru qu'il pourrait avoir un destin, un destin unique et qui s'était heurté au mur de la réalité. Alors, il s'était enfoncé dans ce sentier dangereux qu'offrait la Cour des Hiboux. Depuis combien de temps Lincoln March faisait parti de la Cour des Hiboux ? Nul ne le sait. Alors qu'il se traine sur le pavé du Plaza, il ricane une nouvelle fois avant de se reposer sur le dos, face à Batman, et face à tous les autres. Population, Justiciers, Ergots, personne ne pouvait comprendre son point de vue, personne. Mais maintenant, tout cela n'avait plus d'importance, tout était en train d'avancer, tout se mettait en place. Le plan ? Y'en avait-il vraiment un ? Pouvions-nous dire que la Cour des Hiboux avait prévu un tel déballage devant toute cette foule, devant la presse ? La Cour des Hiboux était toujours revenue de toutes façons, qu'importe ce qui se passait, elle revenait toujours, car elle était intérieure à Gotham City, trop ancrée pour en être délogée, mais ce soir, elle venait de perdre son leader, et ses membres étaient actuellement visés par la justice, grâce aux Tyger de Strange et de Cobblepot. Ce soir, la Cour était plus affaiblie que jamais, tandis que les Ergots se voyaient vaincus par des êtres qu'ils n'auraient jamais cru capables de leur tenir tête. La tête de l'hydre était coupée, mais elle repousserait, un jour.

"Il est trop tard ... Le poison coule déjà dans mes veines. Je quitte ... Cette ville en héros. Je vais ... Inspirer une génération de gens, et je serai leur héros, leur légende. Personne ne m'oubliera ... Moi ... Lincoln March ... Grand Duc de ..."


Et il s'éteignit, son visage souriait, ses yeux étaient dirigés vers le ciel pollué de Gotham City. Il était mort, mort devant cette mairie, mort devant ce bureau du Procureur. Il se voulait le martyre de la Cour des Hiboux, il voulait être la légende qui ferait entrer la Cour des Hiboux dans une nouvelle ère. Peut-être qu'il y arrivera ? Peut-être que sa mort et ses idéaux seront repris par quelqu'un d'autre ? L'avenir le dira. En tout cas, alors que les camions de maintenance et de nettoyage des voies routières commençaient à retirer les blocus autour du Plaza, les premières voitures de police entrèrent sur la grande place de la ville. Les camions frigorifiques ne tarderaient pas non plus. Tout allait enfin se terminer, pouvait-on vraiment l'espérer ? Que dire de tout ce qui s'était passé ce soir ? La Cour des Hiboux était-elle vraiment triomphante ? Quelque part, on pouvait le penser. Elle allait alimenter les fantasmes, les rêves de justice implacables de nombreux justiciers ou de nombreux fous qui voudront se faire justice eux-mêmes. Mais de l'autre, c'était aussi la fin d'une institution qui datait depuis la guerre d'indépendance des USA, dans les années 1770. La Cour des Hiboux prenait fin ce soir. La plupart des Ergots allaient être arrêtés et transférés à Blackgate, dans des caissons frigorifiques, tandis que ceux encore en cavale ne tarderaient pas à se cacher à nouveau dans les entrailles de la terre. La guerre était finie, pour le moment.

Ce soir, c'était la fin d'une époque.
Qu'est-ce que Gotham réserve désormais ?
Quelle menace rôde désormais en ville ? L'avenir le dira.

Fort heureusement, on peut compter sur des héros, des citoyens, et même des criminels qui se sont battus pour une chose : Pour que Gotham ne devienne jamais le perchoir de la Cour des Hiboux, le perchoir d'une justice violente et expéditive. Une Gotham sanglante ne verrait pas le jour, pas ce soir.

Gotham City Rebirth



- Je vous laisse me faire votre plus belle conclusion à ce sujet.
- Lâchez-vous et surprenez-moi smile

Je tiens à tous vous remercier. Vous avez été géniaux, vous êtes des membres géniaux.
Vous avez fait vivre un gros RP et malgré tous les messages et postes, vous avez été ingénieux et imaginatifs. Un grand merci à vous tous, qui faites vivre ce forum.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gothamcityrebirth.forumactif.org
avatarInvité
MessageSujet: Re: Le bûcher de Gotham - Intrigue pour tous.   Ven 5 Jan - 0:17

Black Crowns Tant de choses se passent entre le moment où elle s'appuie et celui où elle se retrouve à retenir Helena. Il y a déjà Flamebird qui l'aide, compresse sa blessure à l'aide d'un tissu déchiré issu de sa cape. Puis, alors que tout semble partir en vrille de glace et de coups, le bâtiment où Batwoman s'effondre. Flamebird part alors en courant lorsque Dinah la pousse non sans lui jeter un regard sérieux. Mais Canary lui dit, elle lui dit qu'elle est sûre que Batwoman est vivante. Elle lui passe d'ailleurs un petit appareil capable de reproduire temporairement le cri du Canary, afin qu'elle puisse déblayer les débris; il faut juste qu'elle l'utilise à bon escient car à un moment les circuits vont fondre. Quand la blessée relève la tête, empêchant toujours Huntress de l'emmener loin de tout ça, elle ne peut que constater avec gravité la chose suivante : C'est vraiment la merde. Et ces pourris osent se dire garants de la justice et du bonheur de Gotham.
"Attends.
- Canary, arrête. Tu n'es pas en état de ...
- Chérie. J'ai vécu pire, tu te rappelles ?"
Huntress semble désarmée face au puissant regard de sa leader et amie. Elle sait pour ce qui a été d'avant, tout comme Zynda ou bien Tatsu, mais est-ce que cela compte vraiment comme une justification plausible ? Pourtant, Helena aide Dinah à se redresser, la soutient coûte que coûte dans ce projet insensé et dangereux; pour sa vie. Et la blonde, même pantelante, même secouée par une vague de transpiration étouffant ses pores, se tient face à ce qui semble être la conclusion de cette folie. Le Grand Duc est tombé, Batman l'a mis à terre. Mais Dinah ne ressent aucune fierté, aucune euphorie en voyant l'hécatombe autour d'elle, lors de ces quelques moments où ses yeux ne lui jouent aucun tour. Puis, elle voit Victor Fries au loin, et le fusille du regard avant de lancer via son communicateur, d'une voix faiblarde à ceux qui écouteront enfin ses messages
"Il faut choper Fries.
- Tu n'es pas sérieuse.
- J'ai ... l'air de rire ?"
Les deux justicières se fusillent du regard un moment, avant que Dinah ne tente d'amorcer la marche. Une marche bien vite stoppée par Huntress. Là, l'arbalétière commence à perdre patience face au côté têtu de sa collègue. Mais la voix de Tatsu les empêche fort heureusement de s'éviscérer.
"Ici Katana, le GCPD arrive avec les camions frigorifiques demandés. Je vous prends au passage, Huntress, Canary.
- Là. Tu vois. Je vais me faire dorloter."
Puis, vient le moment où le Grand Duc déchu commence son speech dramatique. Elle reconnaît soudain Lincoln March et fronce les sourcils, tandis qu'Huntress semble sans voix. Alors comme ça, il s'est pris pour un de ces emplumés, de ces ... timbrés. Et dire que ce gars était candidat au poste de procureur, la blague. Alors qu'Huntress regarde avec une certaine horreur ce qui suit, où l'homme saigne, hurle sa haine décadente au visage de Batman, et de ses alliés. Vient ensuite son dernier élan dramatique, où le poison soit disant coule dans ses veines. Ce n'est pas comme procureur qu'il aurait percé, ce gusse, mais comme acteur dans des tragédies. Dinah lâche un râle en sentant sa blessure venir la tirailler et tenter de lui couper le sifflet. Katana arrive à ce moment là dans une jeep. Huntress allonge Canary à l'arrière, puis vient s'installer aux côtés de Tatsu avant que celle-ci n'enclenche une violente accélération. Pas le temps de rester sur place et surtout de se faire prendre par les secouristes; il faut soigner Dinah sans que son identité soit rendue publique.  
"Alors ... ça va vraiment se finir comme ça ... cette Cour.
- Je ne pense pas. Une société centenaire est comme le chêne. Ses racines sont détruites, mais ses fruits restent.
- Si jamais on recroise ... Flamebird, ou Batwoman ... il faudra les remercier.
Je devrai les remercier. Et Fries ? Zynda ?

- Dinah. Lâche la bride. Notre priorité c'est toi. Laisse les autres l'embarquer. Et si ils ne le font pas, tu n'auras qu'à leur botter le cul."
Dinah grogne en réponse.
"Ce serait cool que tu en mettes un à Batman. Comme ça, tu pourras me dire si c'est aussi ferme que ses ... convictions."
Huntress se met à rire, tandis que la leader des Birds of Prey écrase sa paume contre son visage, en signe de désespoir.

***

Ça fait une semaine qu'elle est maintenant en convalescence. Les filles lui rapportent les derniers faits à Gotham, Lou vient lui donner tous les papiers qu'elle n'a jamais voulu signer non sans la regarder avec inquiétude. Il ne comprend même pas, blessée comme elle est, comment sa patronne peut venir dans ce bureau s'affaler et tenter de régler des détails qui auraient pu attendre encore huit jours. Mais il sait que Dinah, que ce soit dans sa vie de patronne de bar, ou bien justicière, ne veut pas rester sans rien faire. Elle est et restera une boule d'énergie, de volonté; agaçante et inspirante. Lou la regarde mâchonner son stylo, se prendre la tête avec l'administratif, tenter de se lever, bien que ses sutures soient encore fraîches ... depuis le rebord de cette porte de bureau. Et il sourit, avant de la refermer et d'aller engueuler les employés qui essaient de se la couler douce en pensant qu'il sera plus laxiste que la patronne absente.

Dinah inspire profondément quand enfin Lou disparaît. Elle pivote sur son siège, et se rend en roulant jusqu'à son mini frigo pour en sortir du martini blanc et du curucao. En fond, on peut voir l'écran de son ordinateur portable diffuser les informations récoltées sur le drame survenu à Plaza. On y voit des supposés analystes anti terrorisme débattre, des gens représentants de parti conservateur ou démocrate se déchirer sur la question de sécurité, voir même de l'éviction de l'actuel maire, Cobblepot. Elle vérifie à côté la liste de ses petits cadeaux faits aux membres du Réseau, rayant un nom de plus sur sa liste. Nightwing reçoit un ourson clignotant en caoutchouc, pour déstresser. Red Bat, une bague avec une chauve souris dessus. Nightlaw, une bouteille de whisky. Batwing, une chouette en papier. Ash Bird, un chalumeau à crèmes brûlées. De quoi les détendre, rire et leur faire oublier tout cela. Toute cette ... merde, par laquelle ils sont passés. Dinah a aussi envoyé des fleurs à Eddy, afin de lui souhaiter un prompt rétablissement. Ce con a été pris là dedans, aussi. Même chose pour Maggie et Gordon. Tant de conflits pour que justice soit faite, que justice soit rendue selon les règles de quelques uns. Toujours des tueries, du sang, alors qu'il faudrait juste trouver un moyen moins direct de calmer ces tarés. Certains veulent tuer les criminels maintenant. Elle peut les comprendre en soi. Mais elle ne le cautionnera pas. Sinon, elle aurait dû venger son mari, et tuer tant de membres du Pentagone. Et pour quoi ? Laisser un monde se rouler dans la peur ? Meh. Il faut vraiment être con et imbu de soi pour croire que la justice se règle dans le sang.
Pour les autres, les cadeaux viendront quand ils repointeront le bout de leur nez. Elle ferme ensuite les infos en continu en soupirant, passant une main dans ses cheveux machinalement avant de se lancer, finalement. Elle ouvre un canal de réception qu'elle a piqué à Babs, toujours ouvert depuis qu'elle n'est plus Oracle. Normalement ça mène à la Batcave. Quelle conne elle peut-être par moments. Mais ça l'amuse, de jouer par moments avec le feu. Le message visuel commence son enregistrement.

Le message :
 
Le sourire de Dinah s'agrandit et enfin, elle arrête l'enregistrement, avant de tout bonnement l'envoyer. Il ne reste plus que Flamebird et Batwoman, maintenant. Oui, il valait mieux savourer cette accalmie. Jusqu'au bout.

[size=30]©️[/size] 2981 12289 0


Dernière édition par Dinah Lance-Black Canary le Sam 6 Jan - 17:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen(ne)
Masculin Messages : 271
Date d'Inscription : 09/05/2017
Localisation : Appartement dans West Side

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Citoyen / mercenaire
☠ Relations conflictuelles :: ►Sam (un mafieux), Gormogon, Rolland Daggett (employeur)
♣ Vos Alliés : : ► Celestia Bell, Dinah Lance (Employeur),
avatar
Eddy Attano
MessageSujet: Re: Le bûcher de Gotham - Intrigue pour tous.   Ven 5 Jan - 23:26

Eddy avait répondu d’un signe de la tête aux encouragements de Gordon. Il tenta de se lever mais vu son état il valait mieux restez assis, il avait perdu beaucoup de sang. Avant qu’il ne puisse faire quoique soit d’autre, Eddy perdit connaissance.
A son réveil, il n’y avait plus aucun bruit.
Il se releva, difficilement, le couteau toujours planté dans son épaule. Son bras valide il récupéra son arme.
Il fit le tour du totem appuyé sur celui-ci, pour découvrir Batman empoignant le grand-duc.
Eddy assista au pathétique discours de celui, qui prit fin avec sa vie.
Il marcha encore quelque instant avant de s’écrouler de tout son poids.
Ensuite ce ne fut que des flashs.
Des policiers qui le retourne, des ambulanciers qui le pose dans un brancard, l’emmène dans une ambulance. Les plafonds d’un hôpital, des infirmiers et des médecins qui parle. La lumière, puis l’obscurité.
 

 -----------------------

 
Cela faisait maintenant 3 jours qu’Eddy était à l’hôpital. 3 côtes cassées, plusieurs points de suture pour son épaule et la mâchoire légèrement fissuré. Les médecins l’avaient félicité pour sa capacité de récupération, il devrait sortir dans quelques jours, le temps que toutes ses lésions se referment correctement.
Il se leva de son lit, entra dans sa salle de bain, il se passa un peu d’eau sur le visage. Il se regarda dans le miroir et rit, en se caressant la joue, elle était encore bien enflée. Cette saleté d’hiboux ne l’avait pas raté.
Il sortit de la salle de bain.
Se dirigea vers la fenêtre, quelques rayons de soleil semble fuiter de ce ciel toujours gris.
Il avait encore du mal à croire ce qu’il s’était passé.
Une ville de fou… Littéralement.
Il passa à côté des fleurs que Dinah lui a envoyées. Il souriait, Il se demandait comment il allait être accueilli au boulot à son retour.
Arrivé à la fenêtre, il prit appuie sur celle-ci avec son avant-bras valide.
Il observa la ville. La vie avait repris son cours comme si de rien n’était.
Eddy avait suivi les news, rien d’intéressant, personne ne racontait vraiment ce qu’il s’était passé, et il avait droit à un éloge constante des justicier ou des policiers. Avec de temps en temps, des interviews de citoyen qui donnait raison aux hiboux, ou des théories farfelu sur ces hiboux.
Une ville de fou, une véritable ville de fou.
Et pourtant, Après cette soirée il commençait à respecter le Batman, il avait su prendre une vie quand cela était nécessaire. Il avait tué le Grand-duc. Pourrait-il faire cela une autre fois pour correctement protéger cette villes. Cette ville bourré de monstre, d'erreur de la nature qui se prenait pour des dieux, comme ces ergots, ou ce Mister freeze, ou ce zombie geant qui aurait dû brûler comme cet autre maniaque.
Même si Eddy répugnait en partie cette ville, celle-ci l’appelait. Il devait rester et continuer à se battre, pour protéger ce qui devait l’être. Tous ceux sur lesquels Batman ne pouvait veiller ou qu’il ne pouvait éliminer.
Eddy regarda son arme posé sur le bord de la fenêtre.
Il soupira puis sourit.
Même si il ne l’acceptait pas vraiment il vivait pour l’action, l’intensité du combat.

Mais surtout pour la Justice.


Dernière édition par Eddy Attano le Ven 5 Jan - 23:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 2299
Date d'Inscription : 13/12/2016
Localisation : Gotham City - Manoir Wayne

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Chevalier Noir / Play-Boy Millionnaire.
☠ Relations conflictuelles :: ► Joker, Double-Face, Pingouin, Harley Quinn, Poison Ivy, Black Mask, Le Chapelier Fou, Magpie, White Rabbit. Etc.
♣ Vos Alliés : : ► Nightwing, Robin, Damian Wayne, James Gordon, Alfred Pennyworth, Cassandra Cain, Kate Kane. Etc.
avatar
Bruce Wayne / Batman
MessageSujet: Re: Le bûcher de Gotham - Intrigue pour tous.   Ven 5 Jan - 23:41

Batman
The Dark Knight
The Dark Knight.

Le dur réveil, malgré la victoire qui était si douce. J'aurais cru que cela me procurerait un sentiment de victoire, mais tout cela n'était qu'une amère victoire, une défaite au gout d'inachevé. March était mort, et alors que je réfléchissais à tout ce qui s'était passé jusqu'à maintenant, je me dis que tout ça fut vain au final non ?Maintenant, j'étais dans la réalité, j'étais devant le fait accompli, devant la mise à mort de Lincoln March, l'ancien candidat perdant de l'élection pour le poste de procureur de la ville. J'avais connu cet homme et il avait échoué dans le monde du crime. Pourquoi ? J'écoute son dernier témoignage, son testament pour la ville de Gotham City. Il semblerait que la folie l'ait carrément propulsé au stade où il se prenait pour Dieu le père. Je ne lui laisserai pas la chance de faire le moindre mal aux citoyens de ma ville. Ils étaient hébétés par cette révélation oui, mais ce n'était qu'une question de temps avant que ceux-ci oublient le chapitre de la Cour des Hiboux, tout ça, c'était bien terminé ... Pour le moment. Bien que cela puisse être improbable, les choses dont March était capable étaient surprenantes. Il en était capable oui, il pouvait se prendre pour Dieu et faire ce qu'il avait en tête. Mais maintenant, il était mort, il avait perdu la partie et maintenant, la Cour des Hiboux n'était plus rien. Les derniers Ergots se rendaient, d'autres avaient jugé bon de s'enfuir et de quitter l'endroit. C'était la meilleure fin pour eux. En fuyant, ils se condamnaient eux-mêmes à être rattrapés un jour où l'autre, ce n'était qu'une question de temps. Son projet allait enfin capoter, tout ce que j'avais enduré prenait fin maintenant, dans cette dernière minute, et même si de nombreux criminels venaient de s'interposer, d'autres plus dangereux comme le Joker étaient hors d'état de nuire pour le moment.

"C'est fini, Ergots ... C'est terminé."


Je garde mon calme, et je me renferme, suite à tout ce qui venait de se passer ces derniers mois. Toute cette haine accumulée, tout ce sentiment de frustration, toute ces vies perdues, tout ça à cause d'un délire divin qu'il avait en tête. Alors que je repensais à tout ce qui s'était passé : Hurt, Hady, les mensonges, Fox, Black Mask, Joker, toute ma frustration venait de cette Cour, de ceux qui avaient ordonné la mort de mes parents, maintenant j'en étais absolument certain, et de eux seuls. Toute ma colère n'avait pas vraiment été relâchée, et même si l'envie me prenait de lui faire très très mal, je devais me contenir, et me rappeler de ce que Gordon m'a souvent dit. De ne jamais dépasser la limite que nous nous étions imposés : Jamais. Alors que je m'avance pour relever son cadavre et pour l'emmener ailleurs, sa dépouille ne méritait quand même pas la vindicte populaire. Après tout, avant de sombrer, il fut un porte-étendard non ? L'important maintenant, c'était de sortir les gens de cet endroit, de les sortir du Gotham Plaza et de faire en sorte que les choses reviennent à la normale. Il y avait les équipes de maintenance et d'entretien de la ville qui s'occupaient de désengorger les accès au Plaza, tout irait mieux dans quelques heures, et tandis que j'adressais un regard en biais à Lady Shiva, je tenais à lui faire un petit signe de la tête pour la remercier d'avoir agi. Après tout, ce n'était pas son combat, et puis, elle était de base, désintéressé à l'avenir de cette ville. Je pouvais compter sur tous mes alliés aussi, qui m'avaient grandement aidé pour sauver la situation ce soir. Alors que je reprend la conversation sur le canal du Réseau, je reprend de ma voix.

"Occupez-vous de rapatrier les blessés, on se revoit au bunker dans quelques heures. J'ai quelques petites choses à faire avant."


Je tenais toujours le corps de Lincoln March, la haine au ventre, de devoir porter son corps jusqu'à la Batmobile. Le règne de terreur de la Cour des Hiboux était terminé. C'était fini. Je marche en direction de la voiture tout en affrontant les regards de la population, des policiers, des passants, mes alliés sont sans doute déjà partis, après avoir secouru nos alliés. Alfred m'annonce que la ville était sauvée, et que nous avions sauvés des gens qui ne le méritaient, pour la plupart, certes pas, mais que c'était notre devoir de le faire après tout. J'étais fatigué, il me fallait quelques vacances après tout. Le cauchemar était terminé. Alors que je continue d'avancer, je vois au loin des voitures et des camions de la police se diriger vers nous. Elles venaient pour récupérer les gens qui avaient été victimes de Lincoln March, ainsi que pour les Ergots. Je sens comme quelque chose dans l'air, quelque chose de nouveau et d'agréable, comme un espoir qui s'ouvre à nous. J'aimerais pouvoir y croire. Regardant les gens qui m'entourent, je fis un signe à un Harvey Bullock complètement décontenancé par les évènements, s'interrogeant sur ce qui vient de se passer.

"Faites en sorte qu'on se souvienne de Lincoln March comme d'un homme de vertu. Pas comme celui d'un assassin."


C'était la meilleure des choses à faire. Garder en tête ce qu'il avait fait, et rayer de l'histoire la Cour des Hiboux pour de bon. En occultant tout cela, nous effacerions avec le temps, la Cour et ses vieilles institutions. Il le fallait.

_____________

Quelques heures plus tard, je me trouve aux abords du Manoir Wayne, après avoir creusé pendant une bonne heure, une tombe était prête pour ensevelir le corps de March. Quoiqu'il puisse arriver, personne ne devait mettre la main sur son corps. C'était le mieux à faire pour ne pas qu'on en fasse un martyre. Il avait raison sur un point, malheureusement, son combat risque d'attirer et d'influencer une partie de la ville de Gotham City. Des gens voudront se faire justice eux-mêmes. Ils souhaiteront peut-être même, ramener l'esprit de la Cour des Hiboux à la vie. Mais pas ce soir, ni demain, car j'y veillerai. Gotham City n'a plus besoin de la Cour des Hiboux, elle n'en aura plus jamais besoin, car maintenant, c'était à Batman que revenait la ville de Gotham. Tandis que je plaçais le corps de March dans un cercueil en sapin, et que je refermais le trou que j'avais creusé, je me murmure qu'il était temps maintenant de clore le dossier de la mort de mes parents. Au fond, c'était une fin de série noire d'un polar, c'était un film qui se terminait, mais l'histoire, elle, continuait. Il fallait continuer de vivre. March était un héros, et il fallait quand même que personne ne l'oublie. Ce serait un rappel pour tous, un rappel qui nous signifierait que nous sommes tous faillibles, et que, malgré les changements de route, les actions, monstrueuses ou non, ne sont pas oubliées, et ils doivent aussi me rappeler que je peux très bien tomber dans cette faille de ténèbres qui m'appelle encore chaque nuit. Quittant les lieux, je ferai en sorte que la végétation recouvre cette tombe à jamais.

_____________

Une semaine après, j'eus la belle surprise d'écouter le message de Dinah. Je m'autorise à sourire. Peut-être que je me permettrais d'inviter Dinah à venir diner un de ces soirs, peut-être que je pourrais profiter d'un peu de temps avec elle, histoire d'oublier nos rondes nocturnes pour quelques heures ? Je l'espérais personnellement. Dinah et moi, on était semblables après tout ... Oui, on a fait quelque chose de bien pour Gotham City. Après, je ne sais pas ce que réserve le futur, mais quelque chose me dit qu'on peut compter sur nos héros du Réseau, qu'on peut compter sur cette jeunesse qui avait réussi quelque chose de grand ce soir-là. J'enregistre le message de Dinah dans le Bat-Ordinateur, j'étais fier d'eux. Ils avaient tous bien gérés cette situation, même Batwoman et ses alliées. Mais le crime, le crime ne se repose pas ... Il faut continuer la lutte. Ce soir, encore une fois, je patrouillerai dans les rues de la ville, comme toujours ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: Le bûcher de Gotham - Intrigue pour tous.   Sam 6 Jan - 17:36

Espoir & ChaosLa dernière image qu'avait eue Kate, c'était Mary Thurner alias une Ergot qui l'attaquait de manière colérique, mais les coups reçus ne semblaient pas viser Kate en soi. À croire que l'Ergot était en colère contre elle-même ou contre quelqu'un d'autre. Là-dessus, la rousse ne savait pas quoi penser, mais elle n'avait pas eu le temps de penser à quoi ce soit sur le coup. Un mauvais réflexe et elle avait activé les explosifs placés sur les piliers principaux du bâtiment où elle était en train de la combattre. Tout s'est écroulé sur les deux individus, les deux femmes en train de s'affronter pendant que dehors, les justiciers avaient trouvé le point faible des Ergots. Kate le savait un peu avant l'éboulement du bâtiment, mais en ayant vu une part d'humanité dans cette femme. La justicière n'avait plus envie de la congeler et de la tuer, mais plutôt de l'aider à devenir meilleure, qui sait. Après tout, elle combattait une Ergot, une personne dont elle ne connaissait pas le passé et qui n'était pas capable de parler. Peut-être que la Cour des Hiboux manipulait ses Ergot pour en faire des armes, c'était difficile à savoir sans avoir de preuve concrète. En tout cas, dans ce tas de gravats, de brique et tant d'autres, Kate pensait qu'elle était morte. Il faisait sombre, froid et elle ne sentait plus rien. Cependant, il y avait toujours ses bruits, c'était flou entre explosions, affrontements et cris même un son sourd se faisait entendre dans son casque, mais c'était si faible et impossible à comprendre.

Batwoman sent soudainement son corps se déplacer, comme si quelqu'un l'aidait à sortir des gravats, la douleur se faisait sentir et elle ouvrait ses yeux. La rousse voyait flou, la personne qui l'avait sauvé porté un costume noir et un masque de hiboux à moitié brisé. Cette femme Ergot venait-elle lui sauver la vie ? Difficile à le croire alors qu'il y a à peine cinq minutes, elles s'affrontaient dans un combat à mort. Pourquoi avait-elle fait ça ? Pour le moment, Kate était trop dans les vapes et souffrait le martyre pour lui poser des questions ou bien de repousser son adversaire. Soudain, elle sent son corps ne plus bouger, l'Ergot avait terminé de la déplacer et une piqûre se fait sentir, soudain, la douleur disparaît petit à petit. Elle venait de droguer Kate pour qu'elle ne souffre plus, bizarre qu'un assassin de la Cour ait ça sur elle. Le masque de Kate tombe au sol, à moitié brisé donc incapable de tenir sur son visage correctement. Mary a vu son visage, mais lui prête le sien pour que personne ne voit le visage de la justicière si quelqu'un venait à aller la chercher. Au vu de la défaite de la Cour des Hiboux, la femme Ergot décide de prendre la fuite en ayant vu Flamebird se dirigeait vers les lieux, un petit indice pour retrouver aisément Batwoman et là, elle partait dans l'ombre. Bette aide Kate à se relever par la suite, mais c'était difficile en ayant plus de force et les blessures de la rousse semblent graves, c'était un miracle si elle était encore en vie. Flamebird emmène Batwoman dans une ruelle sûre après avoir contacté Jacob pour venir les chercher. Quittant les lieux du combat sans donner de nouvelles à Batman ou à d'autres héros à cause de l'urgence à devoir aller soigner Kate. Or, Maggie a été mise au courant de la situation avec Kate.

*****

Washington, 23h30, après la victoire des justiciers face à la Cour des Hiboux.

Dans un bureau d'une organisation gouvernementale, devant un grand écran visionnant la totalité de l'affrontement de la Cour des Hiboux face aux justiciers de Gotham. Une femme aux cheveux blonds regarde le désastre que cette guerre a mené dans une ville, l'attitude des civils, le chaos et la folie peuvent apporter dans l'esprit des humains face à l'abus de héros en ville en ayant créé des monstres pour les défier. De la fumée traverse la pièce, l'odeur était connue de tous ceux ayant déjà mis les pieds dans ce bureau. Un bon cigare pour un personnage très important dans ce service, le directeur du DEO, Mister Bones. Il avait convoqué Cameron Chase pour lui présenter la situation actuelle à Gotham, il avait toujours un oeil dans Gotham afin de réussir son objectif : Découvrir l'identité du Batman et de le neutraliser à jamais. Cette violence, ces forces de l'ordre totalement inutile et vulnérable, le commissaire Gordon et l'inspecteur Sawyer ont été kidnappé chez eux. Alors que deux des leurs se sont fait avoir, rien n'a été fait, une secte prend place sur le Gotham Plaza et personne ne les stoppe ni même le procureur ou le maire. En voyant cela, Bones en est dégoûté et pour lui, tout est la faute du chevalier noir, car depuis sa naissance, d'autres héros ont apparu créant ainsi des psychopathes assoiffés de sang comme Le Joker ou Black Mask. Cameron savait qu'elle allait être envoyée à Gotham, mais quelle sera sa mission dans cette ville du crime ? Bones avait une idée en tête et il allait expliquer la situation.

Directeur Bones, D.E.U.S.



« Quel désastre...Quand je vois ça, ça me désole. Pas vous, Agent Chase ? Et dire que si il n'y avait pas de justicier dans ce monde surtout à Gotham, il n'y aurait jamais eu une telle chose. Ce monde devient fou avec ces types en culotte et en collant. »

Cameron Chase - Agent du D.E.U.S.


« Je ne le fais pas dire, Bones. Cependant, vous ne m'avez pas invité à votre bureau pour faire que regarder cette vidéo prise par l'un de vos satellites espions, n'est-ce pas ? »

« Non, c'est vrai. Je compte mettre Batman et toute sa clique, hors d'état de nuire pour du bon. Cependant, il est vrai que je n'ai jamais su mettre la main sur une quelconque indice sur l'identité de la chauve-souris et s'en est même rageant. De plus, il est difficile de mettre la main sur l'un de ses complice comme Nightwing et Batgirl, ils sont bien incrusté dans sa bande. J'ai même remarqué des nouveaux batcollant dans sa team, peut-être facile à avoir, mais Batman doit bien les surveiller. »

« Hum...Ça ne sera pas une mince affaire si ils se trouvent tous dans le cercle du chevalier noir, mais je suppose que vous avez une idée sinon vous ne m'aurez pas appelé. »

« En effet !!! Parmi tous ses héros, il y en a une qui est à l'écart de Batman ! Et avec vos compétences, vous pouvez la dénicher, c'est Batwoman ! Cette rouquine semble faire cavalier seul ou parfois avec une certaine Flamebird. Je ne sais pas où ils vont chercher le nom de code, c'est rasoir. Bref, vous avez pour mission de trouver l'identité de Batwoman, de la capturer et ensuite, je mettrai mon plan en route en jouant certaines cartes de plus amusantes. Elle sera notre moyen d'atteindre le Batman. »

«Batwoman ? Hum...si elle fait cavalier seule, il sera donc plus facile à l'atteindre. À voir si elle entretient une relation conflictuelle avec Batman. »

De la fumée sort de la bouche de Bones, difficile de savoir si il sourit ou si il garde un air sérieux. « On va bientôt le savoir. »

****

Hôpital militaire de West Point,
Jacob Kane assit au chevet de sa fille.


Une semaine plus tard après l'affrontement contre la Cour des Hiboux, Kate est toujours dans un lit avec des tas de machines et dans le coma. Ses blessures se sont avéré plutôt graves, mais d'après Bette, sans l'aide de cette Ergot, Kate sera sans doute morte à l'heure qu'il est. Pour le moment, le médecin semble assez optimiste pour l'avenir de ma fille, mais personne ne sait qu'elle est Batwoman. J'ai utilisé mes droits en tant que Colonel et personnalité connu dans l'armée surtout ici avec mes relations pour la transférer en secret. Bette a fait en sorte que son costume soit brûlé, après tout, au vu de l'état du costume, il n'allait plus lui servir. En la voyant dans un tel état, il m'était difficile de penser qu'elle pourrait retourner sur le champ de bataille, reprendre le costume de Batwoman de sitôt. Cela fait deux fois que je la vois dans un tel état, la première fois fut contre l'Intergang de Bruno Mannheim. Ce type lui avait planté un couteau dans le coeur durant une cérémonie, mais Renee Montoya est intervenu pour la sauver. Mais Kate est une femme forte et endurante, elle avait pu rendre le coup à Mannheim pour en finir avec l'Intergang. Quand je te vois, tu ressembles beaucoup à ta mère, forte et caractérielle même si on dit que tu me ressembles aussi sur ces deux points-là. J'ai perdu ma première femme et ta soeur, je ne veux pas te perdre, Kate alors bats-toi et reviens à la maison. Je sais que malgré cette épreuve, tu revêtiras le costume de Batwoman et tu continueras à combattre le crime. Maggie est déjà venue te voir et elle a passé de longues heures à tes côtés. Cette femme tient beaucoup à toi malgré ta double vie, elle a besoin de toi, ma fille alors il est temps de te réveiller. RÉVEILLES-TOI ! ON A BESOIN DE TOI et GOTHAM A AUSSI BESOIN DE BATWOMAN !

Quelques heures plus tard.

La chambre d'hôpital de Kate semble silencieuse, il n'y avait plus de visiteur. Maggie, Bette et Jacob ne semblaient plus être présent, ils avaient besoin de repos sans doute. Pour Mags, elle devait avoir beaucoup à gérer avec ce qui s'était passé à Gotham. Allongée sur le lit, Kate semblait dormir paisiblement, pâle comme la neige, sereine et belle comme la Belle au bois dormant. Soudain, les yeux de la rousse s'ouvre lentement et avec un peu de mal. Un son faible en sortie. « Bethy...».

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Vengeur
Masculin Messages : 231
Date d'Inscription : 27/09/2016
avatar
Jessica Ann Moore
MessageSujet: Re: Le bûcher de Gotham - Intrigue pour tous.   Sam 6 Jan - 19:23

La victoire avait un gout amère, malgré le fait que la situation était de nouveau sous contrôle. Tout le monde n'avait put être sauvé et sans l'assistance de certains criminels aurions nous obtenu le même résultat. Quoiqu'il en soit, la cours des hiboux semblait avait donné sa dernière représentation, tous les ergots semblaient avoir été neutralisé, quand au Grand Duc il avait été neutralisé par Batman. Je lacha un soupir de fatigue et de soulagement, sans l'aide de Nightwing et ses billes de glace, c'est moi et non mon adversaire qui serait allongé. Je vis l'homme qui avait assisté Gordon, il n'était pas en forme, mais était vivant. Avec l'appel de Gordon, les forces de polices présentes commencèrent à reprendre la main, il était temps de disparaître. Je sentais mes blessures me lancer à chaque pas que je faisais, mais bon cela signifiait que j'étais vivante. Avant que mes anciens collègues arrivent à hauteur de moi, je m'étais glissé dans l'ombre. Je ne pouvais pas me permettre de me retrouver à l’hôpital à répondre à tout un tas de questions.  Si pour l'instant les Justiciers n'étaient pas officiellement recherché, on n'était pas non plus en odeur de sainteté. Utilisant mon grappin, je m'éleva afin d'atteindre le toit le plus proche. Oh, je ne comptais pas courir sur les toits et sauter de l'un à l'autre. Mais seulement m'éloigner afin de pouvoir récupérer ma moto et me rendre au bunker du réseau. Une fois là bas, je pourrais suturer mes plaies et souffler avant de retourner à ma vie civiles. Je restais à l'écoute, afin de prendre des nouvelles de mes camarades. 

Retrouver ma moto fut aisé, quitter la zone un peu moins. Les forces de police arrivaient de partout, sans compter avec les secours. Mais je parviens à me glisser entre les divers véhicules. Il n'était pas très responsable de piloter dans mon état, mais ne vous inquiétez pas je n'allais pas faire de cascades ou autres. Je parvins à rejoindre le QG du réseau en un seul morceau, ce dernier s'activa lorsqu'il me reconnut. Des informations sur les événements arrivaient, permettant de suivre le déroulement des opérations de GCPD. Je ne m'y intéressa pas, me dirigeant vers l'infirmerie. Il n'est pas toujours facile de se recoudre soi-même, mais par chance j'avais l'habitude et puis les blessures nécessitants des points étaient accessibles. Recousue, bandée, un antalgique pris, j'observa mon fidèle trench-coat. Ce dernier faisait grise mine, il n'allait pas tarder à rendre l'âme. Il faudrait que je pense à demander à Batman de l'aide pour mon équipement. Outre ma protection, il me fallait d'autres pistolets, de ceux qui n'étaient pas létaux. Mais bon cela pouvait attendre. Je me demanda si d'autres membres du réseau allait venir, ou bien si chacun allait se disperser et rentrer chez eux. D'ailleurs, il ne fallait pas que je traîne, je travaillais demain.

*******


Ce fut avec la tête des mauvais jours que je me réveillais, migraine et courbatures. Me rendant dans la salle de bain, pour une bonne douche, j'en profitais pour observer mon état général. Les bleus avaient disparut, l'hématome au niveau de mes côtes s'était quasiment résorbé. La fracture en dessus demandera encore quelques jours. Je pourrais enlever les points de suture d'ici un ou deux jours. Il me restait encore 5 heures avant d'aller bosser, largement le temps de prendre un déjeuner copieux et faire quelques exercices de base en douceur. De toute façon, mes côtes me rappelaient que je devais y aller molo avec elles. J'allumai la télé et tomba sur les informations, toutes les chaines sans exceptions revenaient sur les événements de la veille. Il y en avait pour tout les goûts en fonction de la tendance politique de ces dernières. Quoiqu'il en soit, tout le monde attendait une réponse du Maire, ainsi que du chef de la police. Ce n'était pas la première fois que Gotham se retrouvait kidnappée par un illuminé, mais ce n'était pas si fréquent que cela non plus. Surtout que les moyens déployés par la Cours avaient dut demandé des semaines de préparation voir plus. Quoiqu'il en soit, je zappant rapidement, préférant une chaîne musicale. J'aurais tout le temps de me tenir informé de la suite des événements. Douchée, réveillée, rassasiée, ayant retrouvé une tête humaine, je sauta dans mes vêtements et me décida à aller me promener. La rue était un excellent endroit pour entendre les nouvelles et je préférais ce média à celui des chaines télévisées. Quelques heures plus tard, j'arrivais au Black Canary Club, prête à prendre mon service. J'avais entendu de nombreuses rumeurs, durant ma promenade et j'étais certaine qu'ici aussi, on allait parler de ce qui s'était passé la nuit précédente. Étrangement, ce ne fut pas le sujet le plus commenté, quoique chacun prenait des nouvelles d'où on se trouvait durant ce dernier. Il me fut facile de trouver une histoire, d'ailleurs je ne mentis nullement, je me contentas de me taire sur mon rôle.

HRP: possibilité d'un RP au bunker du Réseau si certains y vont.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen(ne)
Masculin Messages : 143
Date d'Inscription : 27/08/2017
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ► Psychiatre à Arkham.
☠ Relations conflictuelles :: ► Le Batman
♣ Vos Alliés : : ► Nous verrons cela.
avatar
Hugo Strange
MessageSujet: Re: Le bûcher de Gotham - Intrigue pour tous.   Lun 8 Jan - 11:06

Le combat reprend sur le Gotham Plaza alors que je tente de m'échapper, et je sens cet air tendu entre les héros et leurs Némésis volants et plumeux. Il y'a bien quelque chose qui ne va pas et je le sais, je le détermine et je comprend cette ambiance électrique. Je fronce les sourcils tandis que reprend le grand combat, celui qui va déterminer ce que Gotham deviendra. Je rehausse mes lunettes, avec un petit sourire, expertisant tout l'environnement autour de moi, prenant confiance dans mes gestes pour me sortir de cet enfer, prenant de l'assurance tel un Alexandre prêt à conquérir toute la Macédoine et l'Asie. J'étais de la trempe des vainqueurs après tout, un surhomme prêt à évoluer dans un monde glacé et froid comme le vingtième siècle. Alors que je fuyais vers la Mairie, j'arrive vers un des gardes qui avait bouclé l'endroit pour protéger le Maire de Gotham City. Il fallait qu'il lance les Tyger. Du moins, s'il y'arrivait.

<< Laissez-moi entrer, sombre crétin ! Je suis le docteur Strange ! >>

On me laisse entrer et quelques minutes après, on me donne de nouveaux vêtements et de quoi manger. C'est après ce grand épisode que je prend le verre d'eau avant de le porter à ma bouche. J'écoute patiemment le rapport de la police tenu par un officier du nom de Carlson sur le canal de la police. C'est dire si le nom de ce petit être m'intéresse fortuitement dans notre bon monde, son explication est simpliste, idiote, il ne connait pas son sujet parfaitement. Je prend mon micro avant d'envoyer mes ordres à la base Miagani. Il était temps que les Tyger prennent la situation sur le Plaza en main.

<< Envoyez les Tyger au Plaza ! Maintenant ! ... Comment ? ... Pas sur place avant vingt minutes ? ... Incapable ! >>

J'enrageais de colère tout dire, et maintenant qu'on en était là, je me met à casser le verre d'eau, à le serrer très fort dans ma main et ... Et boum. Cela allait faire mouche et du sang perlait un peu dans ma main, les coupures du verre. Cela allait même hurler très fort dans les oreilles des responsables de la base et autres nervis qui suivent bêtement les ordres, ça hurlerait sec et Cobblepot ne serait pas content que le gouvernement ramène sa fraise dans mes affaires. Le GCPD passait pour une bande d'amateurs. mais ils géraient quand même ce qui semblait ce passer, d'après les dernières infos, ils venaient d'arriver sur le Plaza et Batman avait démasqué le Grand Duc. Lincoln March était derrière tout ça ? Amusant Nul doute que ce Carlson allait finir au chômage, au vu de la manière dont il racontait les ordres et les commentaires par radio. Avec un léger sourire narquois, je regarde l'adjoint du maire d'un air presque gentil.

<< Laissons cette victoire au GCPD, ce sera la dernière. >>

Finalement, cette affaire était tout sauf une mauvaise nouvelle, après tout, un procureur en moins montrait que cette ville n'avait plus beaucoup de grands défenseurs et cela m'amusa. Malgré ses airs de crétin arrogant, Lincoln March avait eu un mental d'acier, une réflexion poussée, une intelligence assez implacable. C'était agréable de voir qu'il y'avait encore des politiciens compétents à Gotham City. C'était une bonne chose, mais aussi une terrible chose, pour les gens de la ville surtout. Pour ma part, je ne m'en faisais pas, March était mort, et le Batman savourait sa victoire, ce qui n'arrêtera pas la suite du plan, j'en suis certain. J'écoute, intrigué et fasciné par les dernières nouvelles du Plaza.

<< Profite-en, Batman, profite-en. Je te promet que ça ne durera pas. >>

On m'amène un nouveau verre d'eau, avec un peu de citron dedans. Le citron est un excellent calmant une fois dilué dans l'eau. Parfait pour moi et parfait pour les nerfs, surtout après une journée sans boire ni manger. Je souris tout en repensant à la petite scène qui s'était déroulée devant mes yeux. Pauvre Rupert Thorne, au moins, son sacrifice rassurera un peu Gotham City ... Et cela servira mes plans par la suite. La plupart des acteurs de cette soirée venaient de gagner ? Pas grave, ils allaient sombrer les uns après les autres, c'était amusant d'ailleurs, de les voir s'exciter pour si peu. Le monde perd son énergie pour rien, pour des futilités. La gloire est la seule maitresse acceptable dans ce monde. Je patiente encore quelques minutes, bientôt la nouvelle atteindrait Cobblepot, et les derniers rapports ne feront qu'exacerber son envie de tout contrôler. Je savoure agréablement ce moment des plus agréables. Tout se passait bien pour le moment, tout était parfaitement normal. Les Tyger étaient en route, et même si tout cela était terminé, il faudrait quand même leur présence pour arrêter les derniers Ergots encore en fuite et ceux qui seraient transportés à Blackgate avaient besoin d'une sécurité nécessaire. Qu'importe le GCPD ! Nous prendrons cela une fois que mon équipe sera sur place. En attendant, on ne pouvait pas mieux. Merci la lenteur de l'U.S Army ... Cobblepot allait se faire entendre ...


Had you ever considered that all this is your fault ?
Your presence creates these animals ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: Le bûcher de Gotham - Intrigue pour tous.   Lun 8 Jan - 12:06

Cette affaire était ratée depuis le début, vraiment ! Impossible, tout le mental que s'est forgée Shiva s'effondre à vitesse grand V. Elle, qui durant toutes ces années à toujours entretenu sa forme, ses talents afin d'être la meilleure. Celle qui ne manque jamais une cible, elle avait failli, son maitre allait sévir, c'était certain. Seulement, cette fin pathétique détruit tout. Il faudra alors vivre avec la défaite dans l'âme, et pour tout dire, cela déplaisait à la Lady, mais quelque part, c'était une fin nécessaire pour une institution aussi lamentable que la Cour des Hiboux. Une entorse à son propre code de conduite, c'est malheureusement nécessaire, mais Shiva ne poignarderait pas le Batman dans le dos, après tout, il n'avait fait que de montrer la fin des Hiboux telle qu'elle devait l'être, même si elle avait été incapable d'arracher le secret de la force des Ergots à March. C'était tentant de s'en prendre au Batman par derrière, de le tuer comme ça, net, d'un coup, et la légende serait terminée, mais ce ne serait pas glorieux et le maitre lui ferait payer. Son esprit se torture, elle devient folle et ne peut contenir toute la colère qu'elle ressent au fond de son âme. Son monde s'effondre et elle pourrait très bien empêcher cela en tuant le Batman, maintenant, en frappant immédiatement et en mettant un terme à tout ceci, oui, ce serait pourtant si facile, et tellement monstrueux pourtant, une tâche dans son code de l'honneur et elle ne s'en relèverait jamais au plus profond d'elle. Après tout, Shiva était peut-être la Meilleure des tueuses, mais elle avait aussi un code d'honneur, la seule chose qu'elle avait et que David Caïn, son violeur, n'avait pas, et si elle le transgresse, elle devenait une bête ... Comme lui ... Elle connait désormais la détresse, elle est incapable de sauver quoi que ce soit de tout ce qu'elle a bâtit intérieurement. Elle qui recherche la mort va peut être enfin la rencontrer, la mort glorieuse, elle était tiraillée entre affronter le Batman et mourir de sa main pour ne pas subir le courroux de son maitre, lui qui était si peu enclin à la défaite. Cet homme qu'elle avait formé, Bruce Wayne, venait encore une fois de mettre les plans de Ra's Al Ghul sur la touche. Elle tenta quelque chose, elle s'avançât doucement ... Mais le communicateur de Shiva s'allume dans son oreille avant qu'elle n'ait pût faire quelque chose.

"Maitre. C'est terminé."

Ra's Al Ghul : "Je sais."


"Je suis prête à rentrer au Tibet, et à vous offrir ma vie suite à cet échec."

Ra's Al Ghul : "Reste à Gotham. Je suis à demi-satisfait. La Cour des Hiboux est détruite. Le secret est perdu, mais la Cour n'est plus, et c'est tout ce que je souhaitais. Continue ton travail à Gotham."


"Bien."

Faisant une totale abstraction de la douleur que la Lady ressent, Shiva s'élance vers l'édifice du bureau du Procureur en laissant Batman et sa horde de gamins derrière lui. Shiva observe une dernière fois le théâtre des opérations sur le Plaza, puis s'élance et saute de toit en toit, sachant qu'elle serait surement suivie par une des guerrières du Chevalier Noir, peut-être ... En tout cas, Shiva était certaine que le Batman reviendrait pour elle, un jour où l'autre, et la Lady serait prête pour faire subir une cuisante défaite au Chevalier Noir. Elle avait la vie sauve ce soir, et elle ferait tout pour ne pas décevoir son maitre une fois de plus. Enfin, la mort va lui sourire à son tour, le Batman avait trop de fois croisé le fer avec Ra's Al Ghul et cette fois-ci tout devait parfaitement s'équilibrer. La mort du Batman était quelque chose d'attendu, de désirer, pour ramener un semblant d'ordre dans un monde en constante évolution. C'est le seul rêve que le Maitre possède. Pour Shiva c'est surement surprenant, l'effet de surprise, le Maitre s'était refusé de la tuer. C'était étrange pourtant, lui qui n'hésitait pas à verser le sang pour faire un exemple et pourtant .. Voici l'une des dernières cartes que peut jouer la Lady, trouver quelque chose qui puisse satisfaire le Maitre pour gagner Gotham City et la détruire à petit feu. Peut-être qu'une alliance avec un des pontes de la ville serait intéressant ... En arriver là, c'est lamentable mais intéressant à la fois, peut-être que Shiva pourrait essayer de se trouver un allié en la personne de Black Mask, du Pingouin, ou encore même du Joker pour mener à bien ses missions ? Peut-être ... Quoiqu'il en soit, ce soir, c'était la réussite du Batman, sa légende enorgueillie, une nouvelle fois, d'une nouvelle réussite et la Cour des Hiboux était défaite. Que demander de mieux au final ?
Revenir en haut Aller en bas
Justicier(e)
Masculin Messages : 110
Date d'Inscription : 30/11/2017
avatar
Luke Fox / Batwing
MessageSujet: Re: Le bûcher de Gotham - Intrigue pour tous.   Sam 13 Jan - 4:26

Le combat était acharné. De toute part les ergots affrontaient les justiciers et d’autres civils courageux. Lui-même avait été aidé dans son entreprise de sauver le commissaire qui l’avait félicité et encouragé pour les prochains coups qu’il allait recevoir. Et voilà que son duel allait pouvoir vraiment commencer. Il laissait les autres s’occuper du reste. Une odeur de brûlé filtrer à travers son casque, Thorne hurlait et venait de succomber au bûcher. Ce serait la seule victime de ce jugement illusoire d’un fou, mais c’était une victime de trop. Est-ce que Luke allait le pleurer ? Pas vraiment, cet home était une pourriture… Est-ce qu’il regrettait sa mort ? Ca par contre, oui. Il devait être jugé par les autorités, emprisonné, et… Qui allait prendre sa place maintenant ? Quel chaos la mort de cette pointure allait déclencher ? Quel bénéfice pouvaient-ils avoir à faire passer Thorne pour un martyr ? Aucun… Cette morte était déplorable à bien des égards et malheureuse malgré la nature corrompue de celui qui n’était maintenant plus que chair calcinée. C’est alors sous les couleurs orangé de l’embrasement que la silhouette noir de Batwing s’élança vers son adversaire, le premier des ergots. Les poings du hibou étaient surmontés de lames aux formes de crochets pour rentrer dans les chairs, son maniement de la faux était sans faille et son agilité et sa précision n’étaient pas à négliger. Chaque mouvement, chaque échange de coups rapprochait à chaque fois chaque adversaire de l’issue inéluctable. Luke le savait, un simplement mauvais enchaînement et son sang se répandrait sur le sol du Gotham Plaza. A vrai dire, à plusieurs endroits, des entailles commençaient à apparaître, son sang filtrant quelque peu par les coupures sur son armure, témoignant ainsi de la solidité des lames d’Uriah. Le jeune homme avait pour lui la technologie, la jeunesse d’esprit et quelques cordes à son arc en ce qui concernait les arts martiaux. Pourtant, chaque enchaînement qu’il faisait, chaque clé qui était censé annihiler la volonté de se battre de son adversaire semblait être réduite à néant par la capacité de régénération dont faisait preuve l’ergot.
 
« LA GLACE ... ! C'EST LA GLACE ! SI VOUS AVEZ DES GRENADES, DES BOMBES DE CE TYPE, BALANCEZ LES !!! Rgh ...! » entendit-il alors dans son communicateur. C’était la voix de Canary, et au vut de son intonation, elle était mal en point. Dire que son adversaire l’empêchait d’aller aider ses camarades. La colère commençait à germer dans l’esprit normalement calme du jeune fox. Alors la glace était leur point faible ? Ce vieux taré allait être servit. Les grenades givrantes servaient d’habitude à faire sauter les portes blindées. Bien plus efficaces à cet effet qu’une simple explosion et surtout moins de risque de dommages collatéraux et de victimes malencontreuse. Ici, cela lui servirait d’une autre manière bien moins orthodoxe. Cependant, la première chose à faire était d’enlever des mains d’Uriah sa faux meurtrière. Batwing avança alors vers son adversaire, sans courir, sans se précipiter, un pas assuré.
 
« On s’avance vers la mort avec fierté, Batwing ? »
 
Uriah n’obtint aucune réponse, pas le moindre sourire ne pouvait se lire derrière le masque intégrale du jeune homme, juste la lumière bleutée de son regard qui semblait s’illuminer d’avantage alors qu’il avançait. L’ergot commença à faire tourner sa faux, prêt à l’abattre au moindre geste brusque, au moindre élan… Et enfin, c’est lui qui s’élança. Il avait entendu ce cri de la blonde qui intimait leur point faible à ses alliés, il savait que la chauve-souris qu’il avait en face de lui avait cette information et allait s’en servir… Et pourtant quelle ne fut pas sa surprise quand, arrivé à mi distance, il entendit un simple.
 
« 50.000 Volts. » Et alors que la pointe de la faux venait se loger dans l’épaule du jeune homme, une décharge électrique parcouru cette dernière et vint frapper de plein fouet l’ergot qui ne pensait pas que sa propre attaque se retournerait contre lui. Surpris, il lâcha son arme et recula, tous les muscles de son corps engourdis quelques instants. Bien sûr, la faux plantée dans son épaule lui faisait mal et Luke l’enleva, mais aux yeux de l’ergot, il venait de planter son arme dans un être dont il ne pouvait pas voir la souffrance sur la visage, toujours ces mêmes lumières rivées sur lui. Encore une injection d’anti-douleur envoyée par son armure. Une injection localisée, un sentiment d’engourdissement, la douleur s’évanouissait mais il ne devait pas oublier qu’il avait une hémorragie. Cette armure était une arme à double tranchant. Elle ne le soignait pas, elle ne faisait pas de miracle, bien au contraire, elle lui enlevait cette sensation de douleur, ce « limiteur » qui évitait qu’on aille trop loin, qu’on prenne trop de risque… Elle le poussait à se surpasser, à se démener, à se battre jusque ce qu’elle ne puisse plus maintenir ses os en place, jusqu’à ce qu’il n’ait plus de sang dans les veines. Cette armure menait son porteur jusqu’à la mort et il en était bien conscient. Plus maintenant que jamais d’ailleurs.
 
Il cassa la hampe de la faux. Cette arme ne serait plus d’aucune utilité à qui que ce soit. C’était à lui de contre-attaque maintenant. Profitant toujours de l’effet de surprise, il lança une bombe givrante aux pieds de son adversaire et s’élança vers lui. Enchaînant les coups de poing, de pied, mais aussi de tête, il commença à porter des coups violents à Uriah. Ce dernier ripostait mais la simple bombe givrante avait fait effet, limitant sa récupération quant au choc électrique qu’il venait de recevoir. Ses muscles étaient engourdis, ses réflexes amoindris. L’homme qui avait vu les débuts de Gotham se faisait maintenant mener par la jeunesse qui régnait en ces lieux. Sa régénération se faisant plus lente, il ne devait plus forcément composer avec celle-ci. Cela faisait combien de temps maintenant ? Combien de temps depuis qu’il n’avait pas ressenti ce frisson face à un adversaire ? Face à une proie qui se défendait bec et ongle, qui lui rendait coup pour coup jusqu’à ce que la loi du plus fort ne s’applique, implacable ? Sans qu’il le remarque, pourtant, Luke refermait doucement mais sûrement son piège sur lui. Il payait de sa personne, de son sang et de sa chair, mais l’ergot se rapprochait peu à peu d’une des fontaines du gotham plaza. Quand l’ergot remarqua-t-il cet état de fait ? Au moment où, par un puissant coup de pied sauté, le jeune homme le fit trébucher et tomber dans l’eau froide de la fontaine. Le hibou se releva, trempé de la tête au pied. Au dessus de lui ce masque toujours impassible. Derrière ce masque, le jeune homme serrait les dents. Il avait gagné mais n’arrivait pas à sourire ni à se sentir heureux. Un sentiment amer semblait se mêler au sang qui coulait de ses plaies. Le jeune homme enchaîna coups puissants et bombes givrantes, ayant maintenant un effet purement dévastateur sur le système de régénération des ergots grâce à l’eau dont Uriah était imprégné. Et le hiboux chuta, tout comme le grand duc qui s’était donné la mort par un dernier excès de folie après avoir perdu. Est-ce qu’Uriah ferait la même chose ? Peut-être, rien n’était moins sûr, mais pour le moment, il était inconscient, hors d’état de nuire et en piteux état. Luke n’était pas mieux arrangé. De nombreuses blessures faites à l’arme blanche, autant dire qu’il avait de la chance que son armure ne soit pas du simple tissu. Après tout, n’était-il pas tombé sur le plus vieux et expérimenté des ergots ? Pas forcément le plus fort, le plus brutal ni le plus agile mais il avait l’expérience pour lui, et pourtant, il avait été vaincu par la nouvelle génération.
 
Luke aida au mieux les blessés les plus graves le temps que son véhicule n’arrive. Batwoman avait déjà été récupérée par Flamebird et Black Canary par Huntress. Des fois, avoir des alliés ça pouvait être utile se dit alors le jeune homme qui avait une fichue manie de travailler seul… Enfin, son mentor ne pouvait rien lui dire de ce côté-là, il n’était pas le mieux placé pour parler d’entre-aide et de coopération volontaire… Enfin, toujours était-il qu’il put enfin se mettre au volant de son tumbler. A tête reposée, alors que les anti-douleurs procurés par son armure commençaient à s’estomper, il ressenti enfin les coupures, les lacérations autres blessures que lui avait infligé l’ergot. Il avait cette impression horrible que des barbelés venaient peu à peu lui rappeler le combat qu’il venait de vivre, comme si son corps répondait en décalé à toutes les blessures au même instant, au même moment. Cette douleur le brûlait, il ne recevait pas quelques coups à la minute, non, il recevait la douleur de tout son combat au même moment, sans concession. Enfin, c’est en sueur et ensanglanté qu’il arriva au Bunker. Il fallait qu’il puisse enlever son armure et se faire soigner. Passer à l’hôpital maintenant serait un simple aveu de sa part qu’il était présent sur les lieux, et sûrement pas dans le public au vu des attaques qu’il avait subit. Enfin, il se fit soigner. Multiples sutures, bandages, pansements. Son épaule avait été amochée mais elle ne garderait aucune séquelle sévère du combat. Il avait de la chance de ne pas finir avec un bras en moins comme le chevalier noir, se dit-il.
 
 
Quelques jours plus tard, pourtant, il était de nouveau sur les rails. Pas totalement rétablit, mais… Son père était toujours prisonnier, et les derniers événements avec cette cour des déjantés ne risquait pas de le rassurer quant à l’état de Lucius.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Masculin Messages : 307
Date d'Inscription : 06/06/2017
Localisation : Appartement dans Central Gotham

▲ Goth-Passeport ▲
♕ Votre Réputation à Gotham City :: ►Citoyen / Héros plutôt inconnu
☠ Relations conflictuelles :: ►Tous ceux qui perturbent Gotham
♣ Vos Alliés : : ►La Justice ?
avatar
Alphonse Baker
MessageSujet: Re: Le bûcher de Gotham - Intrigue pour tous.   Dim 14 Jan - 0:23

ft.

X

Le bûcher de Gotham
  La douleur était toujours présente tous comme la faim, mais j'avais réussi à les oublier le temps de ce duel. Nous étions face à face, avec chacun l'envie de terrasser l'autre. Hélas le seul moyen pour moi d'avoir l'avantage était la glace et je n'en disposais pas. Il fallait que je trouve une solution. Il me faudra en tout cas lui enlever son casque et certaines parties de son équipement qui pourraient l'isoler du froid. Il fallait que j'essaie de le vaincre grâce au feu.

Une fois debout l'Ergot me tournai le dos puis partis en courant. Il ne pouvait pas me fuir ? Il ne me fuyait pas ? C'était étrange, il s'enfuyait. Je le vis grimper au mur d'en face, puis se jeter sur moi. Il m'écrasa au sol.

Je traversai le sol et tomba dans de l'eau, j'étais lentement attiré vers le fond, tout devient petit à petit noir et blanc. Je fus éblouis par la lumière à la surface. Je me rendis compte que c'était des lumières qui défilaient, j'étais dans un brancard qui traversait les couloirs d'un hôpital. Il y avait deux infirmiers à mes côtés, je reconnus Sylvia et le docteur Hans ! Le brancard se renversa et je tombai dans du sable terne, c'était un désert, je levai la tête et vis le soleil se mettre à rayonner de plus en plus puis en un flash je me retrouvais au sol, plaqué par l'Ergot. J'ignorais ce qu'il venait de se passer, je venais d'halluciner sûrement. Il immobilisait mes bars et mes jambes, impossible de me débattre. Il sortit une seconde dague. Je réussis à me libérer avant qui m'attaque. Je relevai devant lui puis à ce moment une voix que je connaissais m'interrompis :

-''HEY! LE PHÉNIX! ATTRAPE!''

En regardant dans la direction d'où provennai la voix je vis l'arme de Freeze arriver dans mes bras que je réceptionnai aussitôt, je vis Freeze me passer à côté :

-''Tu n'as droit qu'à une dizaine de tir avec cette arme, vise bien et bonne chance.''

Freeze venait de me donner son arme pour quelque tirs, pour me défendre, pour m'aider. Je bloquai sur le moment, mais réagis vite pour ne pas laisser l'Ergot me prendre par surprise. Il continue vers le Grand Duc dont j'avais oublié la présence :

-''Et si jamais je te recroise, c'est toi qui va finir congeler, alors à l'avenir, reste hors de ma vue.''

Je répondis par :

"Mais oui, c'est ça! Merci le sorbet, je te revaudrai ça!"

Il m'avait aidé, son geste m'avait enlevé une aiguille du pied. Je ferai de même lorsque sa vie sera en danger. Il n'était pas si méchant que ça. J'avais donc désormais la solution à mon problème. L'Ergot alors en danger bondit de nouveau sur moi, je l'esquivai tous en essayant de trouver une position stable pour tirer. Je n'étais pas un tireur exceptionnel, mais je me débrouillais. Surtout que ce n'était pas une arme commune, je tenais le canon cryogénique d'un grand criminel de Gotham. Je manquai mon premier tir, mais pas le deuxième. Je lui tirai dessus au moment où il m'attaquait. Cela donnait une très jolie statue. Il restait des munitions dans l'arme, il avait dit dix tirs.

"Je pourrais récupérer ce qui gèle les cibles pour m'en servir, nan il m'a donné son arme pour que je puisse me défendre, il a été sympa, je ne vais pas en profiter" pensais-je.

J'étais extrêmement partagé entre prendre des échantillons ou abandonner l'arme. Je finis par tirer sept fois sur l'Ergot déjà immobilisé puis partis abandonné l'arme là où seul Freeze pourra la récupérer. L'Ergot était figé. En un coup d'épaule je le brisai. Il fallait que j'aide les autres, que je me soigne et surtout que je mange.

Quelqu'un avait aidé Balck Canary et les Citoyens blessés. Tous semblait prendre fin. Tans mieux. Je m'envolai sur un toit, loin de la Gotham Plaza, Je m'assis sur un toit, après avoir acheté un sandwich. J'enlevais ma combinaison sur ce toit à l'abri des regards. Le combat avait aggravé les coupures sur la combinaison. Je réfléchissais à comment la réparer, je ne pourrais peut-être pas. Il faudra que je fasse sans costume. Ce n'est pas une matière qu'on repart avec du ruban adhésif ou une couture. C'est un matériaux par-balle, résistant aux flammes et un isolant intelligent. Je mangeai mon sandwich assis sur le toit en short fin et en débardeur.

Batman nous donna rendez-vous au Bat-Bunker. J'y passerais une fois avoir recousu ces vilaines plaies. Je me rendis chez le Docteur Hans, le docteur qui connaît mes deux identités et qui est spécialisé pour les méta-humain. Il me soigna. J'avais pas mal perdu de sang et mes muscles étaient un peu touchés. Je ne devrais pas ressortir pendant un certain temps.
Je rentrai à mon appartement, m'assis sur le bord de la fenêtre et réfléchis à ce qui allait suivre. Plus de costume ? Plus de patrouille ? Une petite période de repos alors ? Il y a bien des justicier qui pourront me remplacer pendant que je récupère...





Résumé : AshBird a pu neutraliser Xiao Loong grâce à Mr Freeze.
Il a rendu son arme vide après avoir tiré neuf fois. Il y a donc une munition qui n'a pas été tirée et qui n'est plus dans l'arme.
Ce combat lui aura valu un costume.
AshBird attends la suite en ce qui concerne le Bat-Bunker.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité
MessageSujet: Re: Le bûcher de Gotham - Intrigue pour tous.   Dim 14 Jan - 21:53

   Tout s’était déroulé si rapidement. La prise de pouvoir des ergots sur la Gotham Plaza avait été prompte et surtout douloureuse. L’Hôtel de Ville était demeuré fermé durant toute la période des agissements de la Cour des Hiboux, afin d’éviter tout carnage diplomatique. Le feu, les flammes, le gel, la glace, tout avait été réuni dans le but d’en finir avec ces indestructibles oiseaux de proie. Derrière ses baies vitrées protégées par des stores parant les mauvais coups, le Pingouin observait, par-delà son monocle, les agissements téméraires des héros qui profitaient de l’absence de Cobblepot pour agir de leur bon gré. Alternant son humeur entre détestables coups de fatigue, désir d’échapper à la claustration, envie d’en finir avec les ergots et volonté farouche de détruire ces infâmes justiciers. D’abord Thorne. Tout se passait comme prévu. Au moins, ces petits oiseaux enlevaient une épine du pied à Oswald. Il comptait, quoi qu’il arrive, le supprimer. C’était une bonne raison pour imposer, une fois de plus la morale grandissante et assurément progressiste de la famille Cobblepot. Chaque ergot était livré au fur et à mesure que les justiciers faisaient leur prétendu travail. Tous rendaient justice, au bon sens du terme.




« Monsieur Cobblepot, je vous rappelle que votre enfermement est un des protocoles demandés et établis par la loi.
-Ah oui ? Tiens, tiens ! Et depuis quand devrait-on empêcher Oswald Chesterfield Cobblepot de redorer le blason de sa chère famille en détruisant ces nuisibles ? Et par nuisibles j’entends et les ergots et les crétins justiciers se sentant obligés de rendre justice à la place de ce G.C.P.D inactif ! Grrrr… »


   Tout cela lassait Cobblepot à un point de non-retour. Le fait que Strange se trouvait sur l’échafaud ne lui plaisait pas plus que cela. Il avait encore besoin de lui. Il était l’heure pour le maire de Gotham city de sortir des sentiers battus et d’agir, comme le ferait tout bon homme de loi…




« Appelez les TYGER. Il est temps de faire se rencontrer le bébé et la baby-sitter. Et plus vite que ça ! »




   Selon les dires de la secrétaire du Pingouin, l’élite privée avait déjà été demandée par Strange il y avait de cela quelques dizaines de minutes. Ils étaient en chemin. L’équipe de sécurité du Pingouin signala qu’il était temps de faire face à la foule avide d’informations qui était vraisemblablement composée de journalistes.
Le calme après la tempête. Dehors, tout semblait chaotique. Du sang, du feu, des flammes, du gel. Les quatre éléments se répondaient puisqu’un vent commençait à se lever. Il était venu le temps de sonner le tocsin ? Une foule se jeta directement sur le maire de la ville, qui avait été véritablement épargné physiquement mais pas mentalement.




   Des questions pleuvaient comme le souffre sur Sodome. Sa première réaction médiatique allait faire l’effet d’une bombe, sans doute. Espérant, mais surtout sachant qu’il ferait les unes et qu’on le verrait sur les écrans, le maire Cobblepot débuta son laïus, juste après avoir ajusté son nœud papillon et son haut-de-forme caractéristique.
 
« Citoyens Gothamites. Il est venu le temps de la paix. Cette attaque surprenante a été la maturation des forces nuisibles de ce monde. La Ville en sortira plus grande, plus forte. Des cellules psychologiques ont été mises en place afin de soutenir tous ces gens opprimés qui ont eu affaire à ces ergots machiavéliques. Il est venu le temps de la paix. Aujourd’hui, la menace qui croissait dans l’ombre n’est plus. Félicitons-nous, mes chers amis, de nos forces vives, le G.C.P.D et surtout du brillant commissaire Gordon, à qui j’adresse tout mon soutien. Gotham, reprends les rennes et ne te laisse pas affaiblir par ceux qui veulent ta mort. Il est venu le temps de la paix. Nous chérissons aujourd’hui plus que jamais la sécurité, qui a tant de fois manquée aux citoyens de Gotham. Aujourd’hui, nous lui redonnons. »
  


 Trois bolides blindés firent leur apparition. Traversant la brume électrique de la pleine journée. Une brume causée par l’esprit terne et morne de la fin de bataille. Le peuple qui commençait timidement à se ramasser autour du Plaza et qui avait d’abord fuit cette mascarade écoutait Cobblepot. Des hommes en noir sortirent du camion. Armés et disposés tels des bleus prêt à entendre et exécuter leurs ordres, leurs bérets étaient disposés sans faille sur leurs crânes rasés. Un homme sortit d'un van. Plus distingué qu'aucun autre, c'était vraisemblablement lui celui qui les commandait. Le képi en témoignait.




« Messieurs ! Mesdames. Il est temps d’offrir à notre glorieuse ville la prestance et la dignité qui lui est propre. C’est pourquoi je vous annonce aujourd’hui que le G.C.P.D se voit avoir la chance d’être secondé par une élite de choix, une équipe surentrainée et destinée à la protection des citoyens. Nous les avons nommés les TYGER. Aujourd’hui, la justice est assurée par la Justice, et non par les justiciers. Au revoir messieurs dames les justiciers. Votre nuisible présence est dorénavant proscrite par l’effet d’un ban qui prend effet à partir de ce jour. Justiciers, je vous adresse ces mots : Disparaissez !!! J’ose croire, mes chers concitoyens, que votre foi en les forces du commissariat de police est plus forte que jamais, car ce sont elles qui vous protègent ! L’équipe TYGER disposera dans un premier temps de tout pouvoir pour la lutte contre les hors-la-loi qui agissent en lieux et places des instances prévues à cet effet ainsi que ceux qui se croient assez forts pour oser outrepasser nos lois. »
   




   Le peuple allait maintenant pouvoir jouir du droit qui lui revenait : la sécurité à Gotham.




 
« Mes amis. Prenez le temps de vous occuper de vos fils, de vos familles. Gotham sortira vainqueur de tout cela. La lumière est à nos portes, Gotham, tu es plus vivante que jamais ! Merci. »



   




   D’un signe de la main du Pingouin, le commandant TYGER et son équipe disposèrent des ergots congelés. Les victimes de Mr Freeze iraient en direction de Blackgate. Les morts furent ramassés, les espoirs dissipés et les masses convaincues. Enfin… les masses… C’était surtout ce bas-peuple qu’un seul espoir d’être maintenu en vie excitait. Cobblepot les avait servis. Il n’était plus seulement l’heure des grandes promesses, mais celles des grands agissements. Après tout… Il est venu le temps de la P.A.I.X . 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le bûcher de Gotham - Intrigue pour tous.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le bûcher de Gotham - Intrigue pour tous.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Le bûcher de Gotham - Intrigue pour tous.
» MAME COLLECTION POUR TOUS
» La photographie pour tous...
» Nouvelle Bibliothèque pour tous ( Bonne Presse )
» [coll.]Le Film pour tous(ed. Modernes)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Gotham City :: Central Gotham :: Gotham Plaza-