Forum Jeu de Rôle Batman



Carpenter

Copperhead

Mad Hatter

Scarecrow

White shark

Two-Face

Ratcatcher

Kite-man

Shauna Belzer

Lynx

Cluemaster

Carmine Falcone

Catgirl

Simon Hurt

Mahunter

Zatanna Zatara

Bluebird

Katana

Red Hood

Talon

The Signal

The Question

Holly Robinson

Jezebel Jet

Julia Pennyworth

Lucius Fox

Max Shreck

Silver St.Cloud

Sarah Essen

Amanda Waller

Renée Montoya

Crispus Allen

Jim Corrigan

Partagez | .
 

 Sometimes, goodbye's the only way - ft. Tim Drake / Red Robin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarInvité
MessageSujet: Sometimes, goodbye's the only way - ft. Tim Drake / Red Robin   Sam 2 Déc - 13:20

Jason Todd / The Red Hood

ft. Tim Drake / Red Robin

「 Sometimes goodbye’s the only way 」

« Szazs est dans le bus avec les gamins et… ah ! Malgré le crépitement du canal du GCPD, Hood entend distinctement la voix de l’agent se teinter de soulagement. Red Robin arrive, il va entrer ! »

Il glisse, vise de justesse le rebord opposé de la tour et s’évite de peu une chute assurément mortelle. Une fois en sûreté sur le rebord du bâtiment, le mercenaire s’alloue un instant pour calmer les battements de son cœur ayant bien cru à sa seconde fin.

« Putain mais t’es con Hasley, l’proc’ a dit qu’il fallait pas laisser faire les capés !
- J’emmerde Specter, y a des gamins là-dedans ! »

Il n’y a pas si longtemps, à peine quelques semaines, il se souvient avoir vu Drake, alias Red Robin, à la Gotham Academy, pâle, sur les nerfs, prêt à voler en éclats au moindre vent. Le mercenaire a du mal à l’imaginer capable de gérer ce cinglé de Szazs… Surtout au corps à corps. Hood essaie de se convaincre que les cailloux logés dans son estomac ne sont que le résultat de son inquiétude envers les otages. L’école primaire n’est pas loin, à quelques lancés de grappin à peine. Figé sur le rebord de l’immeuble, l’ancien Robin s’interroge. Batman n’aurait certainement pas laissé le jeune homme sortir affronter un ennemi tel que Zsasz s’il n’était pas en assez bonne forme. Et pourtant ? Le goût amer de sa propre mort hante assez ses songes pour savoir que même les meilleurs soldats peuvent faillir. Planté sur son rebord comme une gargouille, le brun s’interroge à n’en plus finir.

Quelques mois auparavant il avait tenté de tuer le héros, puisqu’il s’était juré de se venger. Mais il avait fini par admettre qu’il ne recherchait pas la vengeance aveuglément contre le monde entier, que seule sa colère lui dictait de s’en prendre hasardement à tous les alliés du Batman. Très loin, caché sous une montagne de mauvaise foi et de déni, Hood était forcé d’admettre qu’il respectait cet adolescent capable de rivaliser avec lui au combat, capable de le surpasser intellectuellement et surtout capable de voir le Justicier que Jason avait été. Il pouvait encore accepter qu’il respectait le garçon, mais de là à l’apprécier au point d’aller l’aider, porté par l’inquiétude ?

Il aurait pu le nier de vive voix, là, tout de suite, si on le lui avait demandé, mais son corps s’était élancé dans les airs en direction de l’école. Il atterrit lourdement à côté de deux policiers appuyés sur une voiture. Ils sont une dizaine en tout, avec quatre voitures, arrêtées en travers de la route pour barrer le passage de la rue. Les deux policiers sursautent et rapidement, Red Hood est cerné de policiers, arme au poing. Il ne se démonte pas et leur demande : « Où est Red Robin ? » Le policier le plus proche lève le bras et lui indique de l’index la porte vitrée de l’école.

« Hé, attends, le second policier se penche vers son collègue et murmure, c’est pas censé être un méchant ? »

Il lui fait signe qu’il n’en sait rien en haussant les épaules. Bien sûr qu’ils savent que le mercenaire fait partie des criminels de la ville, mais ils savent aussi qu’il fait preuve, à l’occasion, de droiture.

« Qu’est-ce qui se passe là-dedans ? »

Les yeux fixés sur le bâtiment, le brun visualise sans son casque les plans de l’école, essayant de se créer un schéma d’action pour sortir tous les gamins entiers, Red Robin compris. Après un échange de regards entre tous les policiers, ils finissent par s’envoyer des hochements de tête, jugeant qu’Hood serait plus à même d’assurer les arrières du jeune héros que le GCPD.

« Bin… Szazs est entré dans l’école et a actionné l’alarme incendie, il en a profité pour prendre en otage les vingt-cinq élèves de la classe de premier grade… On a entendu des cris, alors on pense qu’il a tué la professeure Miss… euh… le mercenaire lui fait un signe de main agacé pour qu’il saute les détails. Il reste l’assistant. Szazs n’a pas encore donné de revendications et il est dans la salle 202, juste sur le côté-là, il montre une salle aux volets fermés, mais on n’a pas de visuel. »

Ce qui signifie que Szazs n’est sans doute pas au courant de la présence de deux masqués dans l’école, un avantage pour ces derniers. Jason dépasse les voitures de police sans se faire stopper et pénètre dans le bâtiment en silence, arme en avant. Szazs est un expert du maniement des couteaux, alors le brun préfère ne pas s’aventurer sur le territoire de prédilection du criminel. Dans les couloirs vides, plongés dans le noir, il se sent mal à l’aide, déplacé, un monstre parmi les rires des enfants. Il aurait presque envie de détaler, fuir, laisser le jeune prodige avec ses ennuis et retrouver la crasse violente et cruelles des rues de Gotham, dans laquelle il ne jure pas.

Mais il ne le fait pas. Il avance à tâtons, regardant les classes défiler à la recherche de Red Robin, il ne fait aucun bruit, ne respire presque pas. Le moindre son serait un désastre pour les petits otages.

« Remplaçant ? Tu m’entends ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
MessageSujet: Re: Sometimes, goodbye's the only way - ft. Tim Drake / Red Robin   Dim 10 Déc - 22:38


« Sometimes, goodbye's the only way »
ft. Jason Todd / Red Hood
_____Tim ne pouvait pas se permettre de faire profil bas trop longtemps, au risque de faire ce que Dollmaker attendait depuis si longtemps. Ces blessures étaient complètement cicatrisées, il commençait à reprendre ses patrouilles habituelles et à les faire seul. Lentement mais sûrement, il reprenait confiance en lui et les criminels de Gotham City n’avait qu’à bien se tenir.
En pleine patrouille, en fin d’après-midi, alors que l’adolescent est sur le chemin du retour au bercail, ce dernier remarque rapidement la police de Gotham City encercler l’un des bâtiments scolaires de la ville. Soucieux et pas tellement pressé de rentrer à la Cave pour rattraper ces heures de sommeil. Pas la peine de trainer et inutile de demander un rapport avec la police. Le jeune homme n’a vraiment pas l’humeur pour gérer tout cela avec les forces de l’ordre.

En se balançant de toit en toit, l’adolescent finit par atterrir sur le toit de l’établissement. En quelques secondes, il se servit de son ordinateur pour pirater la radio de la police présente sur les lieux. Apparemment, un certain Victor Zsasz, après son évasion à l’Asile d’Arkham se serait permit d’entrer dans une école primaire en voyant la police lui tourner autour et prendre des enfants en otage pour qu’on le laisse tranquille.
Grave erreur de sa part, ce n’est pas vraiment de cette manière que l’on peut oublier un criminel en pleine évasion. Le jeune héros attirait les regards des policiers trop curieux, remarquant un justicier sur le toit du bâtiment qui restait immobile depuis quelques minutes à comploter on ne sait quoi.

Ce n’est qu’une question de temps avant que l’adolescent trouve un moyen de rentrer dans le bâtiment, empruntant les habituelles bouches d’aérations qui permettaient souvent aux justiciers de pénétrer à l’intérieur d’établissement pourtant si bien protéger. Pour ce cas-là, il ne s’agissait que d’une école, l’adolescent ne prenait donc aucun risque en ne vérifiant pas la sécurité du bâtiment. En s’introduisant dans ce dernier, il atterrit dans le bureau du directeur. Il ne fut pas surpris lorsqu’il vu ce dernier gisant au sol, la gorge tranchée. Il s’arrêta quelques secondes pour observer les alentours, vérifiant que le psychopathe ne se trouvait pas dans ses lieux. Il jeta ensuite un œil sur l’ordinateur du propriétaire pour pirater les caméras de surveillance.
Cependant, il ne s’attendait pas à entendre son communicateur à ce moment-là. Un message d’Alfred se demandant pourquoi n’était-il pas rentré depuis ? A Bruce qui se posait des questions sur les absences du jeune justicier ? Loin de tout ça. Jason était de la partie et cela ne semblait pas plaire immédiatement à Tim, pensant pouvoir gérer la situation seul.

Il ne répondit pas immédiatement, cherchant à localiser son potentiel allié à l’aide des caméras de surveillance et ainsi pouvoir localiser Zsasz par la même occasion. Ce dernier s’était retrouvé enfermé dans une des classes avec une vingtaine d’élèves et leur enseignante en guise d’otage. Le reste avait probablement évacuer l’école. Quelques secondes de recherches plus tard et le jeune héros tomba nez à nez avec un Jason qui essayait de traverser le couloir en toute discrétion.

« Je suis dans le bureau du directeur. » lança Tim à Jason. « J’ai localisé Zsasz mais… Qu’est ce que tu fiches ici, toi ?! Tu n’aurais pas dû venir. » l’adolescent pèse ces mots et soupir. « Zsasz se trouve dans une des classes au fond du couloir. Inutile de l’attaquer de front. Rejoins-moi, j’ai un plan. »

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité
MessageSujet: Re: Sometimes, goodbye's the only way - ft. Tim Drake / Red Robin   Dim 17 Déc - 22:02

Jason Todd / The Red Hood

ft. Tim Drake / Red Robin

「 Sometimes goodbye’s the only way 」

C’est au détour d’un couloir que le Red Hood, connu pour sa violence et ses idées bien arrêtées sur la justice, manque du tuer le jeune héros chéri de Gotham, connu comme Red Robin. Son frère de couleur, en quelque sorte. Ou plutôt… la voix de celui-ci. Son écho, surgissant d’un haut-parleur, fait pousser au mercenaire un glapissement de surprise et de protestation et le brun finit par jurer à voix basse contre son allié. Allié qui a l’air aussi heureux de voir Hood que de recevoir un dictionnaire de latin pour son septième anniversaire à en croire la platitude de sa voix et ses propos.
 
Quand l’adolescent prend la parole, il commence par énoncer les données de l’affaire sur un ton neutre, comme s’il allait finir de transmettre tous les paramètres et ensuite dire le plan à suivre, mais il s’interrompt et semble se rendre compte que le mercenaire est son ami mortel, ce qui, soyons honnêtes, blesse légèrement Jason et son envie de ne pas passer toujours pour le salaud de l’histoire. Cachée derrière son casque rouge, l’ombre d’une grimace amère traverse son visage et disparaît rapidement. Il se martèle de se reconcentrer sur les otages, quel genre d’imbécile oublie une vingtaine de gosses prisonniers d’un fou-furieux pour pleurnicher sur ses relations fraternelles.
 
Jason cherche du regard la caméra la plus proche et se plante devant. Sachant que son cadet saura lire sur ses lèvres, il ôte son casque et lentement lui dit : « Désolé de ne pas être resté mort, gamin, faudra faire avec le vilain petit canard de la famille pour cette fois, parce qu’un éclopé n’est sûrement pas de taille à sortir ces enfants entiers des griffes de Zsasz. »
 
Lui adressant un majeur bien levé, l’ancien Robin reprend son chemin à la recherche de la salle de surveillance. Son casque à nouveau sur son visage, il cache sa mine pleine de colère. Il aurait bien voulu blâmer Bruce pour cette relation catastrophique, mais tout au fond de lui, il sait que personne ne l’a forcé à faire déborder sa colère sur le reste de la Bat-family et plus particulièrement sur son remplaçant, qu’il admire autant qu’il l’exècre, plein de cette espèce de jalousie aux relents fraternels.
 
Ne s’embarrassant pas de fausse politesse, il ouvre la porte de la pièce à la volée, sachant que de toute façon, Red Robin suivait sa progression sur les écrans. Il s’accroupit à côté du cadavre d’un adulte, sans doute le chef d’établissement puisque sur la porte des lettres dorées énonçaient « proviseur ». Enfant, si on lui avait dit que le proviseur avait été égorgé, il en aurait sans doute dansé, mais aujourd’hui, son humeur était bien trop voilée pour en rire. Il ferme les yeux du cadavre et le fait rouler sur le côté afin de ne pas y marcher dessus plus tard.
 
« On a un visuel sur la salle de classe, remplaçant ? Est-ce que les enfants vont bien ? »
 
Il se relève pour faire face au jeune homme derrière le bureau, tenté de s’approcher pour se pencher à son tour sur l’écran qui projette une lumière diffuse sur le torse de son remplaçant, mais quelques semaines auparavant, Timothy n’avait pas semblé à l’aise à avoir le mercenaire à moins de dix mètres de lui. Ce qui était plutôt compréhensible, à la lumière de la première rencontre des deux hommes. S’approchant lentement du bureau, les mains en l’air, paumes en avant, Hood soupire.
 
« Je sais que t’en as pas plus envie que moi, mais j’ai besoin de toi et tu as besoin de moi. Parce que t’es le cerveau et moi… les muscles. Il hausse les épaules, conscient de s’être lui-même traité d’imbécile, t’as le droit de me faire la gueule et être de mauvaise humeur, mais pas maintenant. Plus tard. Alors balances ton plan et laisse-moi faire le reste. »
 
Le souvenir d’un Timothy Drake affaiblit, fermé au monde et sur le qui-vive, est encore frais dans la mémoire de l’homme masqué, il aurait préféré n’avoir jamais vu son replaçant dans cet état là mais c’était arrivé et le brun a du mal à ne pas se sentir coupable de ne pas ménager Red Robin. Et il ne peut pas s'ôter de la tête l'idée que voir son cadet blessé lui serait plus que désagréable. 


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sometimes, goodbye's the only way - ft. Tim Drake / Red Robin   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sometimes, goodbye's the only way - ft. Tim Drake / Red Robin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» tell me goodbye BIG BANG
» Wei Chen- Goodbye Goodbye
» Goodbye Perséphone, dessins & photos
» MYNAME - Hello & Goodbye
» Bleach 479 - Goodbye to Our Xcution

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gotham City Rebirth :: Gotham City :: Tricorner Yards-