Forum Jeu de Rôle Batman
 

Partagez | .
 

 Cannibalisme notoire (PV NightLaw Rose Joker)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Justicier(e)
Féminin Messages : 304
Date d'Inscription : 25/11/2017
Localisation : Gotham.

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Justicière / Citoyenne de Gotham
♠ Relations conflictuelles :: ► Shiva, Merlyn, Joker, Gormogon (prochainement)
♣ Vos Alliés : : ► Batman, Batwoman, Tim Drake, Huntress, Blackhawk, Katana, Batgirl, Le Réseau
avatar
Dinah Lance-Black Canary
MessageSujet: Cannibalisme notoire (PV NightLaw Rose Joker)   Sam 16 Déc - 16:11

De chair et d'os Dans le Coventry, il y a comme une odeur de viande grillée qui flotte dans l'air. De la viande avariée, ou alors cuite de suite après sortie de congélation. Autant dire que cette viande ne sent pas bon. D'ailleurs, pas mal d'habitants se sont plaints de ces effluves survenant souvent le soir. Une odeur qui est allée jusqu'aux quartiers chics du District, dans des plats ou même sur des barbecues de terrasse. Certains ont porté plainte contre des traiteurs, qualifiant la viande mâchée de contaminée à on ne sait quoi, refusant ensuite d'avoir de nouveau affaire à eux. Le problème est, qu'ils ne savent pas que ces livreurs ne sont pas de vrais livreurs; que la viande, n'est pas la viande qu'ils attendaient tant dans leur bon boeuf bourguignon. Que ce qu'ils ont mangé, c'est de l'humain. Un pauvre humain disloqué et dépecé avec soin pour ensuite être rassemblé, ou haché entre les mains de gens normaux d'apparence, comme eux.

Normalement, le GCPD ne devrait plus avoir quelque affaire avec les justiciers. Le bat-signal est enlevé, les interdictions ont été spécifiées, mais Dinah n'en a que faire : elle a créé un nouveau signal. Que ça plaise ou non à Specter. Et finalement, quelqu'un lié au Réseau l'a mis en marche. Cela faisait une semaine qu'elle attendait ce moment, tout en continuant cette sordide enquête : Gotham a besoin de ses justiciers, d'une lueur d'espoir non moulée dans le carcan d'une administration branlante. Quand la blonde s'est rendue sur Amusement Miles, c'est un brin d'adolescent qui est venue la voir, lui tendant ce qu'on avait bien voulu lui rendre de sa mère : une alliance tâchée de sang. Le fait d'avoir appris de ses erreurs avec Emily, lui a rappelé que ce n'est pas en mettant les gens motivés de côté que rien ne pourra changer. Et c'est via Granny Jo, la vieille et chaleureuse voisine de son bar, sauveuse d'orphelins de tous bords, qu'elle a passé le mot concernant ce nouveau signal. Toute personne, qu'elle soit simple citoyen ou bien policier peut venir l'enclencher et crever les cieux de l'aigle noir.


"NightLaw. J'ai en visuel deux de nos cibles. Paquets sortant de la camionnette estimés en masse à trente kilos chacun."
Dinah est placée sur un toit annexe, à une bonne cinquantaine de mètres de la Centrale afin de ne pas éveiller les soupçons de ces fous furieux. Quatre jours qu'elle traque chaque trace. Quatre jours aussi qu'elle ne fait que croiser cette policière typé asiatique au caractère de feu sur les possibles scènes de crime ou de passage des suspects. D'ailleurs quand on parle du loup ...
"Merde Night. Regarde au Sud. Je crois qu'on est plus tout seuls sur le coup."
Merde. Oui, merde parce que ça veut dire que la transmission faite à Gordon a été interceptée par cette nana ou un de ses collègues. Et donc changer le canal. Ou alors, cette nana les a suivis. En tout cas, les suspects continuent de rapatrier leurs immenses paquets de la taille d'un corps humain jusque dans un local annexe à la Centrale. Même le fait qu'un de leurs potes a été arrêté et mis à mal par Black Canary ne semble pas ébranler leur petite sauterie de viandards. Dinah baisse ses jumelles thermiques et reste un moment perplexe, avant de revenir connecter son communicateur avec celui de NightLaw.
"Il faut qu'on atteigne les toits. Il y a un truc qui ne me plaît pas. Ils ont l'air trop confiants. On se retrouve à la tour de refroidissement Est."
Aussitôt dit, aussi tôt Dinah s'élance dans une course à la fois rapide, mais aussi assez discrète pour ne pas attirer l'attention d'éventuels tireurs embusqués ou de participants à cette petite réunion. En tout cas, l'odeur de viande se fait sentir à mesure qu'elle se rapproche du point de rendez-vous. Une odeur métallique, alliée à celle d'un porc qu'on cuit, ainsi que celle d'alcool lui vient aux narines. Il y a fort à parier que pour éviter toutes demandes ou plaintes, ces gens se soient principalement concentrés dans le kidnapping de sans abris. Mais quelle bande de timbrés.

© 2981 12289 0




Neon Dance
Trouble is closing in, I can feel the ground trembling, shivers on my skin. If you shut your eyes, better hold'em tight (⚡️) le chant des sirènes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sang-Bleu
Masculin Messages : 67
Date d'Inscription : 06/07/2017
Localisation : Gotham

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Flic honnête et efficace
♠ Relations conflictuelles :: ►Toute personne ne respectant pas la loi
♣ Vos Alliés : : Mon arme de service et mes deux sabres
avatar
Thomas Silent / NightLaw
MessageSujet: Re: Cannibalisme notoire (PV NightLaw Rose Joker)   Sam 16 Déc - 22:47




Suite à notre rencontre au bunker Dinah m'avait demandé de l'assister sur une affaire plutot particulière. En effet un traffic de chair humaine serait mis en place à Gotham!!! Le GCPD était sur le coup mais nous n'avions malheureusement que peut d'éléments sur cette affaire.

Dinah m'avait donné rendez vous ce soir dans le quartier de Coventry, sur les toits à proximité d'une centrale qu'elle avait identifier comme centre de stockage. Nous sommes reliés par radio et notre mission est d'effectuer une surveillance voir une intervention si l'occasion se présente. Je suis perché sur le toit d'un vieux batiment servant autrefois d'usine d'assemblage depuis des dizaines de minutes. Je regarde via les lunettes thermiques fournies par le Detective et le temps commence à être long. Mais Dinah ne s'est pas trompée, des hommes transportent d'un camion des gros sacs vers une chambre froide et certains montent la garde armés. 

Dinah me contacte de façon affolée, elle m'indique qu'elle a vue Fléchette au sud du batiment. Mais merde que fait elle là, je ne suis pas au courant d'une intervention du GCPD donc elle n'est pas en service. J'observe et constate qu'elle est seule. Folle qu'elle est, elle compte faire quoi toute seule? Elle a trop pris confiance, j'espère que ce n'est pas la conséquence de mon entrainement. Je n'ai pas le temps d'y réfléchir que Dinah me recontacte et veut qu'on se retrouve sur le toit près de la tour de refroidissement. 

Enfin un peu d'action, j'en avais marre d'être perché seul à observer. Je me dirige vers le point de rassemblement donné par Dinah et en chemin je neutralise un sniper posté sur le toit face à moi.

"Dinah fais gaffe, je viens de neutraliser un sniper sur le toit coté EST. Je serais au point de rendez vous dans 40 secondes. Mais que fait cette flic ici? On dirait qu'elle est seule en plus, elle compte se faire tuer?"

J'arrive à coté de Dinah et je ne pouvais pas lui dire que je connaissais Fléchette sans mettre mon identité en danger. Mais je compte tout de même faire en sorte qu'il ne lui arrive rien, je vais garder un œil sur elle. Dans le pire des cas j'irais lui parler, vue sa réaction à la réunion avec Gordon et Specter elle n'est pas anti Justicier. Elle m'écoutera surement si je lui dis de nous laisser nous occuper de ces criminels.

"Ecoute il faut qu'on garde un œil sur cette fliquette. On ne peut pas la laisser faire n'importe quoi et faire tout foirer voir se faire tuer. Si elle commence à être gênante j'irais prendre contact avec elle."

Chef Thomas SILENT
Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sang-Bleu
Féminin Messages : 132
Date d'Inscription : 04/10/2017
Localisation : Gotham City

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Policière, voisine d'humeur changeante.
♠ Relations conflictuelles :: ► Les malfrats.
♣ Vos Alliés : : ► Découvrons-les.
avatar
Rose Ahn
MessageSujet: Re: Cannibalisme notoire (PV NightLaw Rose Joker)   Mer 20 Déc - 20:55


« Madame… Madame Li, s’il-vous-plaît arrêtez de crier, je vais vous aider mais par pitié arrêtez de m’hurler dessus. Oui… Je soupire, le combiné coincé entre mon oreille et mon épaule, un critérium dans ma main libre et l’autre occupée à maintenir mes cheveux en bataille dans un semblant d’ordre. La voix criarde se fait entendre dans toute la pièce tellement mon interlocutrice est paniquée. Je ne suis pas le service des disparitions du GCPD et… arrêtez aussi de me parler en mandarin, je vous ai répété cent fois que je ne le parlais pas. Oui, je sais, il faut qu’on ouvre une enquête, oui… Non. Non, je ne peux pas accepter votre pot-de-vin. Euh… si, c’est un pot-de-vin… Une courte pause emplie de piaillements, encore et toujours. Entendu, je contacte mes supérieurs pour basculer l’enquête aux crimes majeurs… Oui, je soupire une énième fois, je ferais de mon mieux pour retrouver votre mari, je le promets. »
 
Je raccroche rapidement pour ne pas l’entendre gémir plus. J’étais à mi-temps dans l’équipe spéciale de Gordon, occupée en majorité à trouver et neutraliser les criminels spéciaux, ceux dont s’occupait le Batman. Le reste de mon temps se partage entre Thomas Silent, mon mentor, et mon unité de patrouille dans les rues. Et aujourd’hui, de nombreuses unités étaient rassemblées pour s’occuper de ces disparitions en grand nombre. Je n’étais pas la plus valeureuse des policières, ni la plus intelligente, mais le double piston du chef du SWAT et de Gordon ainsi que la rumeur de mon incroyable pugnacité et de mon entêtement frôlant l’insolence avaient suffi à ce qu’on m’invite à participer à l’enquête. Une partie des disparitions se concentraient dans les quartiers populaires et défavorisés, prenant des SDF ou des personnes isolées, mais parfois aussi des gens comme Monsieur Li, car les gens ne faisaient appel à la police qu’en dernier recours et le dernier avantage que j’avais sur les autres était d’y vivre moi aussi. Madame Li est ma voisine et également la propriétaire de mon logement, une femme aimante et actuellement privée de son mari, qui compte depuis une semaine dans la liste des disparus.
 
Je me frotte les yeux, épuisée. Bientôt une semaine que je traque les disparitions et les recoupe avec tous les cadavres trouvés dans les rivières alentours, tous les restes calcinés, toutes les morts suspectes. Mais une histoire avait attiré mon attention. Mes équipiers m’avaient ri au nez, et tant mieux, j’irais enquêter seule. C’est vrai, ils avaient raison de me prendre pour une cinglée quand, cinq jours plus tôt, j’étais arrivée pleine de sueur et échevelée dans la salle tenant un journal gratuit distribué juste devant le GCPD. Ordinairement, on y trouve des articles bidons sur des histoires de la ville, mais parfois les journalistes sont des types du coin et racontent ce qui se vit dans les rues de Gotham, dans le vrai monde. Et cette fois, ça parlait de viande contaminée dont les autorités se foutaient. Des cas d’empoisonnements et d’indigestions, de goût étrange et de vomissements.
 
L’idée était folle, vraiment improbable, mais aucun corps n’avait été trouvé, et j’avais cherché du côté de la traite d’humains, mais rien. Rien. Ces gens s’étaient volatilisés. Alors envers et contre tous, je m’étais décidée à prouver que j’avais tort. Parce que j’espère vraiment avoir tort. Qui serait assez tordu pour distribuer en grandes quantités de la viande humaine ? Je me lève de ma chaise, il est à peine 14h et j’ai aujourd’hui encore du travail devant moi. Un nouveau soupir m’échappe, j’ai envie de fumer une clope et me jeter un verre, mais j’ai besoin de chaque neurone de disponible, et quand je regarde mes coéquipiers, je me dis que je n’ai plus très envie de passer ma vie entre ces murs.
 
Mais je finis par avancer, me propulser vers la sortie, parce que ma passion se trouve dehors, pas dans ce commissariat qui pue la moisissure. Je mets en place des milliers de plans, des hypothèses, des scénarios. Je serre les dents et traverse la ville pendant de longues heures à la recherche de témoins, de clients, de revendeurs, de n’importe qui ayant vu passer cette viande contaminée, et il semblerait que la chance me sourit ce matin parce que les gens ont été plus méfiants après les plaintes, ils ont fait attention aux détails et me voilà sur une piste bien plus solide que toutes les autres.
 
Je me faufile discrètement dans les ruelles de la centrale du Coventry. La nuit est tombée et je profite des ombres mangeant les façades pour me cacher et progresser en toute discrétion. Un camion me dépasse, frôlant les murs des immeubles et j’ai à peine le temps de me jeter dans un recoin du mur pour ne pas me faire aplatir. Il ne faut pas avoir beaucoup de cervelle pour savoir que c’est la piste à suivre, alors je me dépêche de me relever et me diriger vers le véhicule dont des hommes commencent à sortir de lourds paquets. J’ai du mal à trouver une raison autre que le cannibalisme, du mal à imaginer un scénario favorable à tout ça, une suite heureuse.
 

Et pour une fois dans ma vie, je ne fonce pas dans le tas, je décide de faire le tour de la centrale électrique avant, histoire de respirer un bon coup malgré l’odeur entêtant qui monte et me dégoutte, je veux savoir dans quoi je mets les pieds pour en sortir vivante et foutre ces connards en prison. 
Cannibalisme Notoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince Clown of Crime
Masculin Messages : 1996
Date d'Inscription : 22/03/2016
Localisation : Asile d'Arkham

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Némésis de Batman
♠ Relations conflictuelles :: ► Tout le monde
♣ Vos Alliés : : ► Harley Quinn
avatar
Joker
MessageSujet: Re: Cannibalisme notoire (PV NightLaw Rose Joker)   Sam 30 Déc - 18:47




Laugh and Die

Cela avait été une belle soirée, calme, et drôlement folle à la fois, une fois que le Joker s'était rendu maitre de la centrale électrique, le clown psychopathe avait fait en sorte que ses hommes de mains arborent de somptueux et adorables sourires lui rendant sa gloire de seigneur des farces et des mauvais coups sur leurs visages. Parfois même, le Joker apposait lui-même son sourire sur ses hommes en les défigurant totalement. Néanmoins, c'était sans compter sur la possibilité d'avoir des nuisances nocturnes. Bien conscient du fait que les détectives en herbe et autres rapaces tenteraient de trouver le Joker, le clown s'était fait à l'idée qu'un jour, quelqu'un viendrait, et ce soir, quelqu'un ou même plusieurs personnes, allaient rejoindre le Jeu de la Mort du Joker. Il faut dire, quand on a quelque chose en tête, il faut toujours suivre ses rêves, disait le vieux dicton. Oh mais très certainement, quand on était dans la tête d'un dérangé comme le prince des clowns lui-même, y'avait un sacré boulot à faire dans tout ce fatras qui lui servait de matière grise. Néanmoins, il y'avait de nombreuses petites choses à faire, et parmi celles-ci, terroriser les caïds et mettre à bas leurs petits empires était une chose amusante et tellement frivole qu'il ne suffisait que d'une seule allumette pour que tout s'embrase. Et ce soir, une cargaison d'enfants serait une cible des plus idéales. Pourquoi lui ? Tout simplement parce qu'ils avaient du pouvoir, et que des parents qui perdaient tout, devenait forcément fous. Ils devaient apprendre, le bon peuple de Gotham, que tout perdre pouvait le faire tomber dans la folie, ou bien, il renaitrait de ses cendres, plus abominable que jamais. Bien que cela soit de saison, le Joker arborait un superbe bonnet de Noël. Alors que sa bande arborait des masques de clowns et des costards noirs, la bande du Clown avait eu son invitation pour une soirée. Enfin ... Pas vraiment. Junior Galente avait tout de la vie des plus agréables dans Gotham, une position, une famille de mafieux, et il allait dépenser son fric dans les jeux de Double-Face ce soir. Cependant, une rencontre fortuite avec un clown psychopathe ne lui a pas rendu service. Et c'était à poil, en plein trafic, que le Joker le largua, nu comme un ver, encore vivant, au milieu des autoroutes, hurlant des jurons en langue spaghetti. La soirée allait commencer et le camion devait surement être en train en chemin vers la centrale. Lorsque le camion arriva, on commençait à décharger tout ce qui avait été récolté. Des enfants, des orphelins, des sans-abris. Tout ça pour un jeu personnel que le Clown allait se lancer ce soir, pour s'amuser. On allait organiser un beau petit trafic, et il parait que ça rapportait bien, les organes. Le Joker n'aimait pas les gosses, du moins, pas les siens. En avait-il eu ? Peut-être. Oui ? Non ? On s'en fout !

- "Plus gros ils sont, plus ils rapportent, mais plus ils sont jeunes, plus ils sont appréciés. Essayez de résister et je vous tuerai tous. Voici Gotham, sens dessus dessous. Voila Janvier qui pointe, je serai maitre de la ville hahahaha."

Légèrement refaite et prise de la comptine du Grinch, la voix du Joker résonna dans la salle avec une morgue des plus terrifiantes. Depuis quelques temps, le nom du Joker avait fait sa route dans les rues de Gotham City, et très peu désiraient faire des affaires avec le Clown Méphistophélès de Gotham. Bien sur, il y'avait toujours quelques petites frappes qui voulaient se faire du fric en bernant le Joker, mais ça finissait toujours mal. Et le Joker n'était pas du genre à apprécier d'être roulé dans la farine. Mais d'autres avaient besoin du Joker à cause de ses nombreux talents, et à cause des possibilités qu'il osait faire. Il franchissait tous les tabous, tous les obstacles, et ce soir, il ne ferait pas défaut à sa légende monstrueuse. Parlons monstres, Dollmaker avait besoin d'organes, de quoi se renflouer, alors le Joker allait lui donner ce dont il allait besoin après tout. Peut-être qu'il voudrait faire quelques affaires de plus ou bien ... Peut-être que ses tripes étaient noires aussi ? Bonne question. Le Joker sourit, suivit de ses hommes de main, puis adressa ses salutations distinguées aux enfants battus et autres petits déchets non désirés de Gotham. C'était l'étalage ! Un véritable marché de jambons ambulants et le Joker en avait l'air d'apprécier le spectacle. Pourquoi le Joker se lancerait dans un pareil trafic ? Pour le rire ? Pour le pouvoir ? Non, uniquement parce qu'il PEUT le faire. Ce n'était pas le fait de prendre un trafic pour en faire le sien, non, c'était uniquement dans l'optique de montrer qu'il pouvait le faire. S'avançant vers les jeunes enfants des rues, le Joker sourit.

- "On fait un jeu les enfants ? Le premier qui pleure a perdu !"

Le Joker était légèrement amusé. Bon pas vraiment, mais il aurait aimé savoir pourquoi Dollmaker avait besoin de pauvres, leurs organes n'étaient surement pas en bon état, ils n'avaient clairement l'air en bonne santé, à quoi bon ? Le Joker n'était pas un monstre, il savait se conduire quand il le fallait, mais il préférait ne pas le demander à Dollmaker, après tout, celui-ci payait le Clown, et même si ce n'était pas une affaire d'argent, il y'avait quand même de quoi s'amuser. Même si parfois sa conduite avec les autres criminels menait directement à quelque chose qui se terminait en rires et en sang. Ce n'était pas l'invité attendu aux réunions, ça c'était sur. Le Joker ne voulait pas qu'on le prenne uniquement pour un rigolo, un marrant dont on se lasse. Il ne voulait qu'une seule chose, tester ses théories sur un orphelin, après tout, on peut se moquer d'eux et rire à leurs dépens. Et puis, c'était aussi la manière de faire passer un message à Gotham City. Et c'était ça qui serait surement marrant. Alors que l'assemblée observait patiemment ce qui allait se passer, le Joker s'avançât doucement vers le centre de la pièce.

- "Alors mon p'tit ? Où sont papa et maman ? Hein ? On va jouer à un jeu d'accord ? On va faire la cuisine pour tonton Dollmaker ! Il sera ravi de te rencontrer."

Puis le Joker eut une autre idée, bien plus sinistre. Et s'il faisait griller ces pauvres gosses dans un des condensateurs électriques de la centrale ? Bon, ça sentirait le cochon grillé mais l'important, ce serait qu'il y'ait de l'amusement pour le Prince des Clowns. Détruire le futur de Gotham City, ça avait un gout d'amusement, de rires, de chants, quelque chose qui était poétique et à la fois violent. Ne faisant pas attention à ce qui pourrait se passer, le Joker décida alors, tel le Grinch de garder les enfants pour d'abord jouer avec eux à des jeux monstrueux dignes d'une fête foraine de la mort et uniquement pour son propre plaisir, et ensuite ... Bah les tuer. Concilions la mort avec le rire, c'est tellement drôle au final.




Life's a laugh and death's a joke, it's true. You'll see it's all a show !
Keep 'em laughing as you go. Just remember that the last laugh is on you.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justicier(e)
Féminin Messages : 304
Date d'Inscription : 25/11/2017
Localisation : Gotham.

▲ Goth-Passeport ▲
◊ Votre Réputation à Gotham City :: ► Justicière / Citoyenne de Gotham
♠ Relations conflictuelles :: ► Shiva, Merlyn, Joker, Gormogon (prochainement)
♣ Vos Alliés : : ► Batman, Batwoman, Tim Drake, Huntress, Blackhawk, Katana, Batgirl, Le Réseau
avatar
Dinah Lance-Black Canary
MessageSujet: Re: Cannibalisme notoire (PV NightLaw Rose Joker)   Sam 13 Jan - 23:57

De chair et d'os Des snipers ? Sérieux ? C'est censé être une réunion de fous de type civils, pas une bande armées et organisée ! Dinah encaisse le message de Nightlaw, se fige et soudainement se baisse quand une lumière réfléchie lui pique rapidement les yeux. Un autre sniper est posté dans sa zone, mais il ne semble pas avoir remarqué la présence de la justicière. C'est un pauvre rat qui sort de l'ombre, à la place d'un humain alors il balaye une autre partie de sa zone de vision.
"Ok ...J'espère que tu aimes les pentes savonneuses Night."
Une belle pente glissante vers une montagne de problèmes. Waouh. Et on parie qu'on aura un supplément looping. Donc sûrement, il y a un gros bonnet là dessous. Autant de moyens pour aider des cannibales agissant en petites frappes, c'est tout sauf une mission de routine où ils vont arrêter les méchants en mode aller paf prends toi une claque endors toi et on t'emmène à Arkham. Ça aurait été si ennuyant, d'avoir un peu de laisser aller Dinah, ne te plains pas.  
Ils se rejoignent enfin au point de rendez-vous et ce que lui annonce son partenaire ne l'enchante guère. Même si, il a raison. Cette flic est seule. Si jamais en plus, un des criminels tristement célèbres de Gotham est de la partie, son pourcentage de survie est ... quasi inexistant. Canary croise les bras, fixant NightLaw avec conviction, mais aussi un léger air badin.
"Tu sais brancher les filles NightLaw ? La prochaine fois que je tombe sur Shiva je t'appellerai alors."
C'est vrai, elle n'a jamais vu NightLaw faire preuve pour le moment de tact envers la gente féminine. Plutôt à se focaliser sur ses entraînements, ses sorties en tant que justicier. En bref, juste le boulot. Si le boulot était d'ailleurs une femme, Dinah parie que ce mec s'en sortirait. Bon c'est une blague. Mais en vrai, il n'y a rien qui prête à rire.  Des gens se font bouffer, et Black Canary blague sur la tchatche de son coéquipier envers la gente féminine.
"Le prends pas mal. J'essaie de détendre cette atmosphère qui ... "elle renifle. "... Pue légèrement."
En effet, si par malheur vous prenez une longue inspiration à ce moment précis, une odeur aigre teintée d'un fond de pourriture digne d'un cadavre laissé à l'abandon en plein été, sera ravie de vous rappeler qu'il n'y a pas que de l'électricité dans cette centrale, et ses bâtiments adjacents.

Canary fait signe à NightLaw de la suivre. Lentement, ils se glissent entre les tuyaux de la tour de refroidissement pour au final arriver vers les toits Est, où personne ne semble surveiller la zone. En même temps, c'est la zone où il n'y a qu'un vieil entrepôt de déchets, désaffecté et donc possiblement capable de s'écrouler si une âme peu adroite se tente à en frôler les pans.
"Regarde. Si on passe par les vitres éventrées de ce côté, on peut arriver aux bâtiments adjacents par les couloirs réservés à la manutention. Étant donné qu'ils sont étroits, ces hommes ne passeront jamais dedans pour la seule bonne raison qu'ils sont armés. Et donc ..."
Dinah hausse un sourcil et sourit en coin à son coéquipier. Donc ils ne passeront pas par là. D'une sans doute parce qu'ils ne connaissent pas ces passages secondaires, mais de deux, passer avec leurs armes et gilets va relever d'une nouvelle catégorie dans le Guinness Record.
"Je passerai par là. Normalement, on pourra atteindre l'autre pan de toit et se rapprocher autant de cette flic, mais aussi du lieu qui nous intéresse. On y va."

Black est la première à sauter, partant sur les passerelles rouillées en évitant de faire le moins de bruit et de soubresauts possibles. Une fois arrivée vers la porte de service, qu'elle ouvre en tirant sèchement sur la chaîne censée maintenir la porte scellée.
"Je suis déjà venue ici. J'ai eu ... des mots assez violents avec un gars qui maintenant se terre à Starling City."
Elle dit ça au cas où NightLaw se pose la question. Mais il ne valait mieux pas rentrer dans le détail. Merlyn est un sujet disons ... tendu. Oui, un gros salopard de la ligue des assassins. Qui se montre particulièrement lourd avec elle. Qui lui a échappé en étant lourd encore une fois. Wouh. Joie. Défaite trop récente et énervante, en somme. Le chemin les conduit comme prévu jusqu'à l'ouverture vers les toits de leur objectif, où un homme est posté. Dinah attend le bon moment pour le choper aux pieds avant de le jeter vers Night pour qu'il le finisse. Elle passe ensuite la tête à l'extérieur et ne voit personne patrouiller entre les toits en prismes. Seul le vent vient chatouiller ses joues et ses oreilles. Pas un bruit de pas. Bien. Elle sort la première et se faufile en position accroupie jusqu'à une des installations en verre. Et ce qu'elle voit, l'électrise. Joker. Cet infâme fils d'humoriste raté participe à cette sordide histoire. Certains des suspects qu'elle a dans son dossier son en train d'attendre à côté, interloqués. Mais celle qui semble être la chef, une grande dames aux larges épaules et au nez aquilin s'approche des futures victimes, en prenant entre ses doigts le visage d'un adolescent en piteux état.
"Monsieur Joker. Je vous rappelle  bien expressément les termes de notre contrat. Vous prenez les organes, mais nous gardons la viande. Je dois nourrir une famille qui ne cesse de s'agrandir et ce n'est pas en vous amusant à faire des trop cuits que cela va arriver."
On voit d'ailleurs certains, en train de se lécher les lèvres, ou regarder comme du bétail cette troupe d'humains. De quoi vous donner envie de gerber. Dinah grimace, autant dégoutée par cette perspective que de voir cette femme s'adresser avec autant de condescendance à ce lessivé de Joker. Elle n'a vraiment pas peur de finir en dés d'apéritifs.
"NightLaw. Tu as quoi sur toi ? J'ai des bombes sonores, du tranquillisant, mes matraques électriques, du fil d'étranglement, les jumelles qui ne me servent plus à rien et des mines portatives collantes. Ainsi qu'une idée."
Dinah repart là où ils ont laissé le quidam qu'ils ont assommé pour lui prendre son communicateur. Elle se branche sur la fréquence, monte le volume à fond, l'attache au fil d'étranglement avant de le faire glisser rapidement dans la zone où se trouve les fourneaux.
"Ça va te laisser le temps de les contourner et d'attaquer pendant que je fais diversion. Go !"

Alors que la chef des cannibales semble toujours en vie, au grand étonnement de Dinah, la justicière prend son communicateur en main et dit non sans un brin de moquerie dans sa voix.
"Hey NoJoke. Je t'ai manqué ? Je croyais que j'avais été claire la dernière fois qu'on s'est vus. Toi tu fais partie de ceux qui se font cuisiner. Je vais me faire un plaisir de te rappeler comment mon poing attendrit efficacement ta viande. Et franchement, c'est qui cette nana ? Harley s'est trouvé un nouveau jules et donc tu as pris la première timbrée venue ? Tes goûts digressent."
Provoquer. Obliger à attirer l'attention sur un point opposé à la zone d'attaque. Prendre une grenade sonore. S'apprêter à la lancer. Ça doit marcher. Ça va marcher. Enfin, sauf si la flic se décide à rentrer droit devant dans ce merdier d'abattoir humain, ou bien à choper Black Canary ou NightLaw avant qu'ils ne puissent attaquer chacun de leur position.

© 2981 12289 0

À lire:
 




Neon Dance
Trouble is closing in, I can feel the ground trembling, shivers on my skin. If you shut your eyes, better hold'em tight (⚡️) le chant des sirènes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Cannibalisme notoire (PV NightLaw Rose Joker)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cannibalisme notoire (PV NightLaw Rose Joker)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Joker (The Joker)
» Rose..
» Rose des sables
» Panthère Rose
» La Caverne de la Rose d'Or

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth ::  :: Coventry :: Centrale Électrique-